Vanilla Sky, analyse et explication du film et de sa fin

Réalisé en 2001 par Cameron Crowe, Vanilla Sky est un remake du film Abre los ojos (Ouvre les yeux) d'Alejandro Amenábar de 1997. On y trouve dans les deux films Penelope Cruz dans le rôle de Sofia, et dans la version américaine tout une collection de très grands acteurs : Cameron Diaz, Kurt Russell, Michael Shannon, Tilda Swinton, Noah Taylor et évidemment, Tom Cruise dans le rôle principal.

Avec Eternal Sunshine of the Spotless Mind de Michel Gondry quelques années plus tard (2004), ce sont deux films finalement assez proches. Denses, assez complexes, explorant la question de la mémoire, de l'amour évidemment, des rêves et des souvenirs. On pense aussi un peu à La La Land parfois, le jazz étant remplacé par le rock et les chorégraphies en moins !

vanilla_sky_banner

Est-ce la peine de résumer en quelques mots Vanilla Sky ? David Aames est un golden boy New Yorkais à qui tout réussi. Jeune héritier d'un empire de l'édition, il surfe sur la vie avec nonchalance. Nonchalance qu'il applique également à sa sex friend : Julie. Lors d'une soirée, David rencontre Sofia dont il tombe instantanément amoureux. Cependant Julie, éperdument amoureuse de David, lors d'un trajet en voiture avec lui projette la voiture contre un mur. Julie meurt, David s'en sort totalement défiguré. S'ensuit alors des moments troubles qui semblent amener David en prison pour meutre. Là, à l'aide d'un psychologue, il cherche à se remémorer les évènements qui l'ont amené ici...

Attention, à partir d'ici, comme à l'accoutumée, l'article sera 100% spoilers

Vanilla Sky, la réalité, le rêve

La complexité de la lecture de Vanilla Sky réside en deux points distincts :

  • Le premier est évidemment le montage du film où quasiment les deux tiers du film sont racontés au Dr Curtis McCabe (Kurt Russell) par David qui semble être en prison
  • Le second résidant dans le fait qu'une partie de l'histoire est vraie, et que l'autre n'est qu'un rêve vécu par David.

Afin de simplifier, nous pouvons prendre en compte ce qui est réel de ce qui est du monde du rêve.

La réalité dans Vanilla Sky

Commençons par voir donc ce qui est vrai (et tout le temps vrai) dans Vanilla Sky. Déjà, c'est une bonne base, l'existence même de David, Julie, Sofia et Brian est un fait établi dans le film. Tout comme la ville de New York (oui, c'est basique, mais ça va mieux en le disant), le boulot de David, son ami l'avocat Thomas Tipp et les "sept nains" du conseil également.

vanilla_sky_tom_cruise_cameron_diaz

La soirée où Sofia et David se rencontrent par l'entremise (involontaire) de Brian est vraie, ainsi que la nuit qu'ils passeront ensemble ensuite. De même, l'accident de voiture, la mort de Julie et la défiguration de David sont bien réels.

Enfin, la société Life Extension (qui deviendra Oasis) est bien réelle aussi, ou du moins tout porte à le croire. Il en est de même pour les personnages de Rebecca, Libby et Edmund (le support technique).

Le rêve de Vanilla Sky

Finalement, peu de choses sont des rêves dans Vanilla Sky. Cependant ils prennent une place prépondérantes dans le montage du film.

Ainsi, on sait que notre cher Dr Curtis McCabe est une création de l'esprit de David. Il est inspiré d'une relation paternelle fantasmée car vue dans de nombreux films. La certitude vient du fait que son discours est souvent incohérent quant à sa vie privée. Notamment au fait qu'il n'est pas même capable de nommer ses filles qui sont pourtant toute sa vie.

La prison, le personnage du garde Aaron et toute l'affaire du meurtre sont donc, de la même manière, issus du subconscient de David.

La chronologie de Vanilla Sky

vanilla_sky_tom_cruise_penelope_cruz

C'est bon, vous tenez le rêve de la réalité de Vanilla Sky ? Maintenant, attelons nous à la chronologie du film. Une fois que l'on a démêlé les astuces de montage, c'est finalement assez simple !

La vie de David

Simplifions : tout ce qui se déroule avant l'accident avec Julie se passe comme David nous le présente. Ses relations amicales, professionnelles et intimes sont donc là avec Brian, Thomas, le conseil, Sofia et Julie.

L'accident défigure bien David, qui sortira du coma après plusieurs jours. Malgré la chirurgie reconstructive, David reste gravement amoché (tout autant moralement que physiquement). Cependant, il réussi à reprendre un peu sur lui et va se présenter à Sofia pour l'inviter à la fin de son cours de danse. Ils se retrouvent alors avec Brian (invité par Sofia pour ne pas être seule avec David) à la discothèque. Durant la soirée, David se rends compte que Sofia n'arrive pas à passer outre de ce qu'il est devenu (physiquement comme mentalement) et décide donc de se saouler.

A la sortie de la discothèque, Sofia et Brian vont se disputer avec David et le laisseront seul dans la rue. Il s'écroulera et s'endormira.

Gardez bien ce moment en tête, c'est ce que l'on appelle le raccord (on le découvre à la toute fin du film).

Suite à ce raccord, David comprends que tout est perdu avec Sofia. Il remet de l'ordre dans ses affaires professionnelles avec son fidèle Thomas Tipp puis s'isole. Durant cette isolation, il découvre l'existence de Life Extension. L.E comme on l'appelle (et qui se prononce "Ellie" en anglais) est une société proposant de vous cryogéniser après votre mort afin de "renaître" des décennies ou centenaires plus tard dans un monde nouveau. Certainement motivé par l'idée que la chirurgie permettra de récupérer son visage dans le futur, David signe avec L.E.

Il souscrira à l'option "Lucid Dream" qui lui permettra de vivre un rêve éveillé durant la période de cryogénisation.

Une fois cela plié, il va donc prendre quelques médicaments et se suicider. Là, L.E pourra le cryogéniser et lancer la procédure de rêve lucide. Une veillée funèbre est célébrée en son honneur, organisée par Brian où Sofia viendra brièvement.

Le rêve de David

Vous vous souvenez du raccord ? Et bien c'est ce moment que David a identifié pour démarrer son Lucid Dream après sa mort.

Il se réveille donc dans la ruelle, mais pas seul. C'est Sofia qui va le réveiller sous un ciel de vanille (vanilla sky) digne des plus grands tableaux de Monet. A ce moment, tout est rêvé et est construit selon les images mentales de David. On y retrouve ainsi une séquence totalement identique à la jaquette de l'album The Freewheelin' Bob Dylan et un monde où (presque) tout se passe bien.

vanilla_sky_visage

Les chirurgiens peuvent finalement réparer son visage à la perfection, et il va vivre une vie idéale avec Sofia. Cependant, tout ne se passe pas comme prévu. La culpabilité de David vis-à-vis de Julie va se retourner contre lui. Son subconscient se "venge" donc en intervertissant Sofia et Julie. Il lui rend également parfois son visage défiguré ou son visage parfait en fonction des évènements. David devient fou, frappe Sofia (qui a alors le visage de Julie) avant de la tuer. Accusé de son meurtre, il finit donc en prison. C'est là que le docteur McCabe, sous la surveillance d'Aaron, va l'interroger sur son histoire.

En déroulant le fil, David comprends alors que la "Ellie" qu'il appelle dans ses rêves en prison n'est autre que L.E ; Life Extension. Ils s'y rendent donc avec McCabe et Aaron pour découvrir alors la réalité des faits. Réalitée présentée par Edmund le "support technique".

"Ouvre les yeux" ou explication de la fin de Vanilla Sky

Edmund présente l'ensemble de l'histoire à David. Il n'est plus au début des années 2000, mais 150 ans plus tard, dans un caisson de cryogénisation. Oui, aujourd'hui les médecins peuvent reconstruire son visage, mais - forcément - beaucoup de choses ont changées.

Deux options se proposent alors. La première est de "rebooter" le rêve. En repartant du raccord et corrigeant quelques menus détails, Life Extension devenu Oasis pourra donner à David une meilleure vie rêvée, un Lucid Dream encore meilleur. Bref, on passe de Windows Vista à Windows 10.

La seconde option est la plus complexe : se réveiller dans le monde de 2150 (et des poussières) et affronter la nouvelle vie, ses dangers et risques. Afin de faire cela, David doit faire face à sa plus grande peur : chuter d'un immeuble. C'est le scénario qu'il a défini lors de la signature du contrat de cryogénisation. C'est la solution qu'il retiendra.

Le plan final du film est donc sur les yeux de David s'ouvrant, une voix lui disant "ouvre les yeux". On peut supposer que cette voix est celle d'une infirmière d'Oasis / Life Extension bien qu'on ne la voit pas. Les mots "ouvre les yeux" font échos au réveil de David au début du film. Il font également écho au titre du film original d'Amenábar.

Leave a reply