Doctor Who Saison 9 Episode 1 : EXTERMINATE !

Comme chaque année, avec l'automne revient notre série favorite (ou l'un d'entre elle pour certains)), j'ai nommé Doctor Who. Seconde saison où Peter Capaldi incarne le Docteur, qu'attendre donc de ce premier épisode de la saison 9 ?

Attention : Critique 100% Spoiler

Synopsis

Où est passé le Docteur ? C’est la question que se pose Clara quand le ciel de la Terre sont gelés par une force mystérieuse. Clara a besoin de lui, mais où est-il en ce moment et de quoi se cache-t-il ? Alors que ses actions du passé reviennent le hanter, d’anciens ennemis refont mysterieusement surface.

Critique

doctor_who_saison_9Un début en fanfare, c'est certainement la phrase qui symboliserait le mieux ce démarrage de Doctor Who. Le mystère planait sur le prologue de la saison où l'on voyait le Docteur méditer, et ce même mystère embrume le début de l'épisode. Quelle est cette guerre ? Qui est cet enfant ? Qui sont ces messagers qui recherchent le Docteur partout dans le temps et l'espace ? Que se passe-t'il sur Terre ? Comment est revenue Missy ?

Si les nœuds sont nombreux au début de l'épisode, comme à l'accoutumée, ces derniers de libèrent petit-à-petit, offrant une intrigue finalement très lourde et très noire pour un début de saison. L'épisode rappellera beaucoup dans un sens le début de la saison 6 et cet Impossible Astronaute qui était sensé sceller le sort du Seigneur du Temps. Rappel, mais pas hommage, car si l'on sait qu'apparemment les jours (le jour) du Docteur sont (est) compté(s), nous lui faisons toujours autant confiance pour une jolie pirouette. Et puis bon, ce n'est que le 1er épisode de la saison !

doctor_who_missyUn épisode noir donc, mais qui se permet aussi de joli moments d'humour, notamment avec la fracassante (et terriblement rock n'roll) entrée du Docteur. Docteur incarné par un Peter Capaldi toujours plus crédible et fanfaron, accélérant avec brio le processus de régénération chez les fans. N'oublions pas non plus la fabuleuse Michelle Gomez incarnant une Missy revenue d'entre les morts (suite à une explication très...wibbly wobbly timey wimey...stuff) toujours aussi brillante et extravagante. Cependant, c'est la noirceur qui va revenir, réussissant à nous offrir un nouveau visage du Docteur, ainsi qu'une nouvelle genèse de son autre pire ennemi : Davros, le créateur des Daleks que certains se rappelleront avoir vu à la fin de la saison 4.

Si l'on sait que les morts ne le resteront certainement pas (quoique...), cet épisode réussi à démarrer la saison 9 sur des chapeaux de roues, jouant magnifiquement avec le mythe du Docteur, la noirceur et l'humour, nous donnant déjà hâte de voir le prochain !

1 comment

Laisser un commentaire