Critique Elysium, le nouveau film de Neill Blomkamp

Dernier blockbuster de la saison estivale, le film de sicence fiction Elysium de Neill Blomkamp peut-il aussi en être le plus réussi ? Verdict très enthousiaste de notre part !

Synopsis
En 2154, il existe deux catégories de personnes : ceux très riches, qui vivent sur la parfaite station spatiale crée par les hommes appelée Elysium, et les autres, ceux qui vivent sur la Terre devenue surpeuplée et ruinée. La population de la Terre tente désespérément d’échapper aux crimes et à la pauvreté qui ne cessent de ne propager. Max, un homme ordinaire pour qui rejoindre Elysium est plus que vital, est la seule personne ayant une chance de rétablir l’égalité entre ces deux mondes. Alors que sa vie ne tient plus qu’à un fil, il hésite à prendre part à cette mission des plus dangereuses -  s’élever contre la Secrétaire Delacourt et ses forces armées – mais s’il réussit, il pourra sauver non seulement sa vie mais aussi celle de millions de personnes sur Terre.

Critique du film

En 2009, les cinéphiles du monde entier découvraient un nouveau cinéaste à suivre en la personne de Neill Blomkamp. Celui-ci réussissait en effet à séduire presse et spectateurs avec son premier long métrage, le film de science fiction District 9. Avec Elysium, il passe à la vitesse supérieure avec un budget de 115 millions de dollars.

Ce changement de statut n'empêche pas le réalisateur de continuer à travailler comme il l'aime : peu de numérique, pas de 3D, un maximum de décors naturels et enfin et surtout un film "à message". En effet, Elysium est tout simplement le seul blockbuster de l'année qui n'est pas uniquement un divertissement. Neill Blomkamp signe un nouveau film engagé. Là ou District 9 faisait énormément référence à l’Apartheid Sud-Africain, Elysium s'inspire surtout des États-Unis et de leur rapport au Mexique. Il dénonce les privilèges aberrants des riches, leur égoïsme ainsi que leurs actions plus que limites envers les pauvres. Simple mais efficace, ce discours a le mérite d'exister dans un film très différent de la concurrence : Outre ce message, le film n'est pas formaté pour avoir des suites et on évite la classique histoire d'amour quasi-obligatoire sur ce type de production.

Coté mise en scène et direction artistique, Neill Blomkamp signe un film dans la même veine que District 9 : Une science-fiction réaliste et terre à terre. Sharlto CopleyQuasiment toute l'action se déroule sur terre, dans un Los Angeles ressemblant terriblement à l'image que l'on peut avoir des quartiers pauvres mexicains. L'une des meilleures scène d'action du film a d’ailleurs été tournée au Mexique, dans une immense décharge. Les scènes d'action ont un coté "à l'ancienne" grâce à la faible et judicieuse utilisation des CGI.

Les différents personnages sont plutôt manichéens et le personnage principal, incarné par Matt Damon, n'est pas particulièrement hyper-charismatique. En revanche, le méchant incarné par Sharlto Copley est absolument génial et confirme le talent de l'acteur sud-africain que l'on aimerait voir plus souvent.

En conclusion, Elysium est un très bon film, l'un des meilleurs blockbusters de l'année et certainement le plus méritant pour ses partis-pris. On peut peut être regretter que Neill Blomkamp livre finalement un film un peu trop similaire à son précédent District 9.

La bande annonce

N'hésitez pas à réagir en commentaires pour contribuer au développement des articles et théories ! Vos avis sont toujours appréciés et sont bien sûrs lus par la Redak Oblikon ! Et qui sait, peut-être que votre opinion sera la prochaine grande analyse d'un film ou d'une série.

2 comments

  1. Marco Serri 21 août, 2013 at 15:03

    merci pour cet avis. c’est vrai que face à la recrudescence des blockbusters dans les salles de cinéma ces derniers mois, j’avais un peu peur que celui-ci n’en soit q’un de plus. Mais maintenant j’ai envie de le voir…

Laisser un commentaire