Critique du film Night Moves, Grand prix du Festival de Deauville 2013

Auréolé du grand prix du Festival de cinéma américain de Deauville 2013, Night Moves n'a pas forcément réussi à séduire notre équipe. Explications ci-dessous...

Synopsis
Trois écologistes radicaux, Josh, Dena et Harmon, se retrouvent pour exécuter l’action la plus spectaculaire de leurs vies : l'explosion d'un barrage hydroélectrique, qui représente pour eux le symbole de la culture industrielle, destructrice des ressources naturelles...

Critique

Généralement, il existe deux types de films : ceux qui cherchent à transmettre un message, une émotion, une vision, et ceux qui n'ont pour seul but que de divertir. Évidemment, on ne peut pas mettre sur un pied d'égalité un Lord of War et un White House Down par exemple, chacun appartenant à son "style" plus ou moins bien défini.

Plus ou moins...c'est un peu ce que l'on ressent devant Night Moves. Traitant d'un acte profondément politique, l'explosion d'un barrage hydro-électrique, nous ne comprenons pas vraiment où souhaite nous amener la réalisatrice. Les personnages principaux étant des écologistes extrémistes, il aurait été facile de nous montrer un film en faveur de leurs opinions. Mais il n'en est rien, les montrant finalement sur un angle assez noir, pour ne pas dire macabre. Signe-t'elle un film pro ou anti ? Ou finalement un film luttant contre ces extrémismes, quels qu'ils soient ? Le message est difficilement interprétable.

Night Moves

Ce qui est d'autant plus dommage que le casting de premier choix aurait été en faveur du film : Jesse Eisenberg, Dakota Fanning et Peter Sarsgaard (jouant d'ailleurs un ermite nous rappelant son rôle dans le mythique Garden State). Chacun campe bien son personnage : L'un est pétri de certitudes, l'autre souhaite défendre ses idées sans prendre trop de risques, et le troisième souhaite se mouiller le moins possible, tout en passant pour le cerveau de l'opération. Bref, dommage de ne pas avoir de vraie ligne directrice avec de tels acteurs à l'écran.

S'il faut trouver une conclusion à ce Night Moves, c'est cela : Des talents gâchés. Talent de la metteur en scène qui signe des plans et une réalisation de très bonne qualité, talent des acteurs reconnus qui sont brillants, sur l'autel d'un scénario qui ne semble finalement pas trop savoir où aller. Dommage en somme.

Critique du film Night Moves, Grand prix du Festival de Deauville 2013

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Tom Delanoue, il y a 4 ans et 8 mois.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
Répondre à : Critique du film Night Moves, Grand prix du Festival de Deauville 2013
Vos informations: