Critique de Inhumans, la série où rien ne va

Charisme du héros 0.1
Mocheté du décor8.3
Pouvoir2.9
Taux de perte de cheveux 5.5
Effets spéciaux (RIP le chiens)2.1
3.8

La nouvelle série de super héros arrive sur ABC. Inhumans est malheureusement une vrai déception malgré une ambition apparente. Enjeux mal gérés et ambiance froide, elle apparaît comme la pire série Marvel.

Le développement des Inhumans dans le Marvel Cinématic Univers fut un des plus compliqué. D’abord prévu en film – avec Vin Diesel dedans – puis annulé presque aussi rapidement, le projet est resté flou pendant un certain temps. On avait tendance à penser que leur passage dans Agents of S.H.I.E.L.D. serait tout ce que nous verrons d’eux, puis une série a été annoncée. La promotion de cette dernière n’a malheureusement jamais réussi à nous enthousiasmer, et après visionnage du premier épisode diffusé ce vendredi, on se dit que les Inhumans auraient peut-être mieux fait de rester cachés.

Synopsis

Suite à un coup d'état orchestré par l'un des leurs, la famille royale des Inhumains se retrouve éparpillée loin de la cité d'Attilan, sur Terre, à Hawaï plus précisément. Au fil de leurs étonnantes aventures dans ce monde inconnu, ils vont devoir se mettre en sûreté, tout en protégeant la Terre et les humains d'une immense menace.

Un méchant insaisissable

Les Inhumans se sont cette race d’humains mutants aux pouvoirs aussi variés que ceux des X-Men. Originellement créés par les Kree dans le cadre d’une expérience, la vision que nous avons pu avoir d’eux dans Agents of S.H.I.E.L.D. n’est qu’un petit aperçu de leur univers. Aujourd’hui c’est sur la mythologie du comics que va se concentrer la série. Vivants sur la Lune, ils sont un peuple confronté à des problèmes de démographie et de ressources importants. Flèche Noir leur roi, est en conflit avec son frère Maximus, qui pense qu’ils devraient tous migrer sur Terre. Ce dernier va décider pour le bien du peuple de faire un coup d’état ce qui oblige la famille royale à fuir sur Terre. Bref une jolie petite tragédie en cinq actes, mais où le bad guy parait bien plus bon que le good guy.

Si l’histoire de lutte de pouvoir, d’intégration et de caste avait un grand potentiel, il est incroyablement mal utilisé. Quand on a plus d’affection pour l’antagoniste - dont le but parait bien plus noble -  que pour le héros, il y a un problème quelque part. On pense que le charisme de pomme de terre flétrie du roi y est pour quelque chose, lui qui parait aussi intéressant qu’un figurant. Totalement invisible au milieu des autres personnages, quand on le voit c’est uniquement pour constater sa bêtise. Parce que les bourdes stupides, il les enchaine !

Une écriture insupportable

En plus de devoir supporter les actions aberrantes du roi, on doit aussi se coltiner une des incohérences ou des facilités en pagaille qui n’auront de cesse de nous exaspérer. Pourquoi Flèche Noir met trente ans pour sortir un mot ? Pourquoi n'a-t-il pas connaissance des us et coutumes de la Terre alors qu'on voit très bien qu’ils ont des informations sur celle-ci ? Autant de questions qui risquent de rendre chèvre n’importe quels spectateurs. Le plus dur reste à savoir pourquoi ils utilisent tous des armes quand ils pourraient utiliser leurs pouvoirs. Que tout le monde ne soit pas doté de pouvoirs offensifs est une chose, qu’on ne voit jamais un garde royal utiliser sa mutation en est une autre.

C’est tout de même affligeant de se dire que nous avons une meilleure utilisation de leur capacité, une meilleure visualisation de leur potentiel lors de leur première apparition. Ici les combats sont basiques, la tension inexistante. Les acteurs font de leur mieux, mais ils ne sont pas capables de miracles. Dans un cadre pareil, difficile de bien jouer, surtout quand les capacités de certains d’entre eux paraissent plus que limités. Mais bon, Iwan Rheon joue le méchant pour changer. Après Hitler ou Ramsay Bolton entre autres. On devrait pouvoir compter sur lui.

Un cadre imbuvable

En revanche même si la réalisation tente des choses, et même si nous ne comprenons pas quoi, la série ne sera pas sauvée de ce côté-là non plus. D’un point de vue technique, tout ce qu’il y a à retenir, c’est la bande son, vraiment très bonne, qui accompagne l’épisode avec rythme. Pour ce qui est des décors et des costumes, c’est au mieux très froid, au pire très moche. Dans tous les cas c’est raté.On aura cependant une pensée pour le pauvre Gueule d’or, le bouledogue géant qui peut se téléporter. De manière générale les effets spéciaux ne sont pas à tomber. Lui, c’est une erreur. Une erreur, car on ne peut penser une seule seconde que quelqu’un ait pu donner son accord pour un truc aussi moche. En 2005 peut être. Pas en 2017.

Inhumans apparait donc comme l’échec que nous craignions. On a vu bien pire et ce n’est évidemment pas au niveau de Legends of Tomorrow – heureusement pour nous tous – mais c’est loin d’être bon, surtout avec tout ce que nous vendait Marvel. On la suivra surement d’un œil discret car elle permet de passer le temps pendant que les pâtes cuisent, mais elle ne sera jamais une priorité.

Crédit : ©ABC

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :