Critique Série TV: The Playboy Club Episode 1

Annoncée comme un Mad Men sexy et portée par l'étoile montante Amber Heard, The Playboy Club est-elle à la hauteur de nos attentes, forcément haute ?

Synopsis

Un groupe de femmes, toutes plus jolies les unes que les autres, travaille dans les années 60 pour le club "Playboy" à Chicago, devenu rapidement un lieu incontournable de la nuit. Maureen est la petite nouvelle, au passé mystérieux et douloureux; Carol Lynne est une bombe de 30 ans, star établie du club, qui sait que ses jours sont comptés face aux nouvelles arrivantes; Alice est une playmate un peu étrange, mariée, qui prend soin de tout le monde sauf d'elle-même...


Après le succès critique incroyable de Mad Men (Quatre Emmy Awards de la meilleure série dramatique consécutifs) il fallait s'attendre à ce que les networks s'engouffrent dans la brèche des années 50/60 et des rapports hommes / femmes à cette époque.  C'est aujourd'hui chose faite avec NBC, qui nous offre The Playboy Club, à la fois clone (raté) et contrepartie féminine (ratée) de Mad Men.

Ce que ne dit pas le synopsis, c'est que le premier épisode, et certainement ceux à venir, ne s'intéressent pas qu'aux playmates, mais aussi aux homme qui les entoure. Parmi ceux-ci, pas mal de personnage liés à la mafia. La série a donc tous les ingrédients pour être noire, violente et sensuel. Hélas, qui dit NBC dit grand Network, et tous les espoirs placés en la série tombent un à un. On est vraiment très loin du niveau de qualité que l'on peut trouver sur les chaînes cablées. Le premier épisode commence "à la Scorsese", avec la voix off décrivant l'univers dans lequel il vit, le Chicago des années 60. Hélas, pas de plan séquence somptueux comme l'aurait fait le maitre,  mais une introduction très plan plan qui n'emballe pas. Le reste de l'épisode sera un enchainement de séquences bâclées, prévisibles et déjà vues.

La présence de la mafia n'est que prétexte, semblant d'histoire pour justifier de filmer le Playboy Club. A aucun moment, la violence de ce milieu n'est exploitée. Idem pour les filles. Soyons honnête, une série centrée sur le PlayBoy Club avec Amber Heard dans l'un des rôles titre, on veut du nichon ! Surtout que de nombreuses autres séries actuelles se lâchent sans problème à ce niveau là (Spartacus, True Blood, Game of Thrones, Borgia...) !

Playboy Club, avec un sujet pareil, aurait du être un Mad Men sale. Une série sexy, un peu trash, et même violente, grâce à la bonne idée d'introduire la mafia... Hélas, la série ne fait à aucun moment le choix de l'audace ou de la provocation. NBC est passé complètement à coté du sujet, et il y a fort à parier que la série ne rencontrera pas un grand succès (on l'avait pourtant classée parmi les séries les plus attendues de la rentrée). On parie sur un arrêt en cours de saison ? Retrouvez toutes nos critiques des séries de la rentrée ici.

N'hésitez pas à réagir en commentaires pour contribuer au développement des articles et théories ! Vos avis sont toujours appréciés et sont bien sûrs lus par la Redak Oblikon ! Et qui sait, peut-être que votre opinion sera la prochaine grande analyse d'un film ou d'une série.

Critique Série TV: The Playboy Club Episode 1

Ce sujet a -1 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Christopher Guyon, il y a 6 ans et 9 mois.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
Répondre à : Critique Série TV: The Playboy Club Episode 1
Vos informations: