Fear The Walking Dead : Critique de l'épisode 1

Après Better Call Saul, spin-off / Prequel du succès critique Breaking Bad, AMC réitère l'opération avec son plus gros succès commercial : The Walking Dead. La chaîne cablée américaine, et Canal + Séries en simultané, viennent de diffuser le tout premier épisode de la série  Fear The Walking Dead. Et comme pour Better Call Saul pour Breaking Bad, Fear the Walking Dead est un Spin Off / Prequel, c'est à dire que les événements se déroulent avant ceux de la série d'origine.

Ce premier épisode a cartonné, apportant son lot de records pour le lancement d'une nouvelle série. Mais est-ce pour autant une réussite ? Est-ce supérieur à The Walking Dead, série trop paresseuse, irrégulière et redondante pour réellement séduire sur le long terme ? Voici notre verdict sur le premier épisode de la saison 1 de Fear The Walking Dead !

Synopsis

Madison est conseillère d’orientation dans un lycée de Los Angeles. Depuis la mort de son mari, elle élève seule ses deux enfants : Alicia, excellente élève qui découvre les premiers émois amoureux, et son grand frère Nick qui a quitté la fac et cumule les problèmes. Ils n’acceptent pas vraiment le nouveau compagnon de leur mère, Travis, professeur dans le même lycée et père divorcé d’un jeune adolescent. Autour de cette famille recomposée qui a du mal à recoller les morceaux, d’étranges comportements font leur apparition…

fear-the-walking-dead-zombie

Fear The Walking Dead part avec un avantage de poids sur sa grande sœur : Si The Walking Dead la série souffre grandement de la comparaison avec la BD dont elle est inspirée, la série prequel sera surtout comparée avec la première série. De plus, les auteurs bénéficieront de plus de liberté pour écrire leurs histoires, et bénéficieront d'entrée de jeu d'un budget plus conséquent.

Avec ce premier épisode, on ne voit pas forcément beaucoup de moyens niveau effets spéciaux, figuration et décors. Au contraire, tout est recentré sur une poignée de personnages. La série se veut plus intime et c'est plutôt réussi. Une partie du budget a pu être mis dans la durée du tournage. En effet, certaines séquences bénéficient d'une photographie plutôt bien foutue et certaines séquence sont haletantes. Un effort a clairement été fait du coté de la mise en scène et de l'atmosphère, ce qui est loin d'être le cas sur The Walking Dead.

Coté scénario, Fear The Walking Dead se démarque de sa grande sœur en situant les événements au début de l'épidémie. Cela génère des situations forcément différentes, comme on peut le constater dans la conclusion d'une introduction plutôt efficace. Mais au final, ce n'est pas si original puisque beaucoup de films avec des zombies commencent comme cela.

fear-the-walking-dead-expications

La vraie "trouvaille" de ce premier épisode, est de faire d'un drogué le premier personnage confronté aux zombies. Personne ne le croit, et lui-même ne veut pas croire ce qu'il a vu. Il remet en doute ce qui s'est passé et pense être fou. C'est un parti pris intéressant mais hélas, les scénaristes ne semblent pas vouloir l'exploiter outre mesure. On peut donc craindre que les situations et réactions des gens soient plutôt classiques, d'autant plus que de nombreux éléments dans ce premier épisode sont un peu clichés. Enfin, le rythme est quand même très lent et mis à part quelques séquences assez prenantes, on s'ennuie un peu.

On sent l'envie des scénaristes de délaisser l'action très présente dans The Walking Dead pour revenir à des intrigues un peu plus "soap", ce qui, d'une certaine manière, colle aussi très bien à l'esprit de la BD, qui se focalise grandement sur les personnages. Reste à voir si ceux-ci seront prometteurs et cohérents dans la durée. On peut déjà relever certaines incohérences. Le fils drogué semble rejeter son beau père avant de se confier à lui de manière plutôt surprenante. Les quatre membres de la famille, malgré leurs imperfections, semblent également tous un peu trop gentils et je suis curieux de voir ce que les événements à venir les amèneront à faire.

Enfin, c'est un élément qui est peut être sans importance, mais on peut quand même s'interroger sur l'importance de la drogue dans ce premier épisode et dans l'infection. Est-ce l'une des explications à la catastrophe ? Les transformations seraient-elle liées à une drogue ? Aucune réponse n'est clairement donnée, mais comme on avait pas vraiment de piste dans la série ni dans la BD, cela devient peut être la piste la plus sérieuse pour comprendre comment les zombies sont apparus dans The Walking Dead !

En conclusion, Fear The Walking Dead a le potentiel pour être meilleure que The Walking Dead, que j'ai arrêté de suivre il y a quelques mois. Mais ce n'est pas garanti car on voit déjà pointer ici où là quelques défauts un brin énervants. Personnellement, je vais attendre de voir les avis à la fin de la saison 1 pour décider si je lui donne sa chance ou pas.

Bande annonce

2 comments

  1. Mali 25 août, 2015 at 14:57

    De mon côté, j’ai beaucoup aimé l’ouverture, car on débarque dans un monde proche de celui de TWD, et puis bim le mec se fait renverser et on découvre toute la ville active. J’ai adoré ce plan-là, quand on voit apparaître la ville « grouillante » alors qu’on avait en tête les étendues abandonnées de Walking Dead.
    Sinon, un début qui commence tranquillement, j’attends de voir la suite pour voir comment ça se goupille, notamment comment la famille principale va se débrouiller(et s’il y aura la même dureté que Walking Dead) (= si y’en a pas un des quatre qui crève bien gore d’ici deux trois épisodes bof 😀 )

  2. Antoine Godbillon 25 août, 2015 at 16:43

    J’ajouterai que je trouve ce prequel beaucoup plus teenager (finalement très axé sur les mésaventures de ces lycéens dont Nick est le personnage principal dans ce premier épisode).

Laisser un commentaire