Maps to the stars de David Cronenberg

Map of the stars est le dernier film de David Cronenberg, en compétition au festival de Cannes.

Synopsis

A Hollywood, la ville des rêves, se télescopent les étoiles : Benjie, 13 ans et déjà star; son père, Sanford Weiss, auteur à succès et coach des célébrités; sa cliente, la belle Havana Segrand, qu’il aide  à se réaliser en tant que femme et actrice. 
La capitale du Cinéma promet aussi le bonheur sur pellicule et papier glacé à ceux qui tentent de rejoindre les étoiles: Agatha, une jeune fille devenue, à peine débarquée, l’assistante d’Havana et le séduisant chauffeur de limousine avec lequel elle se lie, Jerome Fontana, qui aspire à la célébrité. 
Mais alors, pourquoi dit-on qu’Hollywood est la ville des vices et des névroses, des incestes et des jalousies ? La ville des rêves fait revivre les fantômes et promet surtout le déchainement des pulsions et l’odeur du sang.

Critique

C’est une histoire où tout le monde est fou ! Certes, c’est Hollywood et le monde des paillettes. Mais David Cronenberg nous offre sa vision complètement tarée de cet univers décalé. On pourrait même penser qu’il caricature trop : les excès, la drogue, la mort, la célébrité, le sexe (quoique, après les séries HBO, on est un peu blasé…)…

agatha map of the starsMais finalement Cronenberg va plus loin et pousse la folie à son paroxysme même si un ou deux trucs nous échappent (une histoire de combustion spontanée, vous verrez). Il y a un petit côté Mulholland Drive dans le rôle de Julianne Moore / Havana Segrand, peut-être assumé quand on compare les deux affiches du film.

On n’a parfois l’impression de ne pas voir où le réalisateur veut en venir. Mais il n’a simplement pas de but. On nous montre une partie de la vie de plusieurs personnes dont les histoires se recoupent. On ne s’ennuie pas vraiment mais on a tout de même un peu de mal à rentrer dans l’histoire (surtout quand on est sains d’esprit !).
Certains apprécieront (ou pas) le name-dropping à gogo et les références (Battlestar Galactica ^^).

A froid, je me demande tout de même si ce film ne serait pas si éloigné de la réalité : est-ce que Carrie Fisher est connue pour trouver des Personnal Assistant aux stars hollywoodiennes par exemple ?

Pour résumer : un film à réserver aux fans de Cronenberg et à ceux qui aiment voir les coulisses d’Hollywood.

Laisser un commentaire