Blue Jasmine de Woody Allen

A chaque année son nouveau Woody, et forcément, 2013 ne déroge pas aux habitudes du plus "français" des réalisateurs américains. Alors, que vaut ce Woody Allen, cru 2013 ?

Synopsis

Alors qu’elle voit sa vie voler en éclat et son mariage avec Hal, un homme d’affaire fortuné, battre sérieusement de l’aile, Jasmine quitte son New York raffiné et mondain pour San Francisco et s’installe dans le modeste appartement de sa soeur Ginger afin de remettre de l’ordre dans sa vie.

Critique

Faiseur de comédies depuis 2005 et Match Point, on a clairement senti notre ami Woody glisser de l'humour "total" de Scoop vers des films plus torturés tels que To Rome With Love ou même Midnight in Paris. Ces deux derniers, restant des comédies "alleniennes", n'en étaient pas pour autant interrogatrices, présentant des personnages peut-être encore plus torturés qu'à l'ordinaire.

Après coup donc, il semble logique que Woody Allen sorte donc de la comédie pour glisser plus sur un drame, qui forcément sera un drame psychologique (peut-il en être autrement ?). Au coeur du drame, le personnage de Jasmine, femme d'un homme d'affaire quelque peu escroc sur les bord, qui se retrouve donc ruiné du jour au lendemain après le passage de la justice américaine sur les livres de comptes des sociétés écrans de son mari. Jasmine, avec son éducation bourgeoise, se retrouve donc confrontée aux difficultés de la vie. Quitter son vaste appartement de New York pour vivre en "colloc" avec sa soeur, fauchée, à San Francisco.

blue-jasmine_jasminejpgComment refaire sa vie ? Comment lutter contre ses démons ? Comment s'adapter à cette nouvelle vie ? C'est ici toutes les embuches que croise Jasmine, campée par une Cate Blanchett remarquable, réalisant une performance réellement exceptionnelle. La narration est tout aussi réussie, enchaînant les flashback avec succès, nous permettant de mieux comprendre l'histoire de Jeannette/Jasmine, bien que le cliffhanger final soit quelque peu attendu.

En conclusion, un Woody Allen qui change de l'habituel, peu de bons mots, peu de comédie, mais en même temps un film très réussi, avec une Cate Blanchett parfaite, et entourée de seconds rôles très crédibles. Bref, à voir.

1 comment

Leave a reply