Salt de Phillip Noyce

Blockbuster estival avec Angelina Jolie en tête d'affiche, Salt confirme une fois de plus l'attirance de l'actrice pour le cinéma musclé ( après Tomb Raider 1 et 2, Mr & Mrs Smith , Wanted, …), vendu par une bande-annonce pas désagréable mais un peu embrouillée , ça n'a pas empêché le film d'être un succès de plus pour l'actrice qui retrouve ici le réalisateur Phillip Noyce avec qui elle avait déjà collaboré il y a 10 pour l'intéressant Bone Collector, entre temps les choses ont changées : le cinéaste courrait après le succès ( qu'il a retrouvé avec ce film ) et l'actrice les a collectionné au point de devenir l'une des plus grosses stars mondiales . Salt est un thriller d'action qui cherche l'efficacité avant tout au détriment de l'originalité et personnellement je me suis pris au jeu . A la fois dans son scénario et sa mise en image le film a un coté old school ( comprendre qu'on a plus l'impression de voir un film dans la lignée de ceux des années 90, décennie durant laquelle Noyce a signé ses plus gros succès et ses films les plus marquants ) et en même temps pas mal de points qui caractérisent le film peuvent faire penser à des séries télés apparues dans les années 2000 , l'influence la plus flagrante à mes yeux est la géniale série 24 heures Chrono ( qui fait partie des séries qui ont su imposer une dimension cinématographique à la télévision ) . Le scénario adapte en quelque sorte le modèle télévisuel en place dans plusieurs séries ( 24 en tête ) pour le cinéma, jamais de temps morts et rythme effréné qui permet de faire passer la pilule sur d'éventuelles invraisemblances ( le temps que l'on remette en question une péripétie du récit voilà déjà un nouveau retournement de situation, un suspens constant tout au long du film ) et reprend aussi de 24h,l'aspect paranoïaque et théorie du complot ( l'ennemi vient de l'intérieur )…

A coté de ça à l'heure, ou le Musulman est devenu la cible facile du cinéma d'action Américain on assiste au retour du Russe, la guerre froide n'est visiblement pas terminée aux yeux de tout le monde ( le film se baserait sur des faits déjà avérés : des espions Russes implantés au sein des Services secrets Américains ) et la il est question d'un vaste complot au point depuis des années visant à renverser l'Amérique et prendre sa revanche aux yeux du monde . Que l'on s'insurge ou s'en foute de la ligne politique empruntée par le scénario, force est de constater qu'ici l'action a plus d'importance que le récit, la forme plus que le fond, et Salt vise avant tout à vider la tête et divertir qu'à faire réfléchir sur la géopolitique actuelle .
Et sur ce terrain là le film convint pleinement, jamais de place n'est laissée à l'ennui et on a jamais de répits, on a un retour à un cinéma d'action un peu plus artisanal : avec son lot de cascades,tôles froissées, castagnes, explosions, poursuites ( le cahier des charges est pleinement rempli )…et une mise en scène très propre qui privilégie la lisibilité à la frénésie et qui conforte le savoir faire d'un cinéaste qui sait mettre en boite un récit et nous captiver le temps de la séance .

La fin du film surprend un peu dans le sens ou l'on ne sait pas trop comment se positionner : est-ce un foutage de gueule ou une fin qui a des couilles à sa manière, disons qu'à la réflexion ça ne fait que conforter dans l'idée que la série télé fut une influence forte à l'écriture, et je vais encore me référer à 24h mais la fin a des relents de fin de saison ( le succès du film appellera t'il une suite/deuxième saison ? ) .
Enfin et c'est aussi l'une des principales raisons mine de rien qui m'ont poussé à être dans la salle : Angelina Jolie, qui porte le film sur ses seules épaules cette fois ( là ou elle partageait l'affiche dans Mr & Mrs Smith ou même Wanted ), l'actrice est à la fois très charismatique par essence mais distille tout au long du film une certaine ambiguïté au niveau de son personnage qui contribue au suspens du film et une certaine sensibilité se dégage derrière une apparence monolithique et son physique hors norme qui confirme ce que l'on savait déjà depuis quelques films ( L'échange en tête ) : C'est une très bonne actrice . Et en définitive si le film est aussi efficace et sympathique à suivre c'est aussi parce qu'Angelina Jolie en est l'héroïne .

Salt est un divertissement estival shooté à l'éfficacité au niveau de l'écriture et la mise en scène, porté par la présence d'Angelina Jolie qui excelle une fois de plus dans un genre que l'on dit « reservé aux hommes », c'est ce qu'on attendait du film , on est donc pas déçu .

Laisser un commentaire