Analyse The Fountain de Darren Aronofsky

Conclusion

Ainsi, le message de Aronofsky n'est ni positif, ni négatif en soi. Il ne semble pas véritablement prendre parti puisqu'en faisant mourir Izzy, il fait renaître Tom. Avec The Fountain, il y a y soit tout, soit rien à comprendre. Le message et le film ne sont pas clairs, il est vrai – ce qui a d'ailleurs été reproché à maintes reprises sur le film. Mais n'est-ce pas le choix du sujet lui-même qui induirait ce manque de clarté ? Après tout, en demandant à n'importe quel individu, quel que soit son sexe, sa culture, son histoire, ses croyances (…), la réponse n'en serait certainement pas plus claire.

The Fountain n'est pas véritablement fait pour être compris, et pourtant l'affluence des thématiques et des messages auquel il renvoie ne peut que nous pousser à réfléchir et nous poser tous types de questionnements. Ceux-ci vont au-delà de la simple interrogation vie/mort. Finalement, Aronofsky ne nous lance pas de théories sulfureuses sur la vie après la mort. Il ne nous montre pas grand chose mais dans un condensé d'images toutes aussi impressionnantes les unes que les autres. Son film est un chef-d’œuvre de l'insinuation, sans pour autant expliquer quoique ce soit. Il s'agit d'un jeu avec notre esprit qui se forme et le réalisateur nous fait sans cesse croire que nous avons gagné, que nous avons finalement compris quelque chose. Tout cela pour retomber au point zéro quelques minutes suivant notre soudain éclaircissement, pourtant si éphémère.

Finalement ce 'fouillis visuel', comme il a été tant appelé, ne caractérise-t-il pas la confusion même qui réside en nous sur ces sujets sans réponse pragmatique ?

Voyez par vous-vous même avec un trailer riche en informations

Vous pensez en savoir plus que nous ? Donnez nous votre avis en commentaire pour participer aux analyses et explications de films !

1 2 3 4 5 6

Leave a reply