Critique Jason Bourne L'héritage

Débutée il y a maintenant 13 ans, la saga Bourne a séduit les amateurs de films d’action et d’espionnage en proposant un vrai renouveau du genre, bien loin de l’univers de James Bond. Avec le départ de Matt Damon après le troisième volet, l’intérêt de poursuivre la franchise pouvait être remis en cause. Jason Bourne L’héritage, avec son tout nouveau héros, est-il à la hauteur de ses prédécesseurs ?

Synopsis

On croyait tout connaître de l'histoire de Jason Bourne et de son passé d’agent tueur malgré lui. Mais l’essentiel restait à découvrir. Le programme Treadstone dont Jason était le cobaye n’était que la partie émergée d’une conspiration plus ténébreuse, ourdie par d’autres branches du gouvernement et mettant en jeu d’autres agences de renseignement, d’autres programmes militaires, d’autres laboratoires secrets…

De Treadstone est né "Outcome", dont Aaron Cross est un des six agents. Sa finalité n’est plus de fabriquer des tueurs, mais des hommes capables d’assurer isolément des missions à haut risque. En dévoilant une partie de cette organisation, Jason laissait derrière lui un "héritage" explosif : compromis, les agents "Outcome" sont désormais promis à une liquidation brutale. Effacés à jamais pour que le "père" du programme, le Colonel Byer puisse poursuivre ses sinistres activités.

Une gigantesque chasse à l’homme commence, et Cross, devenue sa première cible, n’a d’autre recours que de retrouver et gagner la confiance de la biochimiste d’"Outcome", Marta Shearing, elle-même menacée de mort…

Critique du film Jason Bourne L’héritage de Tony Gilroy

Avec le départ de Matt Damon (acteur principal) et Paul GreenGrass (réalisateur des deuxièmes et troisièmes volets), l’avenir de la saga Bourne était fortement remis en cause. Les producteurs ont fait le choix de la continuité en proposant à Tony Gilroy, scénariste de la première trilogie passé à la réalisation entre temps avec Michael Clayton, de réaliser ce quatrième volet. En lieu et place de Jason Bourne/Matt Damon, nous découvrons Aaron Cross/Jeremy Renner.

Qu’on se le dise, Jason Bourne L’héritage, est, sans mauvais jeu de mot, le digne héritier de ses prédécesseurs. Le film est excellent, et tous ceux qui ont aimé les précédents volets adoreront celui-ci tant l’esprit de la franchise est intact… sans pour autant nous proposer un simple copier-coller. Le film navigue toujours intelligemment entre le reboot et la suite avec brio. Les vingt première minutes posent elles-mêmes les bases de ce choix : Un plan d’ouverture clin d’œil au premier film, avant de nous présenter lentement le nouveau héros dans un environnement radicalement différent de ce à quoi nous sommes habitués. Dans le même temps, une trame d’espionnage se met en place dans le pure style de la saga et en référence direct aux agissements de Jason Bourne, à priori toujours bien vivant.

Une fois le personnage et la nouvelle intrigue présentés, le film va à 200 à l’heure alternant poursuites et scènes d’action pleines d’adrénaline avec des séquences de traque ou la tension est au maximum. Par certains aspects que nous nous garderons de dévoiler, le film reprend le schéma narratif du premier volet, ce qui fait parfois penser à un reboot. En même temps, la continuité avec les autres films est particulièrement respectée et le nouveau personnage ferait presque oublier Jason Bourne. Jeremy Renner remplace sans problème Matt Damon et offre un personnage bien différent mais tout aussi intéressant.

jason-bourne-l-heritage-2012-rachel Weisz

Le scénariste et réalisateur Tony Gilroy assure et nous livre un film de haute qualité, l’un des meilleurs de la franchise et l’un des blockbusters les plus efficaces de l’année. Jason Bourne L’héritage est une vraie satisfaction et on attend avec impatience la prochain volet, pour lequel certaines rumeurs annoncent déjà le retour de Jason Bourne aux cotés d’Aaron Cross !

1 comment

  1. Michel 2 septembre, 2012 at 18:53

    Merci pour cette critique. Et bravo pour votre réactivité, c’est la première que j’ai trouvé de dispo sur le web.
    J’avais peur d’être décu par le film, mais apparement ca ne sera pas le cas. Vivement qu’il sorte dans nos salles parisiennes 🙂

Laisser un commentaire