Critique et analyse de Twilight : Fascination et Tentation

Affiche de New Moon avec Edward Jacob et Bella

Le jeu des acteurs et la réalisation des films

Après l’histoire et le scénario, analysons d’un peu plus près le jeu (sic) des acteurs… Le mot qui me vient le mieux à l’esprit – n’en déplaise aux fans – est déplorable. Les sentiments des acteurs ne passent pas, Kristen Stewart semble n’avoir que deux émotions à son registre : La luxure patente dès qu’elle aperçoit Edward au coin d’une rue et le désespoir surjoué qui n’est pas sans rappeler les meilleurs regards de cocker battu de Nicolas Cage. De son côté, Robert Pattinson est insipide et rien ne transpire de son jeu, pas d’émotion ni de sentiments…cela aurait été parfait pour un vampire dénué d’âme, mais pour un vampire amoureux transi, c’est raté. Ajoutez à cela une pâleur maladive (parfois, entre sa peau blanche et ses lèvres rouges, on peut s’y tromper visuellement avec le joker de Batman : The Dark Knight de Chris Nolan) et quelques scènes stéréotypées dans un ralenti hollywoodien, et on atteint parfois le comble du mauvais go

Ajoutez vos théories et analyses de fans en commentaires ! Nous les lirons, promis !!!

Total
0
Shares
10 commentaires
  1. Bravo pour le travail d’analyse. Je rejoins votre avis à 100% même si je n’ai encore jamais lu “Roméo et Juliette” (Je sais, honte à moi).

  2. Tout d’abord, tu dis que cette critique sera subjective mais elle ne l’est pas vraiment…
    Ensuite, je me permets de te faire remarquer que ce n’est pas Starlight de Muse, mais Supermassive Black Hole. Et on prétend connaître son sujet…

  3. @Angy : Comme toute critique, je ne peux pas revenir sur sa subjectivité totale. Pour reprendre le Petit Robert, la subjectivité est ce “qui varie selon la personnalité, les principes et les goûts de chacun.” Donc je confirme que ma critique est totalement subjective

    Quand à Muse, en effet, mea culpa, je me suis trompé dans le nom de la chanson, si un administrateur peux modifier mon article 😉

  4. bonjour
    moi aussi le coup du vampire qui brille au soleil au lieu de me consumer m’a surprise même si Anne Rice avait déjà bousculé l’image du vampire (j’ai tout lu). Le livre est beaucoup mieux que le film (pour l’instant j’ai lu le tome1). On comprend mieux chaque personnage et surtout cette lutte interne d’Edward entre assouvir son désir et la laisser vivre. Je crois pour ma part que c’est ce qui m’a plus plut ce dilemme, ce questionnement d’un esprit torturé. Peut-être que pour beaucoup c’est le lot de l’adolescence mais moi qui suit en perpétuelle introspection cela me touche encore.
    aurais-tu un avis sur le livre autre que celui sur le film?
    respectueusement une lectrice

  5. je suis surprise que le mot “niaiserie” n’apparaisse dans aucune partie de cet article, enfin passons.
    en réponse a ton article je ne pense pas que les ados de nos jours soient devenus des petits saints, je pense plutôt que cette vie “parfaite” sans tristesses, mensonges et tout et tout leur font rêver. Twilight est juste un cote de fée pour teenagers, ceci est mon avis; et puis Edward est le garçon “parfait”, il joue du piano, est sportif, intelligent et n’a pas “besoin” de sexe. merci pour la correction pour la chanson de muse.
    si les vampires de stephenie meyer te choquent alors abstient toi de lire blue bloods de melissa de la cruz car là c’est le mythe en entier qui est détruit.
    par rapport à ce qu’angy a dit, subjectivité ne veut pas obligatoirement dire balancer des qualificatifs en tout genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article précédent

Focus vampires

Article suivant

Critique True blood saison 1

Articles sur le même sujet