Critique DVD : Kamikaze, le dernier assaut

Les kamikaze, (le « vent divin ») furent une initiative de l’état-major de l’armée impériale japonaise. Au fur et à mesure que la guerre s’enlise et s’allonge, l’armée japonaise décide de créer ces escadrons d’élite, chargés de détruire les bâtiments ennemis grâce aux charges d’explosifs fixés sur l’appareil. Mais, pour des dégâts maximaux, il faut que l’avion soit piloté jusqu’à sa cible…

Synopsis

Deux jeunes japonais apprennent que leur grand-père n’est pas leur aïeul biologique. Intrigués, ils questionnent leur mère, qui leur apprend que son père est mort lors de la seconde guerre mondiale, dans les « forces d’attaque spéciales ». Les deux jeunes gens prennent alors contact avec des vétérans afin de comprendre qui était leur grand-père. « Un lâche », « un couard », « le plus grand lâche de l’armée »… Lassés et dégoûtés du discours dégradant qu’ils entendent, ils prennent néanmoins le temps d’aller voir un dernier vétéran, qui fut un proche de leur grand-père. Ils vont alors apprendre qui ce dernier était vraiment, ce qu’étaient les kamikazes.

Critique

Des films sur la guerre du Pacifique, il y en a eu. Tout le monde a en tête Pearl Harbor notamment. En tant qu’occidentaux, nous avons été nourris (par nos cours et les films occidentaux) du point de vue « allié » de la guerre.

Là où « Kamikaze » est intéressant, c’est qu’on a le point de vue japonais. Takashi Yamazaki aurait pu nous donner la simple histoire d’un pilote japonais parti se sacrifier, mais il a eu la bonne idée de faire plus que cela, en ficelant l’histoire autour d’un pilote qui ne pense qu’à une chose : rentrer chez lui. Dans un pays où l’honneur importe plus que tout, penser avant tout à ce genre de chose était très mal considéré. En confrontant ainsi son personnage à l’idéologie japonaise, on en vient à mieux comprendre quelle était celle-ci et pourquoi l’initiative des Kamikaze fut mise en place. Le film affronte deux points de vue différents, à savoir deux formes de courage : celui de se sacrifier pour son pays, et celui de tout faire pour rester en vie et rentrer chez soi.

Takashi Yamazaki n’a pris aucun risque au niveau du casting, prenant pour personnages principaux des acteurs ayant déjà fait leurs preuves à la télévision ou au cinéma japonais. Nous avons donc là une équipe rodée, qui joue dans l’ensemble son rôle de façon convaincante.

Le réalisateur narre l’histoire dans une mise en scène assez sobre (on est loin du florilège d’effets spéciaux de Space Battleship) assez efficace pour nous emmener à bord des avions et des porte-avions, et qui nous plonge assez bien dans l’histoire. L’alternance entre passé et présent apporte un rythme au film, qui aurait cependant gagné à traîner un peu moins en longueur.

En résumé, Kamikaze reste un bon film à voir le soir au coin du feu, avec une pointe historique intéressante. Mais il n’est pas sûr que vous vous en souveniez dans quelques années. Retrouvez ce film en cliquant ici.

Laisser un commentaire