Critique du pilote de The Brink par HBO/OCS/Canalsat

Quand le monde est au bord de la 3è guerre mondiale, quoi de mieux que de l’aborder avec humour ? C’est le pari lancé par HBO dans sa nouvelle série « The Brink » avec Jack Black et Tim Robbins et Pablo Schreiber (second role dans « The Wire », souvenirs souvenirs…).

Synopsis

Une comédie noire située dans les coulisses du pouvoir, à l'aube de la 3ème Guerre Mondiale...

Critique The Brinks Saison 1 - Episode 1

the brinks_afficheLa série nous fait suivre trois différents acteurs dans 3 rôles bien différents. Tim Robbins incarne un politicien Walter Larson, proche collaborateur du président affublé d’un énorme penchant pour l’alcool et les femmes qui n’a pas peur de montrer tout intérêt pour une dame qui oserait croiser son regard. Jack Black (the superstar of the show ?) est Alex Talbot, un ambassadeur Américain peu diplomate positionné au Pakistan. Avide d’obtenir une mutation afin de quitter le pays, la séduction fait partie de ses armes. Je vous laisse imaginer le résultat.

Le troisième personnage est Zeke Tilson (notre ami de The wire), pilote de l’US Navy stationné sur un porte avion en pleine mer dont le rôle et sa position humoristique restent encore flous après ces 30 minutes.

Lorsque le Pakistan subit un coup d’état soudain, Alex Talbot se retrouve pourchassé par les rebelles  et se réfugie chez son chauffeur/garde du corps. Coup du sort, l’oncle de la famille est l’ancien psychiatre du général au pouvoir. Il parvient à envoyer de précieux documents à la maison blanche sur les pathologies psychiques du dictateur. Le destin de ces trois personnages va alors se croiser. L’un se retrouvera dans la cellule de crise autour du président Américain, notre pilote d’élite aura pour mission de bombarder la population pakistanaise et le dernier de nos compères tentera de survivre à une population hostile « aux vilains américains ».

On pourrait supposer qu’il s’agit d’un scénario digne des grands films d’espion mais cela est supposé être traité avec humour. Supposé.

Malheureusement, on se retrouve dans une série à l’humour graveleux et prévisible qui n’offre que très peu de charme (heureusement que les actrices  sont triées avec soin). Je ne suis pas particulièrement fan de Jack Black mais il semblerait que ses meilleurs rôles se retrouvent dans des films plus sérieux (Bernie, le film US en est l’exemple).

the brinks

Autre élément qui réduit considérablement la qualité de la série est dans le fait que les acteurs principaux ne se retrouvent pas dans des situations communes (à l’instar d’un sitcom). Pas de situations cocasses et rigolotes entre nos 3 amis.

Même si l’ensemble des acteurs a réussi à prouver son talent par ses films précédents, ceux-ci ne collent pas au scénario et situations imposées. Une série qui fait donc un flop dans l’esprit des spectateurs.

1 comment

  1. Kurt Bunker(Banshee) 26 juin, 2015 at 17:58

    J’ai adoré, l’humour, les perso. C’est barge, fun, mais bien traiter, et le perso de Robbins….juste IMPÉRIAL le mec, j’achète direct.

Leave a reply