Critique du film Cendrillon de Disney

#DisneySocialClub

65 ans après le dessin animé éponyme qui est devenu l'un des plus grands classiques de Disney, Cendrillon revient sur nos grands écrans avec un film en prises de vues réelles.

Nouveau grand classique ? Simple remake ?

Synopsis

Dans cette histoire, le père de la jeune Ella, un marchand, s’est remarié après la mort tragique de la mère de la jeune fille. Pour l’amour de son père, Ella accueille à bras ouverts sa nouvelle belle-mère, Lady Tremaine, et ses filles Anastasia et Drisella. Mais lorsque le père d’Ella disparaît à son tour d’une manière aussi soudaine qu’inattendue, la jeune fille se retrouve à la merci de sa nouvelle famille, jalouse et cruelle. Les trois méchantes femmes font d’elle leur servante, et la surnomment avec mépris Cendrillon parce qu’elle est toujours couverte de cendres. Pourtant, malgré la cruauté dont elle est victime, Ella est déterminée à respecter la promesse faite à sa mère avant de mourir : elle sera courageuse et bonne. Elle ne se laissera aller ni au désespoir, ni au mépris envers ceux qui la maltraitent. Un jour, Ella rencontre un beau jeune homme dans la forêt. Ignorant qu’il s’agit d’un prince, elle le croit employé au palais. Ella a le sentiment d’avoir trouvé l’âme sœur. Une lueur d’espoir brûle dans son cœur, car le Palais a invité toutes les jeunes filles du pays à assister à un bal. Espérant y rencontrer à nouveau le charmant « Kit », Ella attend avec impatience de se rendre à la fête. Hélas, sa belle-mère lui défend d’y assister et réduit sa robe en pièces… Heureusement, comme dans tout bon conte de fées, la chance finira par lui sourire : une vieille mendiante fait son apparition, et à l’aide d’une citrouille et de quelques souris, elle va changer le destin de la jeune fille…

Critique

cendrillon-kenneth-branaghDisons le de but en blanc dès le début de cette critique, non, ce Cendrillon n'a aucune vocation à bouleverser le conte initial. On est loin de la Reine des Neiges ou encore de Maléfique qui remettait en cause toutes les fondations de la maison. Ici, on parle de princesse, de méchante marâtre, de bonne fée et de prince charmant. A l'ancienne, oui monsieur !

Et donc, ça donne quoi ? Déjà, derrière la caméra, on trouve Kenneth Branagh, à qui l'on doit de multiples adaptations de pièces de Shakespeare ou plus récemment Thor et The Ryan Initiative. Gage de qualité donc, et il est clair que la réalisation n'est pas prise en défaut sur le film. Tout s'écoule parfaitement, dans le respect du conte de Disney, nous offrant même une superbe course poursuite lors du départ de Cendrillon du château. Branagh a eu l'intelligence de créer "son" film et ne cherche pas à recomposer avec les scènes mythiques du dessin animé. Au contraire, les séquences historiques de Cendrillon passent assez vite, et on ne s'appesantit pas sur les animaux qui aident Cendrillon à confectionner sa robe ni sur la création du carrosse. Seules figures imposées, la scène de la danse et les essayages de pantoufle de verre (et non de vair). En bref, la réalisation est impeccable et on prends plaisir à voir le film s'écouler.

richard_madden_cendrillonD'autant plus que les acteurs s'amusent vraiment dans le film. Mentions spéciales pour Cate Blanchett et Helena Bonham Carter, toutes deux impressionnantes, s'amusant vraiment devant la caméra et rendant deux très bonnes prestations. Lily James en Cendrillon fait le boulot, bien que son air un peu niait (en même temps, c'est dans le cahier des charges du personnage) en énervera quelques uns. En face, Richard Madden (autrement dit Robb Stark de Game of Thrones) s'amuse beaucoup en Prince Charmant. Et il faut dire ce qui est, toutes les jeunes (et moins jeunes) filles rêveront de Robb Stark en prince, en particulier quand un mariage se passe bien avec lui !

affiche_cendrillonPour le reste, ne vous attendez à rien de nouveau. Une voix-off parfois agaçante nous "contant" l'histoire de Cendrillon, des souris qui parlent presque, de magnifiques robes de bal, une Cendrillon très très gentille, une marâtre et des belles-soeurs très très méchantes, on est dans du Disney pur jus. Si vous cherchez un peu de provocation, de suspense, passez votre chemin. Si par contre vous rêvez de retrouver le Cendrillon de votre enfance avec des acteurs dedans, vous serez comblés !

En conclusion, du pur Disney, qui plaira aux petites filles pour ses robes et son histoire, et qui plaira aux moins petites pour son Robb et les souvenirs autour de l'histoire originale.

Leave a reply