Critique Série TV : Borgia épisodes 1 et 2

Créée par Tom Fontana (Oz) et réalisée par Olivier Hirschbiegel (La chute), Borgia, la nouvelle série évènement de Canal + est attendue au tournant. Pour quel résultat ? Découvrez notre critique des deux premiers épisodes de la série Borgia, diffusée sur Canal + dès le 10 octobre.

Synopsis

L’accession au pouvoir du cardinal catalan Rodrigue Borgia et de son clan, qui s’efforcèrent d’instaurer une dynastie pour exercer leur domination sur le monde. Bien qu’étant un homme de foi, Rodrigue était aussi esclave des plaisirs charnels. Il devait non seulement déjouer les complots et les conspirations de ses collègues cardinaux et des représentants des grands pouvoirs, mais aussi mener une lutte pour contenir les rivalités qui menaçaient de déchirer sa famille.

Le Vatican au 15e siècle, qui aurait imaginé que l’on pourrait en tirer une série sombre, pleine de sexe et de violence ? Et pourtant, la vie des cardinaux, du pape et de leurs proches, à cette époque, était extrêmement mouvementée.

Les intrigues rappellent beaucoup celles de la série Game of Thrones (dont vous pouvez lire notre dossier ici), avec des personnages rongés par le pouvoir et leur ambition. Mais contrairement à la série d’HBO, aucun personnage n’apparait comme « gentil ». Chacun a des défauts terribles qui le poussent à commettre des actes sournois, cruels et malsains. Comme Game of Thrones toujours, la série de Tom Fontana n’hésite pas à montrer du sexe et de la violence, et va même plus loin, plus fort, grâce à un traitement plus réaliste, plus cru.

Là où les deux premiers épisodes de Borgia se démarquent, c’est par la mise en scène d’Olivier Hirschbiegel, réalisateur de cinéma expérimenté et brillant. S’il est « obligé » de situer certaines séquences, un peu longuettes, dans des décors extravagants (n'oublions pas que plusieurs scènes se déroulent au Vatican), dès qu’il le peut, le réalisateur suit ses personnages, caméra à l’épaule, la nuit, dans des couloirs et des rues sombres. Durant ces passages, assez nombreux, le rythme s’accélère et l’angoisse monte. Enfin, si aucun acteur ne ressort du lot pour l’instant, tous sont crédibles dans leurs rôles. On regrettera tout de même des personnages tous un peu trop sombres pour véritablement ressentir de l'empathie.

Au final, sans révolutionner le monde de la série tv (ce n’est pas le but), Canal + nous présente une série digne des séries du câble US. Le  budget de 25 millions y contribue, c’est certain, mais ce sont surtout les talents réunis de Tom Fontana et Olivier Hirschbiegel qui donnent une identité propre à Borgia. Découvrez ci-dessous le teaser de la série qu'il ne faudra par rater cet automne ! Retrouvez toutes nos critiques des séries de la rentrée ici.

 

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo
BORGIA - Saison 1 - Teaser

 

Critique Série TV : Borgia épisodes 1 et 2

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Christopher Guyon, il y a 6 ans et 8 mois.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
Répondre à : Critique Série TV : Borgia épisodes 1 et 2
Vos informations: