Critique Buffy saison 8 - Volumes 26 à 40

Buffy saison 8 - Volumes 26 à 40

Pour ceux qui n'auraient pas lu notre critique des premiers volumes, je vous invite à la consulter ici. Pour les autres, passons aux choses sérieuses. Les 25 précédents volumes se sont avérés passionnants. Fidèles à la série d'origine, ils ont également posé les bases de l'intrigue de cette nouvelle saison. Mais qui est ce mystérieux Twilight qui souhaite vaincre buffy ?
Dès le volume 26, l'étau se resserre autour de buffy et du scooby gang. Le combat final semble proche et la tension est à son maximum. Au cours des épisodes suivants, le personnage de buffy, dont la complexité et les défauts ont toujours été une force, deviendra de plus en plus ambigu. Les autres personnages, réguliers comme guests, ne sont pas en reste et bénéficient d'un vrai traitement. Seuls Giles et Faith semble être mis un peu plus en retrait.

Joss whedon s'entoure de nouveau d'artistes reconnus. Après le génial Bryan k. Vaughan (Y the last man, Ultimate x men) dans la saison, c'est Brad Meltzer qui prend en charge le très bon arc Twilight, qui se conclue par la révélation de l'identité de ce nouvel ennemi.
L'humour est toujours aussi bon. Xander et Andrew, avec leur comportement et leurs nombreuses références Geek en sont les fers de lance mais Buffy, Dawn voir Giles sortent régulièrement des répliques qui font mouche. Si les personnages et l'humour sont toujours aussi fidèles au matériau d'origine, tout n'est pas parfait dans cette deuxième partie de saison 8. Sans contraintes budgétaires, Joss Whedon s'éloigne encore plus de l'univers de la série, avec une histoire qu'il veut d'envergure mais qui est un peu trop too much. De nombreux personnages reviennent de manière assez peu justifiée pour le simple plaisir de les ramener, et la tentative de "toutélié" depuis le début, ne fonctionne pas vraiment. Les derniers volumes de la saison 8 partent dans le grand n'importe quoi et sont à la limite du grotesque.


Joss whedon semble être allé le plus loin que pouvait le porter cette univers probablement trop loin. Fort heureusement, il termine la saison 8 avec un dernier volume en forme de rachat. Des les premières pages, on retrouve l'esprit et l'ambiance de la série. Joss whedon l'annonce, lui même, la saison 9 sera un retour aux sources.

En conclusion, la saison 8 de Buffy reste une agréable lecture, surtout pour les fans de la série, mais le résultat est assez inégal. Esperons que la saizon 9, prévue pour l'été 2011, sera à la hauteur des attentes.

2 comments

Laisser un commentaire