Critique du pilote de Better Call Saul

Un peu plus d'an an après la fin épique de Breaking Bad (déjà !), Vince Gilligan revient dans les contrées du Nouveau-Mexique avec Better Call Saul, spin off de la série culte centrée sur l'avocat extravaguant (bien qu'un poil véreux) : Saul Goodman. Breaking Bad saison 6 ou vrai renouveau ?

Synopsis

Six ans avant la rencontre avec Walter White, Saul Goodman, connu sous le nom de Jimmy McGill, est un petit escroc qui peine à joindre les deux bouts. Il fait la connaissance de Mike Ehrmantraut, un criminel spécialisé dans le "nettoyage", qui deviendra son futur homme de main. Ensemble, ils ouvrent un cabinet d'avocats à Albuquerque, au Nouveau-Mexique.

Critique

better-call-saul-odenkirkBetter Call Saul, au-delà du spin off, c'est aussi et surtout l'histoire des origines de l'avocat le plus célèbre du Nouveau-Mexique. Se déroulant 6 ans avant les évènements de Breaking Bad, on y découvre un Saul Goodman (alors Jimmy McGill) bien moins sûr de lui, sans le sou, portant des costumes bien trop grands pour lui et ne sachant jamais sur quel pied danser.

Ce petit Jimmy ne sait pas où aller, ni comment y aller. C'est au début un peu déconcertant tellement l'on est habitué au Saul Goodman arrogant et vantard. Cependant, son côté poule mouillée et sa gouaille sont bien là, et on retrouve alors Saul comme un vieil ami que l'on aurait perdu de vue.

Chapeau bas donc à Bob Odenkirk qui arrive toujours à incarner avec brio Saul Goodman. Parfois plus vieux, souvent plus jeune que dans Breaking Bad, l'interprétation est toujours juste et réussie. On sent qu'Odenkirk adore cabotiner dans le costume d'avocat, et on lui souhaite de tenir comme cela pendant longtemps ! C'est vrai, qui pourrait se passer de Saul Goodman ?

Better-Call-Saul-Saul_MikePeu de personnages secondaires font leur apparition durant ce double pilote. On retrouve cela dit quelques visages connus.  Ainsi Jonathan Banks est toujours là, et on sent que la relation entre Mike Ehrmantraut et Saul Goodman sera riche en bons mots et humour décapant. Retour étonnant pour Raymond Cruz qui reprend le rôle du narcotrafiquant Tuco Salamanca. Sauf que quelques années avant Breaking Bad, tout le monde débutait non ?

Au niveau de la réalisation, nous sentons que Vince Gilligan et Peter Gould veulent nous faire plaisir. On garde l'ambiance du brûlant Nouveau-Mexique d'un Breaking Bad, tout en restant sur un ton plus léger (du moins pour le moment). Cependant, le reste est là. On retrouve quelques séquences au montage brillant (on pense à ce pauvre Jimmy qui enchaîne les procès comme avocat commis d'office) ainsi que ces plans hyper travaillés qui ont fait de Breaking Bad une série aussi réussie. Vous l'avez comprit, l'image est superbe, et on se délecte de ces plans, de ces enchaînements, dignes des dernières saisons de Breaking Bad. L'expérience accumulée sur la narration de la vie de Walter White a porté ses fruits, et on ne peut que s'en réjouir !

better_call_saul_afficheCertains critiqueront certaines longueurs durant ce double pilote. Peut-on appeler cela des longueurs, non. Le rythme est lent, on sent que les réalisateurs veulent prendre leur temps pour poser les personnages, l'ambiance, les situations. Mais n'étais-ce pas exactement la même chose pour Breaking Bad ? Exactement.

Vous l'aurez donc comprit, loin d'un Breaking Bad saison 6, Better Call Saul est avant tout l'histoire de la jeunesse de Saul Goodman. Mais si lui est jeune et n'a pas connu Walter White, ce n'est pas le cas de ceux qui l'ont créé ! Ainsi, la série réexploite avec brio ce qui a fait le succès de Breaking Bad : Son ambiance, sa qualité de réalisation et de narration. Tout y est, et on ne peut donc que se réjouir de retourner, ne serais-ce que pour quelques épisodes à Albuquerque. Car c'est avant tout de ça qu'il s'agit, non ?

Pour finir, une petite chanson ?

https://www.youtube.com/watch?v=-g1IGSM3Hgs

 

1 comment

  1. Mat 11 février, 2015 at 17:32

    “Jimmy McGill, est un petit escroc”. bein, non, c’est un avocat looser, l’escroc, c’est le Saul Goodman en devenir.. 🙂
    ceci étant dit, j’ai bien aimé ce double pilote..

Leave a reply