Critique Psychose d'Alfred Hitchcock

Dans le cadre de notre concours Les Trésors Warner, Florent nous propose une critique de Psychose, du maître Alfred Hitchcock.

Avec son 47ème long-métrage, Alfred Hitchcock, le maître du suspense, signe un nouveau chef d'œuvre qui a traumatisé toute une génération à l'époque de sa sortie en 1960. "Psychose" est devenu un classique de l'horreur, dont tout le monde connaît au moins une scène, celle de la douche, devenue mythique. A l'origine, Hitchcock devait faire un dernier film pour la Paramount avec qui il avait un contrat. Il décida donc de faire un petit budget, tourné en noir et blanc, inspiré d'un livre de Robert Bloch, qu'il avait particulièrement apprécié. "Psycho" fût donc adapté pour le cinéma et l'écriture du scénario fût confiée au jeune scénariste Joseph Stefano, qui apporta beaucoup à celui-ci.

Dès le générique, le cinéaste apporte une réelle tension, grâce à la musique mythique signée Bernard Herrmann. Après la présentation de ce que l'on pense être le personnage principal de l'histoire, Hitchcock traumatise ses spectateurs en la faisant assassiner lors de cette fameuse scène de la douche. Une scène particulièrement bien réalisée et montée! On réalise alors que le personnage principal du film, c'est en fait, Norman Bates, un jeune homme perturbé, propriétaire d'un motel isolé et d'une vieille demeure surplombant celui-ci, où il vit avec sa mère. Norman Bates, c'est Anthony Perkins ("Barrage contre le Pacifique", "Le Procès", "Le Crime de l'Orient-Express") qui signe ici sa plus marquante prestation, à la fois beau et inquiétant grâce à une interprétation hallucinante. Après une telle scène, on ne peut être que tendu pour le reste du film. Mais là où dans d'autres films les scènes suivantes faiblissent, Hitchcock choisit d'enfoncer le couteau encore plus loin, avec d'autres scènes aussi marquantes. Si la musique du début apportait une tension au film, que dire de celle des meurtres qui est à la fois stressante et effrayante.

Le tueur de Psychose

Si Anthony Perkins marque le film de son empreinte, on retiendra également l'excellente performance de Janet Leigh ("Un crime dans la tête", "La Soif du mal") dans le rôle Marion Crane et celles de Martin Balsam ("Douze hommes en colère", "Les Nerfs à vif ") dans le rôle du détective privé et Vera Miles ("La Prisonnière du désert", "L'Homme qui tua Liberty Valance") dans celui de la sœur de Marion.  Les animaux empaillés dans le motel, la maison ancienne et lugubre, le marais etc..., tout dans ce film concourt à apporter une ambiance particulièrement inquiétante. La fin du film et la dernière image sont traumatisantes et marqueront assurément votre mémoire à jamais.

"Psychose" est un thriller horrifique qu'il faut avoir vu et que l'on se doit de posséder dans toutes dvdthèques dignes de ce nom! Un classique indispensable! Retrouvez le en cliquant ici.

Critique Psychose d'Alfred Hitchcock

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Christopher Guyon, il y a 5 ans et 7 mois.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
Répondre à : Critique Psychose d'Alfred Hitchcock
Vos informations: