Potiche de François Ozon

Seulement quelques mois après « Le Refuge » très décevant et bâclé qui est loin d'avoir marqué les esprits , François Ozon est déjà de retour avec « Potiche » une adaptation d'une pièce de théâtre de Pierre Barillet et Jean-Pierre Grédy, qui marque au passage ses retrouvailles avec Catherine Deneuve ( 8 ans après « 8 Femmes », plus gros succès du cinéaste à l'heure actuelle ) et le retour du cinéaste à la comédie. Si les derniers films du cinéastes n'avaient pas été des réussites majeurs ( en gros on observait un certain déclin depuis Le Temps qui Reste ), on est à la fois surpris et très heureux de le voir effectuer un réel retour en forme avec « Potiche » à la fois surprenant et brillant, qui devrait remettre le cinéaste au premier plan .

poticheDès les premiers plans et le générique de début le cinéaste impose un style qui fait mouche, en effet si l'on a encore en mémoire Le Refuge et sa forme bâclée qui était plus proche du téléfilm de base qu'autre chose, Ozon efface ce triste souvenir avec des plans d'une classe formelle qu'on ne lui connaissait plus ( mouvements virtuoses toujours justifiés, composition réfléchie, montage dynamique et sans fausse note, très bonne gestion du rythme et du tempo comique ) , une photographie extrêmement belle et intelligemment pensée .

En plus de sa forme éblouissante, Potiche peut compter sur de nombreux atouts a commencer par un scénario très bien écrit bardé de dialogues cinglants, de situations très drôles et de thématiques éminemment d'actualité bien que le film se déroulé vers la fin des années 70 ( la condition des femmes dans la société, la condition des travailleurs en entreprise,…) ainsi qu'un sous-texte politique assez clair qui se fait l'allégorie des élections présidentielles de 2007 et qui a l'intelligence de n'épargner aucun des deux camps.

Mais si l'affaire fonctionne aussi bien il faut aussi accorder une partie du mérite à des acteurs pour la plupart extrêmement bien dirigés , qui prennent un plaisir évident à cette entreprise et contribuent à rendre le tout jubilatoire : Catherine Deneuve se laisse aller à une légèreté et une fantaisie qu'on a peu l'habitude de voir ( pourtant si l'on se souvient de Palais Royal ou même Belle Maman, on peut constater que l'aptitude l'actrice à se plonger avec intelligence dans des orles de comédies ne date pas d'aujourd'hui ), on retrouve un Fabrice Luchini assez incroyable de justesse et ce choix s'avère à mes yeux la meilleure surprise du casting et enfin Gérard Depardieu est une fois de plus cette année en grande forme charismatique, drôle , sérieux et touchant sa composition est peut-être la plus saisissante du métrage. La bande-originale est elle aussi particulièrement soignée et ajoute une touche de charme au film.

Potiche est une comédie pertinente, d'actualité, très drôle et engagée, portée par d'excellents comédiens, et mise en scène par un François Ozon au sommet de son art, c'est l'un des événement cinématographiques de cette fin d'année et c'est bien parti pour être l'une des meilleures comédies Françaises de l'année.

Leave a reply