Predator 2 de Stephen Hopkins

3 ans après le mythique Predator de McTiernan les producteurs ont choisis de mettre en place une suite, le souci c'est ni McTiernan ne rempile à la réal ni Schwarzenegger ont rempilé, au lieu de ça on a fait appel à Stephen Hopkins, un yes-man sans grande folie ( il venait de réaliser le 5ème opus de Freddy ) au mieux doté d'un certain savoir faire et Danny Glover ( très en vogue à l'époque grâce à l'Arme Fatale 1 et 2 ) afin de trancher à l'opposé d'un Schwarzenegger . Si le film a surement déçu à l'époque car très attendu suite au film de McTiernan, le revoir aujourd'hui avec un certain recul permet de réévaluer la chose à sa juste valeur .

Car finalement on se rend compte tout de suite que les scénaristes ( Jim et John Thomas comme sur le premier ) ont eu l'intelligente idée de ne pas chercher à refaire le premier opus mais à proposer des choses nouvelles . La principale c'est un nouveau décor : on est plus dans la jungle dans la jungle urbaine en pleine guerre des gangs, la créature a évoluée et dispose de nouvelles armes…Le film n'a pas le recul nécessaire pour prétendre à autre chose que la série B ( dans le 1 McTiernan élevait la chose en première classe à contrario ) mais fonctionne plutôt bien dans ce genre, malgré des personnages caricaturaux, dialogues inégaux, scènes parfois débiles…Stephen Hopkins n'est pas loin de livrer sa meilleur copie, sa mise en scène fait preuve d'efficacité, il gratifie par moments d'excellents plans ( le plan d'ouverture et d'autre par ci par là ), globalement il livre un travail de facture honnête ( si ce n'est une scène dans le métro assez difficilement lisible )…Il ne parvient pas à crée le climat de montée en puissance de l'angoisse qui fait la force du premier en revanche et n'a pas la maitrise de McTiernan, du coup on patine un peu en milieu de film avant de finir par une dernière demi-heure particulièrement jouissive, bourrée d'action et de petits clins d'œil qui donnent naissance à une mythologie ( on en apprend un peu plus sur les Predators, qui sont plus nombreux maintenant , on peut apercevoir un crane d'Alien qui donnera lieu au comic book AvP…).

Predator 2 a défaut d'être un film majeur comme le 1er est une série B bien foutue, avec quelques bonnes idées, du savoir faire et de l'efficacité, et surtout ne cherche pas à copier son modèle .

Laisser un commentaire