Critique de Fargo : saison 2

Comme chaque année, un nombre important de séries était disponible sur nos écrans. Certaines portaient le lourd challenge de revenir pour une saison 2 (True Detective, The Flash, Empire, Gotham…). Parmi celles-ci on retrouve Fargo, écrite et réalisée par les très réputés frères Cohen (diffusée par Netflix). La saison 1 ayant ravi tous les spectateurs et étant très bien reçue par la critique, la saison 2 est vite devenue une des attentes de la fin d’année 2015.

Synopsis

« La saison se déroule dans les villes de Luverne, Fargo et Sioux Falls durant le mois de mars 1979. L’histoire suit Peggy Blomquist et son mari Ed Blomquist qui décident de couvrir leurs traces après le meurtre involontaire de Rye Gerhardt, un des fils d'une famille criminelle locale. Pendant ce temps, Lou Solverson et le shérif Hank Larsson, enquêtent sur trois meurtres commis par Rye Gerhardt. »

Critique

Je vais aller droit au but, cette saison est tout aussi exquise que la précédente. Dans la saison 1 avait été mentionné "massacre at Sioux Falls", cet événement tant attendu sera le pilier de la saison 2.

Une saison sans défauts

fargo_gerhardtLe pari était pourtant risqué, la saison 2 remet les compteurs à zéro et créé une toute nouvelle histoire, développe de nouveaux personnages dans un univers situé 30 ans avant les événements de la saison 1. Malgré tout, elle a sût conserver tous les atouts qui avaient fait le charme de la première saison : une réalisation originale/variée/contrôlée, un scénario truffé d’humour noir et de situations pinçantes le tout avec des personnages attachants.

Dès le premier épisode et sur l’ensemble de la saison, le spectateur est immergé dans une expérience maîtrisée de A à Z. Pas un épisode ne manque de rebondissements, n’apporte pas son lot de situations graves (mais traitées avec tant de légèreté…), la tension est à son comble à chaque épisode sans pour autant tomber dans l’excès.  Alors certes on pourrait trouver certaines ressemblances entre des personnages de la saison 1 et ceux de la saison 2 mais l’acte est bien vite pardonné tellement  les situations devant lesquels ils se retrouvent défient la logique même.

lou

On peut saluer les performances de Kirsten Dust (Peggy Blomquist) et Patrick Wilson (Lou Solverson) : l’une incarne avec brio la naïvete, l’autre un shérif qui semble avoir le plus les pieds sur terre (marié à Cristin Milioti, How I met your mother's mother).

Ancrée dans son époque

Les événements se déroulent dans la fin des années 70, à une période où le thème familial et celui de la patrie sont très ancrés dans la vie quotidienne (pas de smartphone, pas de skype...). Autour de la trame principale gravitent des éléments de l'époque : Ronald Reagan, la fin de la guerre du Vietnam et plein d'autres...
Je ne vais pas spoiler sur le déroulement de la série car ces thèmes influent sur l'avancée des personnages. Alors pour certains spectateurs, c'est too much, pour d'autres cela rend la série plus authentique.

lvfargo27f-4-web

Fargo est prenant, Fargo est puissant, Fargo est une réussite totale. La série est devenue un modèle d'excellence dont le nom sera aisément comparé à The Wire ou Breaking Bad. Mais quand ?

Une saison 3 verra bien le jour, ce qui devrait ravir tout le monde. Après, pas de précipitation car elle n’arrivera pas sur nos écrans avant 2017 (le temps de nous concocter encore un petit chef d’œuvre ?).

L'avez-vous vue ? Si oui n'hésitez pas à en parler dans les commentaires !

2 comments

  1. johanjudai 14 janvier, 2016 at 15:38

    Je suis complètement d’accord, la saison 1 était excellent et celle-ci frôle vraiment la perfection. Je ne vois pas de défauts à lui donner.

Laisser un commentaire