Sherlock - The Abominable Bride de Steven Moffat

Si vous êtes passionnés par la série britannique Sherlock, la patience doit désormais faire partie de vos plus grandes qualité. Si la saison 1 a eu lieu à l'été 2010, il a fallu attendre le 1er janvier 2012 pour la seconde, puis le 1er janvier 2014 pour la 3e. 17 mois d'attente d'abord, puis 24 mois...et rien à se mettre sous la dent depuis. Il semble donc normal que pour le 1er janvier 2016 démarre la saison...attendez...ah non, ce n'est qu'un épisode spécial, désolé !

Bref, de quoi quand même se faire plaisir avant une saison 4 prévue pour 2017 ! En attendant, que nous donne donc cette abominable mariée ?

Synopsis

En 1895, Sherlock Holmes et le Dr Watson sont connus de tout Londres par les récits des aventures du détective romancés et publiés par l'ancien médecin militaire. Une affaire irrésolue par le détective, où une femme aurait tué son mari après son suicide, resurgit quand une femme vient demander de l’aide à Sherlock : son mari a reçu une lettre contenant cinq pépins d'orange et sait depuis sa mort prochaine.

Critique

sherlock_abominable_bride_3Les plus grands whovians diraient que ce que fait Steven Moffat sur Sherlock n'est ni plus ni moins ce qu'a fait Russel T.Davies à la saison 4 de Doctor Who. Ne pouvant réaliser la suite (par manque d'acteur adéquat d'un côté, par soucis de calendrier de l'autre), il faut bien faire patienter les fans en leur fournissant quelques épisodes spéciaux, d'apparence indépendants de la trame standard de l'histoire, mais pourtant totalement indispensables à sa bonne compréhension. Et The Abominable Bride se classe très clairement dans cette lignée.

Si l'épisode semblait totalement délirant à première vue (on revient en 1895, la timeline "historique" de Sherlock Holmes), on se rends vite compte qu'il ne l'est finalement pas tant que ça. S'amusant à surfer entre les histoires et les époques, Steven Moffat et Mark Gatiss ne déroulent pas une simple enquête, mais avancent simultanément sur trois trames narratives bien distinctes (qui a dit à la manière d'un Doctor Who qui évolue sur l'épisode/la saison/l'histoire d'un Docteur ?). Ici, nous avons donc l'enquête à proprement parler (cette abominable mariée), la future saison 4 avec l'enchaînement des rebondissements de la fin de la saison 3 ("Did you miss me ?") et une problématique plus profonde (et rarement traitée jusque là), l'addiction de Sherlock.

sherlock_abominable_bride_2Ces trois trames s'entrecroisent donc au même rythmes que les époques et les voyages dans le Palais Mental de Sherlock. Les scénaristes prennent le risque de balader les spectateurs à droite et à gauche afin de mieux les perdre...sans pour autant tomber dans une trop grande complexité !

Alors oui, on peut critiquer l'épisode pour ne pas vraiment aller au bout de certaines idées (notamment le rôle des femmes dans la société, cela partait pourtant très bien), mais on est prêt à pardonner les scénaristes tellement l'histoire est bien menée, prenante et superbement bien écrite. La réalisation est de son côté impeccable. Enfin, est-ce utile de revenir sur les jeux d'acteurs, tellement tous sont parfait dans leurs personnages ?

En conclusion, un Sherlock plus crucial qu'il en a l'air dans l'évolution de nos personnages, et dans celle de la série en général...bref, nous risquons nous à le dire : Vivement le 1er janvier 2017 !

Laisser un commentaire