Buffy contre les vampires saison 8 - Part One

La série Buffy contre les vampires s'est arrêtée en 2003 après 7 saisons et 144 épisodes. Pourtant, il existe bel et bien une 8e saison, commencée en 2007 et toujours en cours de parution… sous forme de comics !

Buffy contre les vampires, c'est d'abord un film sorti en 1992 et réalisé par Fran Ruben Kuzui d'après un scénario de Joss Whedon. Le résultat, surfant entre comédie et horreur, s'avère plutôt moyen et tombe vite aux oubliettes… pour mieux ressortir des placards en 1997. En effet, Joss Whedon, déçu de l'adaptation de son script au cinéma, se voit offrir l'opportunité, de porter les aventures de Buffy sur le petit écran. La série sera un véritable succès public et critique. En plus de raconter des aventures fantastiques, elle abordera des sujets très sérieux comme la famille, l'amitié, la mort, le sexe…

Depuis 2007 donc, Joss Whedon a choisi de poursuivre les aventures de Buffy et sa bande avec une saison 8 publiée exclusivement en Comics, par Dark Horse aux Etats-Unis et par Fusion Comics en France. La critique qui suit concerne les comics 1 à 25, regroupés dans les 5 premiers tomes sortis en France.


La saison 8 se décompose en plusieurs arcs, certains écrits par Joss Whedon, d'autre non. Quoi-qu'il en soit, la qualité est toujours au rendez-vous-même quand Whedon n'est que producteur. L'action se déroule plusieurs mois après la fin de la saison 7. Sunnydale n'existe plus et Buffy, ses amis et son armée (rappelez-vous, toutes les tueuses apparues durant la saison 7) ont installé leur QG dans un château en Ecosse. Très vite, diverses menaces militaires et magiques vont apparaitre.

La première s'étale sur 4 comics. Le monde a changé mais on est très vite dans le bain car nos le ton reste tel qu'on l'a connu. L'humour, les situations décalées et les références geek sont toujours au rendez vous, peut être même encore plus que dans la série et c'est un vrai bonheur. L'avantage du comics est que les limitations budgétaires freinent moins la créativité qu'avec un Show TV : Des monstres de plus en plus gros, de nombreux lieux visités (Sunnydale, écosse, Angleterre, Tokyo)… Le comics permet à l'intrigue de prendre une plus grande envergure.


Les personnages aussi ne pâtissent pas du changement de média et conservent toutes les qualités et défauts qui faisaient leur particularité. Buffy est par exemple toujours aussi instable sentimentalement. En manque de sexe en début de comics, elle commencera par rêver un rapport avec Alex… avant de se lancer dans une expérience dans laquelle on ne l'attendait pas forcément. Alex reste l'ami fidèle, Willow doit faire face à ses démons intérieurs et contrôler l'utilisation de la magie, et Dawn est toujours la petite sœur dans l'ombre de la tueuse.

Comme chaque saison de Buffy, le retour de Faith est fortement espéré dès les premiers comics. Fort heureusement, cela se produit dès l'épisode 6. Giles a une mission importante pour elle qui la mettra dans une situation un peu particulière. Tout de suite on sent que leur relation peut aller vers quelque chose de très intéressant. Dans la série, Joss Whedon avait su faire de Faith un personnage unique. Dès le début son charisme lui a valu de nombreux fans, mais Whedon n'est jamais allé vers la facilité, jamais elle n'aura eu la rédemption. Elle reste toujours en eaux troubles, perdue entre le bien et le mal. Il en est de même dans le comics : impossible de savoir ce que faith va faire, elle est véritablement imprévisible.


Parmi les bonnes surprises de cette première partie de saison 8, on notera aussi, le temps de quelques comics, le retour de Dracula, plus charismatique et gotique que jamais. Les circonstances l'amèneront à faire équipe avec Xander pour affronter un autre groupe de vampires.

Si on s'intéresse un peu plus aux messages de cette saison, une chose ressort tout de suite : L'ambiguïté, des sentiments dans un premier temps, mais surtout entre le bien et le mal. Buffy dirige une armée, les élues sont endoctrinées pour une cause. Pour financer ses activités, Buffy n'hésite pas à voler une banque pour financer cette armée. Et bien que plus de démons soient tués, le monde n'en devient pas meilleur.

Pour conclure, cette première partie de saison 8 est une vraie réussite. Le comics est fidèle et respectueux et on est vite pris dans l'intrigue. C'est un véritable plaisir de pouvoir retourner dans l'univers de Buffy quelques années après la fin de la série.

Pour découvrir notre critique des volumes 26 à 40 de la saison 8 de Buffy, c'est par ici.

N'hésitez pas à réagir en commentaires pour faire vivre le site, la communauté et participer au partage d'idées !

TagsBuffy

8 comments

  1. dydy 16 décembre, 2010 at 22:48

    je trouve que la saison 8 et mal faite , elle et en dessin animé lorsque que les autre non donc ses nul ….

  2. lili 23 janvier, 2013 at 16:02

    j’aimerais qu’il face la saison 8 pour voir quand il trouve toutes les tueuse potentillles car dans Angel Buffy envoie des tueuse pour aller en chercher une a los angeles

  3. FRANCOIA Anne Marie 15 février, 2013 at 23:38

    on reste un peu sur sa faim à la fin de la saison 7 en série tv, à quand la saison 8 même si les personnages ont pris quelques années se sera tout aussi intéressant de voir revenir Spike, Anya et tous les autres personnages!!!!!

Laisser un commentaire