Les Gouttes de Dieu de Tadashi Agi et Shu Okimoto

Portant la coupe à ses lèvres, Shizuku Kanzaki se sent alors projeté dans un champ de fraises, où une jeune fille lui tourne le dos. Il se rapproche d'elle mais malheureusement, la vision commence déjà à s'estomper, telle la caudalie trop courte de ce vin.

Ce type de description est récurrente dans Les Gouttes de Dieu, manga star de Tadashi Agi et Shu Okimoto nous plongeant dans l'univers du vin. Le pitch est simple, nous suivons l'histoire de Shizuku Kanzaki, fils d'un œnologue célèbre décédé. Dans son testament, son père décide de lancer un concours entre Shizuku et le célèbre jeune œnologue Issei Tomine. Le vainqueur qui saura découvrir les 13 vins décrits par le maître héritera de la cave du paternel d'une valeur de plusieurs millions de dollars. Le problème : notre héros n'a jamais bu une goutte de vin.

C'est donc un parcours initiatique que l'on suit durant ce manga, celui de Shizuku et de son amie Shinohara Miyabi, jeune sommelière en devenir. C'est donc aussi un parcours initiatique pour le lecteur qui en apprend sur le vin, tout en dévorant un manga passionnant à lire. On se prend effectivement rapidement d'affection pour ces personnages bien construits, possédant chacun leurs caractères et leurs idées bien ancrées.

carafage_gouttes_de_dieu

Parlant du passionnant domaine du vin, tournant autour de personnages bien construits, le manga possède malgré tout une petite faiblesse quand à la relation des héros au vin. Effectivement, les sensations ressenties lors des dégustations sont largement romancées. Shizuku se retrouve subitement projeté dans un sous-bois où une rivière s'écoule etc...). Bien que cela symbolise le fait que le vin est un art (ce qui est l'opinion de l'auteur de ces lignes), c'est parfois un peu too much. Une autre critique porte sur le choix des vins présentés dans le manga. En dehors des bourgognes et bordeaux rouges, on ne trouve que peu de vins. Encore une fois, ce sont les limites d'un ouvrage "tout public" aux yeux d'un amateur, français quelque peu chauvin de surcroît.

Ces détails mineurs pour le lecteur lambda passés, les Gouttes de Dieu est un manga qui se dévore rapidement, très bien écrit, et qui donne envie d'en savoir toujours plus sur le passionnant univers du vin. Et on attend cette caudalie qui nous permettra de voir cette jeune fille se retourner, au milieu du champ de fraises.

LES-GOUTTES-DE-DIEU

Kurt, aka. Tom, est un grand passionné de vin et rédige régulièrement des critiques de dégustations et ses points de vue sur l'univers du vin sur son site, 1098.fr.

Laisser un commentaire