#Deauville2014 : Critique du film Un homme très recherché d'Anton Corbijn

Un homme très recherché est l'adaptation du livre éponyme de John Le Carré. Après l'adaptation de La Taupe, l'écrivain britannique semble de plus en plus désiré.

Synopsis

Plus de dix ans après les attentats du 11 Septembre 2001, la ville de Hambourg a du mal à se remettre d’avoir abrité une importante cellule terroriste à l’origine des attaques contre le World Trade Center. Lorsqu’un immigré d’origine russo-tchétchène, ayant subi de terribles sévices, débarque dans la communauté musulmane de Hambourg pour récupérer la fortune mal acquise de son père, les services secrets allemands et américains sont en alerte. Une course contre la montre s’engage alors pour identifier cet homme très recherché : s’agit-il d’une victime ou d’un extrémiste aux intentions destructrices ?

Critique

un_homme_tres_recherche_filmAutant être très clair dès le début, une adaptation de John Le Carré est un anti James et aux antipodes d'un Jason Bourne. Ceux qui ne jurent que pas les gadgets et les explosions peuvent passer leur chemin. Un homme très recherché est un film d'espionnage dans le même esprit que La Taupe (lire notre critique), du même auteur.

Il est évidemment plus réaliste, quasi documentaire. Non les espions ne sautent pas de wagons en wagons sur un train à grande vitesse.
Ici, tout est dans l'attente, le mensonge et surtout la manipulation. On assiste également des réunions et des rendez-vous entre des services assez opaques, américains, allemands. L'un est le meilleur ennemi de l'autre et les coups bas sont monnaie courante. Ce type de réunions est rarement filmé et c'est bien dommage ! Mais telle une petite souris, on savoure ces moments où l'on assiste aux petites décisions qui pèsent sur la sécurité mondiale.

un_homme_tres_recherche_afficheLe film n'est en pas pour autant ennuyeux. Au contraire, une des dernières scènes est d'une tension inouïe, le climax du film. Et l'on retient notre souffle, suspendu au bout de la pointe d'un stylo. Tout est mis en place pour nous placer aux côtés de Bachmann.

L'adaptation est évidemment fidèle quand on a John Le Carré sur le plateau. Il a néanmoins fallu couper dans un livre aussi dense. Ainsi, le point de vue adopté est celui de Gunther Bachman, interprété brillamment (et pour un de ses derniers rôles), par Philipp Seymour Hoffman. On retrouve également avec plaisir un Willem Dafoe, dans lequel on ne l'attend pas.

Un homme très recherché est donc un film d'espionnage original, qui créé avant tout une ambiance. L'histoire prend également un angle inhabituel en ce qui concerne le thème du terrorisme. Les bad guys ne sont pas vraiment ceux que l'on croit. Et pourtant, tous les personnages sont ambigus et la duperie est simplement leur quotidien.

#Deauville2014 : Critique du film Un homme très recherché d'Anton Corbijn

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Coralie Barroul, il y a 3 ans et 8 mois.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
Répondre à : #Deauville2014 : Critique du film Un homme très recherché d'Anton Corbijn
Vos informations: