Projet Almanac - Critique d'un film de SF pour ados

Le créneau film pour adolescent ne désemplit pas. Passé le Labyrinthe post-apocalyptique de l'année dernière, voici le voyage temporel avec Projet Almanac cette année.

Ce film réalisé par Dean Israelite, dont c'est le premier film, mixe found footage, voyage dans le temps et adolescence. Un bon cocktail ?

Synopsis

Et si vous aviez une seconde chance… Que feriez-vous ? Que changeriez-vous ? Jusqu'où iriez-vous ? Quatre adolescents font une découverte qui va changer leur vie : une machine aux possibilités infinies… mais aux conséquences parfois irréversibles. Serez-vous prêts à vivre et revivre l'expérience de votre vie ?

Critique

Projet Almanac surfe clairement sur la vague des films pour adolescents. Il n'est donc pas besoin de se creuser les méninges pour comprendre l'histoire ni les voyages dans le temps malgré la pléthore de termes "savants" utilisés pour les dialogues. Si vous souhaitez tout de même faire l'effort d'intellectualiser le film, d'en rechercher les incohérences et d'avoir quelques explications sur sa fin, nous vous invitons à lire notre analyse.

Cette critique est garantie no spoiler !

Mais revenons à nos moutons ados. La fine équipe de nerds du lycée fait une découverte qui va bouleverser leur vie : les plans d'une machine à voyager dans le temps ! Le hasard faisant bien les choses, c'est David Raskin, brillant jeune homme promis à entrer au MIT qui tombe dessus. Lui et sa bande de potes geek se mettent donc dans la tête de construire ce sic "véhicule temporel" (merci les sous-titres approximatifs) en suivant les plans très précis laissés par le papa de David Raskin.

projet_almanac_affiche_machine

Les personnages sont plutôt sympas, de bons geeks gentils à forte inspiration de The Big Bang Theory, notamment sur l’aspect Sheldonien du héros David Raskin. A noter que tous les jeunes hommes sont très intelligents et que les jeunes filles sont assez peu futée (pour être polis) et fort dévêtues. Qui va crier au sexisme ? N'oublions pas qu'il s'agit d'un film MTV !

Les escapades de nos héros sont filmées en found footage. Le côté documentaire / reportage est assumé, caméra et/ou smartphone au poing. Mais l'ensemble bouge vraiment trop ! N’arrivant jamais au niveau d’un Cloverfield ou plus récemment Chronicles. Le found footage est d'ailleurs le plus gros défaut du film. Au delà du mouvement insupportable et constant des caméras (vive la steadycam !), le réalisateur recherche constamment la justification de la présence de la caméra par des dialogues approximatifs.

Dommage car les effets spécieux sont supers biens faits et donnent une forte impression de réalisme. Les séances de travail dans la cave sont particulièrement réussies.

Malgré tout, le film déroule un script dont le suspense s'intensifie et dont l'on s'étonne d'y adhérer. Malheureusement, un trop long passage en mode RomCom vient bousculer la dynamique en place et casse le rythme. Notons tout de même quelques passages très drôles soutenus par des dialogues pertinents dans l'ensemble. Certaines scènes sont mêmes hilarantes et ne sont, pour le coup, plus du tout crédibles au sens "voyage dans le temps".

projet_almanac_affiche_décision

Il est fort dommage que certains points n'aient pas été plus creuser pour apporter un peu de profondeur ou de complexité au scénario. On pense bien évidemment à la relation père-fils et à la situation de la mère de David. Car il n'y a pas beaucoup de voyages dans le temps, ni de complexité apparente. Les quelques paradoxes sont balayés trop facilement et nous sommes très loin d'une recherche de cohérence à tous les niveaux. N'est pas Doctor Who qui veut !

Projet Almanac est finalement un film peu crédible mais cool à regarder si l'on veut se débrancher le cerveau le temps d'une soirée.

Laisser un commentaire