Critique d'Iron Sky de Timo Vuorensola

Sorti au cinéma au début de l’année, Iron sky était passé assez inaperçu dans les salles francaises. Oblikon revient aujourd’hui sur le film de science fiction (avec des nazis dedans !) le plus improbable de ces dernières années.

Synopsis : À la fin de la Seconde Guerre mondiale, en 1945, Hans Kammler fait un bond dans la recherche sur l'anti-gravité. De leur base secrète en Antarctique, des vaisseaux nazis sont envoyés sur la face cachée de la Lune, où se trouve leur base secrète,  et préparent leur retour sur Terre, en 2018.

Pour le critique cinephile que je suis, commenter un film comme Iron sky relève plus de l’exercice casse gueule qu’autre chose. Scénario « What the fuck », blagues potaches, acteurs inconnus et multiples références geek, en fait le constat est simple, soit on déteste soit on adore.

Dès le début du film, le réalisateur finlandais Tim Vuorensola (également connu pour…pas grand-chose en fait) annonce la couleur à travers une scène d’introduction qui atteint des sommets en matière de kitsch : les nazis ont survécu à la deuxième guerre mondiale sur la face caché de la lune et bientôt ils se vengeront ! Tous le reste du film n’est alors qu’un vague prétexte pour enchainer les blagues potaches tout en multipliant les clins d’œil appuyés à de nombreux films (citons en vrac, une belle reprise d’une scène de « La chute », quelques plagias honteux de Men in Black, des private jokes sur les pays d’origine du film et des incohérences si nombreuses et ridicules qu’elles feront rire n’importe qui. La Volkswagen coccinelle et les side cars sur la lune ? Franchement ?). Et finalement, sans que l’on soit capable de dire pourquoi et malgré quelques longueurs, la sauce prend. Les acteurs font plutôt le boulot, les effets spéciaux même s’ils flirtent parfois avec le ridicule sont souvent réussis (surtout au vu du budget dérisoire du film) et la satire de la société américaine (enfin des néoconservateurs américains, Sarah Palin et Georges W Bush en tête) que livre le réalisateur finlandais à travers son film rend le tout très sympathique.

Pour résumer Iron sky est clairement un film qui ne se prend pas au sérieux et qui pour peu que vous ayez suffisamment de second degré (voir plus) parviendra à vous faire passer un bon moment.

Critique d'Iron Sky de Timo Vuorensola

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Flea, il y a 5 ans et 8 mois.

  • Auteur
    Messages
  • #17431 Répondre

    Flea
    Membre

    Sorti au cinéma au début de l’année, Iron sky était passé assez inaperçu dans les salles francaises. Oblikon revient aujourd’hui sur le film de scienc
    [See the full post at: Critique d’Iron Sky de Timo Vuorensola]

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
Répondre à : Critique d'Iron Sky de Timo Vuorensola
Vos informations: