Cannes 2015 : Carol, trop académique pour séduire

Carol est un film réalisé par Todd Haynes. Au casting, on retrouve les actrices Cate Blanchett et Ronney Mara. Le film est sélectionné en compétition officielle au 68e Festival de Cannes.

Synopsis

Dans le New York des années 1950, Therese,  jeune employée d’un grand magasin de Manhattan, fait la connaissance d’une cliente distinguée, Carol, femme séduisante, prisonnière d'un mariage peu heureux. À l’étincelle de la première rencontre succède rapidement un sentiment plus profond. Les deux femmes se retrouvent bientôt prises au piège entre les conventions et leur attirance mutuelle.

cannes-2015-todd-haynes-rooney-mara

Critique du film

Carol est un film porté par deux enjeux majeurs : Représenter la société New Yorkaise des années 50 avec ses codes et ses tabous, et décrire une passion naissante entre deux femmes très différentes et pourtant indéniablement attirées l'une vers l'autre.

La reconstitution de New York et de ses habitants est une belle réussite. On se retrouve plongé dans une autre époque, les décors sont et les costumes font vrais, et on a vraiment l'impression d'y être. Certains plans, à la Edward Hopper, ajoutent un certain cachet à un univers bien reproduit.

Pour ce qui est la passion entre les deux femmes, on peut avoir un sentiment plus mitigé. On ne peut pas redire grand chose à la performance de Cate Blanchett et Rooney Mara (Cette dernière a d'ailleurs reçu le prix d’interprétation féminine lors du festival de Cannes, ex-eaquo avec Emmanuelle Bercot pour Mon Roi). Et pourtant, on est pas complètement emballés. On a un peu du mal à voir pourquoi cette attirance réciproque se construit, comment le désir naît. Ensuite, le cinéaste nous fait longtemps attendre, prend son temps pour étudier ce désir réciproque, fortement condamné par leur environnement refusant les rapports entre femmes et personnes de classes différentes. Ce n'est pas inintéressant, mais cela créé une certaine lenteur qui nuit à l'ensemble. Quand finalement elles succomberont, le film offrira, en effet, une très belle scène d'amour entre les deux femmes, comme Hollywood a déjà bien du mal à en montrer entre un homme et une femme.

Avec cette scène, le réalisateur Todd Haynes ose bousculer les conventions et les tabous du cinéma américain. La scène finale est également très belle, avec une Rooney Mara aussi splendide qu'extraordinaire. Hélas, le film, dans son ensemble, reste un peu trop convenu. Le traitement est trop classique pour qu'on s'enflamme pour cette histoire. On suit le parcours de ces deux femmes sans déplaisir, mais pendant une grand partie du film, nous ne sommes pas non plus complètement captivés par leur destin.

En conclusion, Carol est un film sans réel grand défaut dans son genre, plutôt bien construit, qui pourrait avoir sa chance dans la course aux Oscars l'année prochaine. Mais il est bien trop convenu pour dépasser ce statut de "film à Oscars".

Laisser un commentaire