Arrow saison 4 épisode 1 : Un tir réussi !

C’est le retour d’Arrow ! Après une saison trois que l’on peut qualifier sans mal de mauvaise, on a toutes les raisons en ce début de saison quatre de craindre le pire.

Synopsis

Six mois ont passé depuis qu'Oliver et Felicity ont quitté Starling City pour vivre à Ivy Town loin de leur vie de justicier. Renommée Star City, la ville est sous la protection de Laurel, Diggle et Thea, mais un nouveau commando armé leur pose de gros problèmes. Ses membres sont appelés les Fantômes, car ils sont littéralement insaisissables.

Critique

arrow s4

La saison trois n’aurait-elle été qu’un raté ? Une simple erreur de parcours après deux saisons très regardables, pour ensuite repartir de plus bel ?

Nous n’irons peut-être pas jusque-là, il est encore trop tôt pour juger, mais ce début de quatrième saison laisse présager du bon ! Voir Oliver en couple avec Felicity dans une banlieue américaine, cela peut être très effrayant pour un fan de la série. Mais bien obligé d’admettre que le début d’épisode est très réussi. Mieux, Felicity réussit à ne pas nous faire arracher les cheveux à chaque phrase ! Sa relation avec Oliver donne étonnamment de la fraîcheur à la série et au personnage - le même peps qu’il y avait en début de saison un. On se surprend même à apprécier les moments avec Felicity. Encore mieux ? Stephen Amell a des variations de jeu !

diggle

le super casque de Diggle

On croirait presque que Marc Guggenheim et Greg Berlanti ont appris de leurs erreurs et écouté les fans, mais que serait Arrow sans ces personnages insupportables et les incohérences parfaitement hallucinantes … Apparemment dans cette saison quatre, ce sera Diggle qui aura la lourde tâche d’être insupportable. Dommage, le personnage était plutôt sympathique jusqu’à présent. Et une fois n’est pas coutume, son cosplay raté de magneto est tout bonnement risible. Niveau incohérences, nous ne parlerons que du plus évident. Damian Darhk vient pavaner devant une réunion au sommet au Star City, et personne ne pense ne serait-ce qu’à l’arrêter. Mais que fait la police !

Damian Darhk sera donc l’ennemi principal de cette saison. Il est interprété par Neal McDonough que les fans de série connaissent surement. S'il est encore bien trop tôt pour savoir si ce méchant sera aussi charismatique que Deathstroke où tout le contraire comme Ras Al Ghul, il peut se révéler intéressant. Et s'il ne l’a pas, il nous permettra toujours de donner un bon prétexte au retour occasionnel de Malcolm Merlyn.

Bref, on sent dans ce début de série un possible retour aux sources de la série qui fait plaisir à voir. Les fils à tirer au long de la saison sont là, surtout pour Thea. En plus de ça nous avons droit à une Canary plutôt crédible et un cliffhanger bien sentit. Espérons le meilleur pour la suite !

Laisser un commentaire