Critique de la série Versailles

Après la saison 2 des Revenants et Panthers, Canal + revient déjà avec une nouvelle création de série et pas des moindres puisqu'il s'agit de Versailles. Cette série de 10 épisodes de 52 minutes nous emmenera comme vous vous en doutez à la cour du Roi Louis XIV. Tout comme Panthers, il s'agit ici aussi d'une coproduction internationale. Le casting et les moyens mis en place placent la série comme une future réussite. Rendez-vous dès ce soir sur Canal + pour en juger.

Synopsis

Louis XIV a vingt-huit ans.  Pour soumettre la noblesse et imposer définitivement son pouvoir absolu, il lance la construction de Versailles. Comme on tend un piège. Louis XIV est un jeune roi hanté par un traumatisme d’enfance, la Fronde, une rébellion des Nobles contre son père Louis XIII… Stratège politique hors du commun, manipulateur, machiavélique, il va « inventer » Versailles pour éloigner les Nobles de Paris, les garder sous contrôle, et progressivement, transformer Versailles en une prison dorée. Il est aussi capable de passions romanesques. Mais comment les vivre quand on est le plus grand Roi du monde ?

Critique

versailles serie afficheA la réalisation, Canal + se paie le luxe d'avoir Jalil Jespert pour les deux premiers épisodes

Et l’écriture n’est pas en reste : les showrunners vous seront probablement familiers. Si leurs noms, David Wolstencroft et Simon Mirren ne vous disent rien, sachez qu'ils sont respectivement les showrunners de MI-5, et FBI-Portés Disparus, et Esprits Criminels.

On est tout d’abord impressionné par les décors. Mais pouvait-il en être autrement lorsque l’on s’établit à Versailles. Les costumes sont évidemment fabuleux (et les perruques de ces messieurs très réalistes!). Les acteurs jouent juste, et si j’étais un peu langue de vipère, j’ajouterais normal “ils ne sont pas français pour la plupart…”. On voit que le budget est là et il est plutôt bien utilisé. La réalisation, elle, est bien maîtrisée. Après Yves Saint-Laurent (le bien avec Pierre Niney), Jalil Lespert confirme qu'on peut être acteur et un bon réalisateur.

versailles lois xivDu côté de l’histoire, ce pilote nous introduit donc à la Cour de Versailles lorsque le Roi Louis XIV a 28ans et qu’il décide de s’y établir. On le retrouve déjà avec de multiples maîtresses et on sent bien que les complots et autres manipulations ne sont pas loin. La scène où l’on ouvre le courier destine au Roi en passant les cachets de cire à la vapeur en est un exemple assez parlant.

Pour l’Histoire, il ne faudra bien sûr pas tout prendre pour argent comptant. Il s’agit avant tout d’une fiction à partir de l’Histoire. Mais comme l’a justement fait remarqué un des créateurs de la série : “Je ne peux pas vous dire que ça ne s’est pas passé.” Intriguant, non ?

Et réjouissez-vous mes bons sujets : la saison 2 est d'ores et déjà prévue : nous y retrouverons le Roi Louis XIV 4 ans plus tard...

1 comment

Laisser un commentaire