Splice de Vincenzo Natali

Réalisateur intègre et ambitieux, Vincenzo Natali continue de s'exercer dans le cinéma de genre en signant un film fantastique avec Splice, son retour au premier plan après un Nothing à la sortie cinéma sacrifiée un peu partout . Thriller Fantastique à base de génétique et traitant de sujets au cœur de l'actualité comme le clonage . Splice met en scène un couple de scientifiques ( Adrien Brody et Sarah Polley ) qui crée une nouvelle forme de vie en mélangeant ADN humain et ADN animal dans le dos de sa hiérarchie .

La bonne nouvelle c'est que le film de Natali s'inscrit pendant les deux premiers tiers dans une logique de cinéma fantastique proche du cinéma de Cronenberg ( influence avérée et revendiquée par le cinéaste lui-même ), c'est-à-dire du cinéma de genre intelligent qui débouche sur des réflexions pertinentes ( jusqu'ou peut-on aller au nom de la science et du progrès? ). Natali tend à renouer avec les meilleures œuvres dans le domaine, et il faut dire qu'il se défend bien , sa mise en scène est intelligemment réfléchie et fluide, fil conducteur d'un récit ou il se passe dans ces deux premiers tiers pas tant de choses que ça mais auxquelles le réalisateur parvient à nous accrocher . La direction d'acteur est bonne est le couple Adrien Brody-Sarah Polley est très crédible, l'alchimie entre les deux est bien là, tout comme la justesse de leur rapport . Grosso modo pendant les deux tiers du film Splice est une œuvre qui n'a pas à démériter de la comparaison avec ses influences et une bonne nouvelle pour le cinéma Fantastique actuel à l'heure ou les remakes sont de plus en plus nombreux et le manque d'inspiration de plus en plus flagrant .

On pense aussi à une forme de relecture du Frankenstein de Mary Shelley, sauf que Natali ajoute à son film un aspect dérangeant et transgressif qui tranche une fois de plus avec le tout venant . Enfin il faut aussi souligner la composition certes difficile à juger de Delphine Chanéac ( actrice Française vue dans des téléfilm et séries estampillées M6 ) mais qui parvient à mes yeux à créer un personnage attachant dans l

1 comment

  1. LanSharK 1 novembre, 2010 at 19:30

    Je suis plutôt d’accord avec ton avis sur le film. Il est clair que la plus grande partie du film s’inscrit dans la Science Fiction pure. Il ne se passe pas grand chose mais l’émotion est présente. On est en effet très proche de Frankenstein. Cependant je trouve que lla fin n’est pas si mauvaise. Le côté complexe d’oedipe qui nait de la maturité de splice est assez intéressant et troublant. Mais j’avoue que la toute fin m’a aussi refroidi. Pourquoi être allé dans cette direction? Effectivement la pression de la prod pourrait l’expliquer mais c’est quand même étonnant.

Leave a reply