xXx : Reactivated : critique d'une daube assumée

Faire du ski dans la jungle2.5
Neymar qui est un agent6
Le retour de Xander Cage est une bonne daube assumée !
4.3

Plus de 10 ans après la sortie du dernier xXx 2 : The Next Level, le tout nouveau xXx : Reactivated fait son apparition en 2017 marquant le retour de Vin Diesel dans le rôle de Xander Cage disparu il y a 15 ans dans le premier xXx.

Xander Cage, un agent de l'extrême, revient après un exil pour sauver de nouveau la planète prise de cible par un groupe de personnes détenant la boîte de Pandore. Celle-ci permet de faire tomber des satellites sur des cibles précisent causant ainsi mort et destruction. Il devra donc former une équipe d’experts pour retrouver cette boîte et affronter les dangereux criminels qui l’utilisent, y découvrant par la même occasion quelque chose de bien plus grand.

La saga xXx reprend donc son cours après deux film très mal reçus par la critique et un deuxième ayant été un échec colossal au box-office. Faire repartir la franchise est-elle donc une bonne idée ? Oui et non. Dans un premier temps, le film fut un succès au box-office mondial écrasant par la même occasion le score qu’avaient réalisé les deux précédents longs-métrages. Donc au niveau des revenus qu'à engrangés le film, l’idée qu'ont eue les studios de production fut excellente. Cependant en matière de qualité, le film ne fait pas exception aux autres et se fait expert en médiocrité.

Le film est réalisé par D. J Caruso (L’oeil du mal, Numéro quatre) qui n’apporte aucune touche esthétique ni aucune vision au film. Sa réalisation n’est cependant pas mauvaise et reste très classique comparé aux autres films d’action tel que John Wick 2 (qui esthétiquement était largement réussi). Le film nous offre des scènes parfois excitantes en matière d’action bien que la plupart restent pourrave, mais non dû à cette réalisation bancale.

xXx_Reactivated

En effet, le gros point faible du film reste le scénario qu’a pondu F. Scott Frazier. Il n’est aucune réaliste et explose les lois de la nature ou encore de la gravité. Certes un film ne doit pas nécessairement être réaliste ou suivre absolument le fonctionnement de notre monde, mais il y a cependant des limites. Les incohérences fusent tout au long du film nous proposant en plus des deus ex machina sortis de nulle part. Le film essaye comme les précédents d’ajouter une touche comique à son contenu qui ne fonctionne absolument pas et qui nous met limite mal à l’aise. Cette baffe d’incapacité scénaristique peut faire poser une autre question, le scénario n’est t-il pas bidon délibérément ? Le scénariste et surtout la production n’ont-ils pas volontairement priorisé le bourrinage que le fond ? Sans aucun doute.

Pour conclure, le film ne rentrera pas dans l’histoire et s’oubliera très rapidement. Cependant les films bourriques comme celui-ci est très facilement regardable un dimanche soir et peuvent faire passer 2h assez rapidement.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :