Critique Les stagiaires avec Owen Wilson et Vince Vaughn

Owen Wilson et Vince Vaughn, le duo comique qui nous avait bien convaincu sur Serial Noceurs (Wedding Crashers) se reforme devant le caméra de Shan Levy (La nuit au musée) pour le film Les stagiaires (The Internship).

Synopsis
Billy et Nick, deux quarantenaires dont les carrières ont été pulvérisées par Internet, repartent à zéro en obtenant un stage chez Google, qui peut-être, débouchera sur un job. En compétition avec des petits génies de l’informatique tout droit sortis de l’école, ils vont devoir prouver qu’ils ne sont pas des dinosaures…

Deux commerciaux quarantenaires qui accumulent les clichés du genre se retrouvent à faire équipe avec des geeks encore plus clichés. Pas de quoi s'emballer en apparence, surtout que le film prend énormément de temps à démarrer. J'ai du attendre bien 20 minutes avant de rire d'un gag. Heureusement, malgré les nombreuses baisses de rythmes et les grosses facilités scénaristiques, plusieurs séquences et clins d’œil ont réussi à amuser le geek qui est en moi. Je pense notamment à la recherche d'un professeur en programmation atypique sur le campus de Stanford et surtout à la séquence sportive du film. Pour les non-geeks, les "vieux" représentés par Owen Wilson et Vince Vaughn, l'humour passera moins par les référence mais plus par la caricature : Celle de ces deux types incapables de faire quoi que ce soir de bon avec les nouvelles technologies et celle de ces geeks asocials, incapables de faire quoique-ce-soit hors de l'informatique...

Autre point positif du film, le duo d'acteurs est toujours charismatique et on se met facilement à apprécier les deux énergumènes qu'ils incarnent. Il n’empêche que tous ces éléments ne font pas de Les stagiaires une bonne comédie, loin de là. On peut assez facilement passer un bon moment devant, si on aime le genre, ce qui est mon cas, mais on a rien d’exceptionnel à se mettre sous la dent.

Pire, avant d'être une comédie, avant même d'être un film, Les stagiaires est surtout une pub à très gros budget pour Google.

2 comments

Leave a reply