Spider-Man : New Generation, toutes les explications !

spider-man-into-the-spiderverse

Jamais l’expression aller se faire une toile n’a été aussi vraie qu’au moment où l’on entre dans la salle obscure pour aller voir Spider-Man : New Generation (Spider-Man: Into the Spider-Verse en version originale). Difficile de faire original sur le Tisseur au vu de ses nombreuses apparitions à l’écran entre Tobey Maguire dirigé par Sam Raimi en 2002, Andrew Garfield par Marc Webb en 2012 puis récemment Tom Holland avec les frères Russo ou Jon Watts derrière la caméra du MCU. 

Beaucoup d’apparitions cinématographiques donc, et difficile de se renouveler… à moins de jouer avec les saga des comics qui proposent des choses tout à fait nouvelles ! Car si Peter Parker a l’exclusivité (pour l’instant) du grand écran, de nombreux autres personnages ont endossé le costume de Spidey dans les comics. On pense à Miguel O’Hara de Spider-Man 2099 en 1992, la saga du Clone et Ben Reilly en 1994… et même Otto Octavius (indirectement) dans Superior Spider-Man en 2013 !

De tous ces nouveaux Spider-Man, le plus marquant est resté Miles Morales, créé en 2011 dans Ultimate Spider-Man sous la plume de Brian Michael Bendis. Remplaçant Peter Parker décédé dans l’univers Ultimate, Miles Morales est un jeune afro-latino de Brooklyn également mordu par une - satanée - araignée radioactive.  Et c’est ce Miles Morales qui aura la part belle dans Spider-Man : New Generation, où l’on suivra son apprentissage comme homme araignée et sa découverte du Spider-Verse !

spider_man_new_generation_team

Sans rentrer dans les détails, sachez que ce Spider-Man : New Generation est radicalement différent de ce que vous avez pu voir de l’univers Marvel à date. Alors oui, on retrouve le Bouffon Vert, le Caïd ou encore quelques scènes mythiques des prédécesseurs cinématographiques de l’animé mettant en scène Miles Morales. Cependant, les cartes sont totalement rebattues avec une animation jouissive (bien que parfois difficilement lisible), un humour très réussi (merci le couple Lord/Miller à qui l’on doit 21 Jump Street et la Grande Aventure Lego) et un scénario plus proche d’un comics qu’un Spider-Man ciné conventionnel. 

Pour faire simple, les fans aimeront, un poil plus que ceux qui n’ont jamais entendu parler de l’Homme Araignée (cela existe encore ???), mais tout le monde prendra du plaisir devant ce film jouissif.

spider-man-costume

Mais (car il y a toujours un mais), il est possible que tout ne soit pas très très clair dans ce Spider-Man : New Generation. Car les voyages dans les différentes dimensions sont un peu comme les voyages temporels : difficile de s’y retrouver ! 

Heureusement, nous sommes là pour éclairer votre lanterne. 

Prêts ?

C’est parti pour l’analyse.

ATTENTION : CETTE ANALYSE EST 100% SPOILERS

Lire la suite

1 2 3 4

Leave a reply