Explications de la catastrophe Valérian

Un univers visuel pas si maitrisé

Important : La BD n’est pas du tout prise en compte car aucune lecture n’a été faite dessus , son contenu m’est donc inconnu. (nb : une page dédiée à la BD sera ajoutée prochainement)

Pour dire vrai le début du film n’est pas si mal , l’introduction te donne l’eau à la bouche et est bien construite . Ensuite ça enchaîne avec la présentation d’une espèce extraterrestre qui se fait attaquer on ne sait comment , ce qui est un chouïa intrigant . Et puis l’introduction des personnages qui se fait par un plan-séquence qui sert à rien mais qui fait plaisir à voir . J’adore les plans séquences , s'ils sont bien utilisés . Voilà à peu près les points positifs présents dans le film . Car la suite est juste un gros bordel scénaristique et visuel qui n’a absolument aucun sens.

planete dans valerian

On va faire par étapes pour commencer , le visuel , le scénario et les personnages . Donc commençons par les graphismes, enfin les effets spéciaux. Je vais pas le cacher je m’attendais à beaucoup mieux des 200 millions investis dans le film . Avatar est plus réussi et impressionnant en matière d'effets spéciaux que Valérian alors que ça fait 8 ans qu’il est sorti. Par contre c’est loin d’être mauvais et l’étalonnage est parfait mais j’aurais dû ressentir un émerveillement devant la beauté des effets spéciaux mais j’avais au contraire l’impression d’assister à la projection d’un dessin animé proche du jeu vidéo. De plus, le fond vert se fait ressentir à chaque scène où la luminosité est forte, plus précisément quand ils sont sur la planète désertique. Mes yeux ont tellement piqué durant ce passage comme pas possible. Le reste du film est sombre heureusement pour eux et pour nous , déjà les effets spéciaux coûtent moins cher quand il fait nuit (moins de détails) et pour nous c’est plus “beau”. Pour préciser cette pratique dans les films de SF de placer l’action dans des endroits sombres est très courante pour faire des économies. Pensons par exemple à Pacific Rim, Godzilla ou plus récemment Valerian . Avec 200 millions on n’est pas censé avoir besoin de tourner dans des endroits sombres , mais où est donc passé l’argent ?

Avant de répondre à cette question j’aimerais m’attarder sur les costumes et la réalisation. Primo, les costumes sont bien fait rien à redire en plus d’aider à l’immersion, très jolies dans leurs designs en plus. Petit point à noté est le concours qu’a fait Luc Besson pour les costumes présents dans le film et les différentes races aliens. Il n’a donc engagé personne et c’est plutôt servi de la populace pour certains designs du film. Certains me diront que c’est fabuleux et que ça permet à des inconnus de faire valoir leur talent … Sauf que tous ces inconnus resteront dans l’oubli et leur talent sera gâché pour pouvoir économiser de l’oseille sur des designers. Elle peut paraître stupide et minime comme “polémique” tel que j’ai pu le voir mais il est important de l’évoquer. Je tiens tout de même à féliciter les gagnants bien que je ne sais pas qui vous êtes. Cela étant dit passons.

Secondo la réalisation. J’ai entendu dire que Besson avait une réalisation propre à lui, une réalisation unique. Honnêtement à part un plan-séquence au début absolument rien à se mettre sous la dent. Je dois dire que sa réalisation est assez pauvre, aucune expérimentation, aucune prise de risque visuelle, rien d’innovateur. J’ai même eu l’impression d’avoir un réalisateur lambda de commande aux mains d’un film raté d’avance à grande ambition. Et on me dit que ça c’est un grand réalisateur ? Il avait le potentiel de faire un plan-séquence plutôt stylé ma foi lorsque Valérian pête des murs comme raccourcis mais au lieu de ça il nous met un plan bidon de hauteur qui me gâche la hype autour de cette scène que j’avais vu dans la bande-annonce . Bande-annonce que j’ai visionnée et qui est totalement mensongère sur l'intrigue. En gros la réalisation est pourrave, et aurait pu être faite par n’importe quel autre réalisateur professionnel.

acteurs de valerian

Fini pour le côté visuel , passons là où sont passés la majorité des 200 millions : les acteurs ! Ils ont touché des miettes de pains comparés aux budgets du film donc non ce n’est pas là qu’est allé le budget du film (enfin officiellement) . Mais parlons quand même des acteurs c’est un point extrêmement important pour la crédibilité d’un film. Je dis ça évidemment car les acteurs sont tous pathétiques et pour la plupart tu te demandes ce qu’ils font là. Dane DeHaan bien qu’étant un bon acteur dans Chronicles est tout bonnement lamentable dans le rôle de Valérian. Personnage sans aucune évolution au cours de l’intrigue qui ne change pas d’une seconde de scène en scène, en plus d'être carrément chiant. Que celui ou celle qui s'est identifié à ce personnage lève la main. Et notre chère mannequin Cara Delevingne qui campe le rôle de Laureline, personnage aussi important voire plus important que Valérian, pourtant le film s’appelle Valérian, c’est à ni rien comprendre. Son personnage est le seul à moitié réussi, je dois dire que je trouve l’actrice magnifique donc mon avis a pu être influencé par cela je m’en excuse. Cependant elle aussi n’a aucune évolution dans son personnage et sa prestation laisse à désirer, bien qu’étant au-dessus de son partenaire. Je lui lance un petit conseil : choisis mieux tes films. Car je me demande comment elle fait pour toujours choisir le pire film de l’année.

Maintenant place aux personnages inutiles incarnés par des stars qui se sont sûrement trompées de studio . Déjà la plus connue, Rihanna , que quelqu’un m’explique l’utilité de ce personnage mais aussi du strip-tease archi-long qu’elle nous sert , je sais pas. Elle meurt au bout de 5 minutes d’une manière totalement stupide, accompagné des pleurs des personnages qui la connaissent depuis à peine une heure . Et parlons aussi d’Ethan Hawke venu chercher son petit chèque tranquille pour jouer un personnage que mon grand-père aurait pu tenir sans problème. Je vais passer sur tous les caméos car j’en ai un peu rien à faire pour m’attaquer au méchant du film. Enfin on n’est pas censé savoir que c’est lui le méchant avant la fin du film, mais on n’est pas censé être con non plus mon chère Luc. Ce personnage est d’une nullité ahurissante et est crédible à peine 2 millièmes de seconde . Pourtant encore une fois j’aime bien Clive Owen que j’adore dans Les fils de l’homme mais bon dieu appliques-toi un peu par pitié. Il y a aussi la présence de Rutger Hauer de Blade Runner dans le film. Après Le roi Scorpion 4 et Gangsterdam il plonge dans Valerian, d’accord , chacun ses choix de vies.

Et il y a finalement tous les personnages en image de synthèse, en passant par des triplés sortis de je ne sais où qui sont casse-noisettes à mort jusqu’à des hérissons qui défèquent des perles . Il y a beaucoup trop d’espèces aliens présentes dans le long-métrage je vais devoir passer chemin là-dessus . Il va falloir accélérer car j’ai encore plein de choses à dire donc pour conclure sur les personnages , ils sont largement ratés .

Page suivante : Le gros point faible du film

Vous pensez en savoir plus que nous ? Donnez nous votre avis en commentaire pour participer aux analyses et explications de films !

1 2 3 4 5

22 comments

  1. Nicolas mauclert 28 juillet, 2017 at 11:52

    De Besson j’avais bien aimé Léon, le 5e élément. Depuis j’en ai vu peu. Il y a 2/3 ans, j’ai vu Lucy, dont je trouvais l’idée hyper prometteuse. Et là, ce fut le drame, car si la réalisation était correcte, le scénario était là aussi une bouse infâme, sans aucune réflexion ni idée, alors que le film avait vraiment du potentiel.
    Là j’avais envie de voir Valerian (au vu de la bande annonce), mais finalement je réserverais mes sous pour autre chose…

  2. stephanievoyageroadtrip 28 juillet, 2017 at 18:30

    Effectivement je n’ai pas entendu que de bonnes critiques sur ce film. Je ne l’ai pas vu donc je ne peux pas dire, mais c’est vrai que du coup, ça ne donne pas vraiment envie… dommage !

  3. patate 28 juillet, 2017 at 20:06

    Cette critique est pathétique, il y a trop d’erreurs de jugements et d’opinions sans aucune pertinence dans cette article pour se permettre de perdre le temps de les relever, ce n’est d’ailleurs probablement pas vraiment nécessaire car j’ai bon espoir que quiconque ayant vu le film, et n’étant pas l’auteur, ne s’abaisse à ce niveau de peu de clairvoyance. A vrai dire c’est un faux espoir, mais vous comprenez l’idée. On pourrait croire que l’auteur fait preuve de mauvaise foi tant ces arguments (qui n’en sont justement pas puisqu’ils ne sont construit sur quelque pertinence que ce soit) ne correspondent à la réalité du film, il y a bien en effet un scénario qui ne surprend pas particulièrement le spectateur mais il n’y a pas besoin d’en dire plus, n’y d’inventer de faux défauts au film (comme par exemple ceux sur les graphismes ou bien sur les décisions artistiques prises, l’esthétique ne se critique pas arbitrairement et n’est pas affaire d’opinion, il faut l’approcher scientifiquement autrement ça ne mène à rien). Mais il faudrait aussi savoir ce que vous vous attendez à voir en allant au cinéma, si vous y aller en toute ignorance de comment fonctionne la découverte d’une chose que l’on ne connait pas et son appréciation, vous vous risquez aléatoirement à toutes les déceptions qu’il se puisse concevoir. C’est comme déguster un fruit inconnu en souhaitant qu’il soit une fraise, vos chances sont sans doute faibles qu’une correspondance satisfaisante soit présente.

  4. Nathan Sionnière 29 juillet, 2017 at 02:01

    Bonjour “Patate” , tu es la première personne à critiquer un de mes articles , ça fait chaud au cœur . Je tiens à te rappeler que cette critique est subjective , d’où l’utilisation de la première personne du singulier , bien que j’essaye d’être objectif sur certains points. Mon avis sur les effets spéciaux est uniquement mon avis et mon ressenti , le tien sera évidemment différent. De plus je critique principalement les effets spéciaux lors des scènes à haut éclairage et donc sur la planète désertique . J’aimerais aussi comprendre en quoi l’esthétique d’un film ne peut avoir d’opinion ? J’adorerais que vous m’expliquiez votre approche scientifique autour de l’esthétique et des choix artistiques . De plus ne faite pas de conclusion hâtive concernant comment j’appréhende un film . J’ai écrit une introduction spécialement pour éviter ce genre de commentaire . J’attends votre analyse esthétique avec impatience .

  5. thierry1001 29 juillet, 2017 at 17:11

    Globalement d’accord avec cette critique et analyse. Moi qui avais un a priori globalement favorable pour ce “Valerian” de Besson (il est vrai que je suis français :)), et que je connais aussi le 5° Elément +++), je reconnais en toute bonne foi et objectivité quand même que ce film est une réelle déception. Fourmillement de données, déploiement incroyable de créatures, d’aliens et de mondes, il y a là matière gigantesque pour plusieurs films. Mais j’en dirai sans doute bien plus sur mon blog bien aimé (https://heart1001.wordpress.com/), sur lequel est inscrit déjà, en lettres de feu, le très fameux site oblikon.net.

  6. Lia7689108 29 juillet, 2017 at 17:15

    Je suis une personne qui n’aime pas forcément les films français mais en allant voir valerian j’ai trouvé que ce film était très bien réalisé bon c’est vrai qu’il y a beaucoup de détail plein de races extraterrestres mais le film s’intitule …et la cité des milles planètes donc normal. Bon je vous l’accorde que avatar est mieux mais valerian et bien et on retrouve bien le côté de Besson et je pense que c’est le plus important.
    Les personnages son bien choisi bon de temps en temps le personnage laureline en joue trop
    Mais bon le film a attiré pas pour l’évolution des personnages mais surtout pour l’histoire et le décor .aussi nous voulions voir le changement des effets du 5ème élément jusqu’à valerian et in n’est pas dessus . Le fonds vert et bien gérer la partie du début sur la planète déserte ou il doivent reprendre le transmuteur le fonds et spécial mais bon c’est original et c’est le style lui besson.

  7. Niels Euler 29 juillet, 2017 at 19:11

    Cher Nathan Sionnière,
    Il est trop facile de se cacher derrière une sacro-sainte subjectivité pour excuser tous les travers de votre article. Vous avez qui plus est la prétention de penser pour les autres, en supposant que les critiques positives ne sont que la résultante d’un chauvinisme mal placé. Quel est donc votre conception du journalisme (car c’est bien de cela qu’il s’agit dans cet exemple là) pour baser votre argumentaire sur UNE phrase tiré d’UNE critique, pour en faire une généralité ? (en l’occurrence l a critique du Figaro). Avec un peu d’objectivité (qui n’est pas l’ennemi de la subjectivité), vous auriez évoquer de nombreux autres arguments en faveur de Valerian défendus par des critiques qui ne sont pas spécialement réputés pour leur tendresse envers Besson. (Les Inrocks ou Télérama par exemple).
    Il serait également appréciable que vous soyez resté jusqu’au bout du générique de Valerian pour constater l’impressionnante liste de personnes francophones ayant travaillé sur Valerian. La polémique des costumes, enfin, n’a pas lieu d’être. 20 costumes, cher monsieur sur les 600 nécessaires pour le film ont été réalisés par les gagnants du concours, qui ont, je vous le rappelle, été récompensé par un prix de 1000 euros chacun. Au-delà de ces 20 costumes, 150 personnes, sous la direction du chef décorateur Olivier Beriot, ont travaillé à la création des costumes.
    La ringardisation d’une œuvre par le vieillissement de la technologie employée pour sa création est un argument tellement navrant pour quelqu’un qui se prétend cinéphile que je ne sais pas trop quoi répondre à cela.
    Je vous cite concernant le scénario « c’est un gros bordel à n’en rien comprendre ». Le scénario est simple, clair, limpide. C’est d’ailleurs même un des premiers reproches fait au film. Un scénario lambda. Je m’étonne donc que vous ne l’ayez pas compris.
    Et vous continuez par cette phrase, désolante au possible.
    « Cependant mon chère Olivier on ne juge pas seulement un film parce qu’il est divertissant mais aussi pour les messages et les émotions qu’il te fait ressentir. C’est ça le but de l’art , le divertissement est bien sûr pris en compte mais passe en second dans la tête d’un artiste. »
    Vous êtes donc celui qui connaît la raison d’être de l’ « Art ». Art qui semble être chez vous une entité unique, indivisible, et aisément définissable. Bravo à vous.
    Une œuvre qui assure un divertissement à celui qui la regarde, l’écoute, la lis, est une œuvre qui provoque une émotion. Primo. Deuxièmement, l’art n’a pas forcément pour vocation de faire passer un message, et si tel est votre vision des choses, alors, ma foi, il me semble que vous enterrez de grandes œuvres pour défendre une vision étriquée et pédante de l’art en général. Piège de Cristal, La Dernière Croisade, Fury Road, Pulp Fiction, Alien, Les Visiteurs, Sailor et Lula, par exemple, ne sont pas des films à messages. De grandes œuvres, oui. De l’art, certainement. Portent-ils en eux plus de messages que Valerian ? Je ne crois pas.
    Votre avis est ce qu’il est. Je peux tout à fait envisager que l’on aime pas Valerian, mais enfin, un peu de sérieux dans l’analyse cinématographique d’une œuvre, tout de même.

  8. EP 30 juillet, 2017 at 15:22

    La recette de cuisine evoquée pour introduire une saga laisse pantois. Quelle étroitesse d’esprit. Comme toute oeuvre artistique, le cinéma peut empreinter tousles chemins, oser toutes les directions… Il n’y a pas de recette et c’est fort heureux. Le style et la grammaire sont deux choses différentes. La grammaire, ont l’apprend vite dans n’importe quelle école de cinéma. Le style, c’est une autre affaire et ça ne s’apprend nul part (ça peut s”étudier par contre). Et c’est lui qui fait la signature d’un auteur. La manière dont Valérien est introduit est tout à fait maitrisé avec un style propre à Besson. Elle est par ailleurs fidèle à l’esprit du début de la BD.

    Pour comprendre un peu mieux l’essence de Valérian et de son univers très particulier, vous pouvez commencer par lire ce dossier sur la BD (en 2 parties) via cet interview écrit des 2 créateurs qui ont 79 ans :

    http://www.allocine.fr/article/fichearticle_gen_carticle=18665496.html

    Ensuite, vous pouvez regarder cet interview de 1h de Besson pour comprendre un peu mieux le travail qui a été réalisé et la volonté du réalisateur (vidéo en bas de la page) :

    http://www.allocine.fr/diaporamas/cinema/diaporama-18666072/

  9. Marc-André Miserez 30 juillet, 2017 at 18:44

    Sans être nostalgique à l’excès, il faut que ce film, avec ses qualités et ses défauts, incite à (re)découvrir la BD. Car si Besson est un grand faiseur d’images, le vrai scénariste de Valérian (et Laureline!) s’appelle Pierre Christin. Voici une des meilleures (courtes) introductions à la série en BD que l’on puisse trouver sur le net – en toute modestie, vu que j’en suis l’auteur. A lire d’urgence! https://www.swissinfo.ch/fre/par-les-chemins-de-l-espace-et-du-temps/31862660

  10. EP 30 juillet, 2017 at 19:17

    Désolé pour le doublon. C’est mon navigateur qui a merdé. Vous pouvez effacer le précédent ..

  11. Nathan Sionnière 31 juillet, 2017 at 06:30

    Cher Niels Euler ,
    il y a peu de chances que vous voyez ma réponse , mais je tiens à m’exprimer . J’ai pu constater que vous êtes vous-même journaliste , il est donc intéressant de constater que votre commentaire est totalement subjectif sur cette oeuvre cinématographique. Ma vision de l’Art restera différente de la vôtre c’est une certitude . Vous avez la votre , j’ai la mienne . De plus il est évident que vous n’êtes qu’un simple journaliste ,sans vous offensez , pour croire que tous ses films que vous citez ne portent en eux aucun message. Pour revenir sur la polémique , il est évident qu’elle est tirée par les cheveux , je vous l’accorde , mais il était important de la rappeler .Pour ce qui est du scénario , je parlais de mon ami , et non de moi-même n’ayant rien compris au scénario . J’ai simplement vu chez lui une confusion quant à l’intrigue que j’ai relatée dans l’article . Pour ce qui est de votre premier point . Oui , je fais une généralité basée sur une phrase tirée du Figaro qui relève parfaitement l’état d’esprit des autres critiques ayant encensé le film . Je n’ai donc malheureusement pour vous pas fait de généralité aveugle et j’ai pris le temps de bien lire les arguments positifs pour en faire une généralité que j’expose ici. J’aimerais qu’au futur , on lise mieux mes écrits avant de dénigrer mon avis . Certes, les mots utilisés dans cet article ne sont pas jolis , mais il reflète le mieux ma pensée .

    Passez une bonne journée .

  12. Ivan 31 juillet, 2017 at 15:43

    Je souscris completement a cette critique. Je serais meme plus severe que son auteur (le mot de Cambronne me vient constamment a l’esprit quand je pense a ce film…).
    Besson m’a surpris plus que decu: je m’attendais a quelque chose d’au moins aussi bien ficele que le Cinquieme element, ou mieux, et j’ai beneficie d’un navet ridicule de cineaste debutant du Tiers monde.
    J’en conclus que le scenario du Cinquieme element n’a en aucun cas pu etre ecrit par Besson… (rire)
    Si on donne un bon scenario a Besson, il s’en tire, mais s’il faut compter sur lui pour vraiment creer la substance du film… Alors la…

  13. Flo 4 août, 2017 at 09:53

    Je te conseille d aller voir le 5ième élément, nikita, le grand bleu, subway etc… Qui font de Mr besson un réalisateur mondialement connu car ceux sont des réussites.
    Alors oui, il n a pas fait que du caviar ( perso Lucy et Léon ne sont pas mes préférés), mais Valerian est qu’ une daube intergalactique. Ok les acteurs sont pas top… Le scénario un peu téléphoné… Mais ce n est pas un film dont la profondeur est le maître mot… C EST UN FILM DE DIVERTISSEMENT!!!… Faut pas etre réalisation ou francais (ou canadien… ????) pour s en apercevoir bordel.
    Seul point qui me semble honnête… Ce n est pas le meilleur film de besson.

    Allez bisous beco … Puis suis pas critique d art moaaaa au passage!

    Flo

  14. Appaling 4 août, 2017 at 12:35

    Cet article est surtout très mal écrit, dans son langage comme dans sa structure, ainsi d’ailleurs que la navrante et pourtant courte biographie de l’auteur. Sans parler des innombrables fautes d’orthographes qui truffent l’ensemble et lui dénient toute crédibilité.

  15. Olivier ( un autre ) 4 août, 2017 at 15:25

    Un autre Olivier a aimé Valérian et s’insurge contre les KOL détracteur d’opinion public. Allez y et forgez vous votre propre opinion. Cessez de vous laisser influencer par des “experts” rarement en phase avec le commun des mortels. Merci pour ce torchon d’énarque du petit écran ???? ????

  16. ced83 7 août, 2017 at 21:14

    Critique excessive et exagérée. Néanmoins il y a pas mal de déceptions, surtout dans les choix de Besson. Toutes les bonnes idées viennent de la BD (le scénario n’est pas si mauvais grâce à ça), très bien réalisées dans les effets spéciaux. En revanche le casting est complètement loupé (à part Clive Owen, qui vieillit très peu en 30 ans !), la réalisation est sans surprise et le résultat semble une copie d’Avatar, tout à fait dans le moule des films d’Hollywood. Malgré tout on passe un bon moment.

  17. Jaume81 25 août, 2017 at 20:38

    Je suis d’accord avec l’article.Accumuler des images ne font pas un film.J’ai été bombardé d’effet spéciaux qui n’ont pas été balancé par une histoire et une intrigue suffisamment réfléchi.En 3D l’image été sombre et quelque fois les acteurs étonnamment petit comme réduit dans l’espace scénique. Je suis curieux de ces bugs, si quelqu’un peux expliquer cela…Mais pour terminer je dirais qu’ il ne faut pas se cacher derrière le petit doigt du voisin, le budget et le résultat me font penser plus à un truc d’investisseur qu’à de l’art cinématographique.
    Après tout c’est un bon steak frite…un peu cher peut-être…

  18. misterniku 28 août, 2017 at 13:45

    Bonjour Nathan,

    J’aime beaucoup ton site, surtout la partie “explication et analyse”. J’espère que tu prendras ce post comme une ouverture au débat et aux échanges, en acceptant que nous puissions ne pas être d’accord. 🙂

    1°) Je pense que l’aspect “anti-blockbuster US” signifie que Valerian est un anti-héros sans super pouvoirs ni capacité surhumaine : il se débrouille comme il peut.
    2°) Je suis d’accord avec toi pour dire que le scénario est assez vide, mais je ne le trouve pas plus vide que celui des Gardiens de la Galaxie 2, que Fast and Furious ou que la Planète des Singes Suprématie.
    3°) Il est dommage je trouve d’écrire tant de pages sur l’adaptation d’une oeuvre culte de plus de 20 BD sans en avoir lu une seule : cela te donnerait une vision de ce qu’est Valérian et Laureline.
    4°) On peut se dire aussi que la presse française a intérêt à ce que le film cartonne : c’est un énorme enjeu financier, important pour notre cinéma national.

    Je n’ai pas trouvé le film exceptionnel, mais je ne trouve pas non plus que ça soit une bouse intersidérale. 🙂

  19. Euler 12 juillet, 2018 at 10:10

    Cher Nathan,

    Je n’ai pas la prétention de me dire journaliste. Néanmoins, vous liez le caractère subjectif de mon commentaire à celui d’être journaliste. Il dit qu’il voit pas le rapport…
    “Votre vision de l’Art”. Voilà bien tout le problème de votre propos. Réduire l’Art, encore une fois, à une entité unique dont on ne pourrait avoir qu’une unique vision. Mais passons…
    Vous déformez mes propos (consciemment, inconsciemment ?) et semblez décidément avoir beaucoup de problèmes avec la notion de journaliste.
    Je n’ai jamais dit qu’il n’y avait pas de messages dans ces films, j’ai simplement dit qu’ils n’étaient pas des films à message. Et c’est une énorme nuance.
    Si vous pensez que rappeler une polémique inutile et tirée par les cheveux est important, libre à vous. Le journalisme BFM TV, très peu pour moi…
    Vous avez bel et bien fait une généralité, non pas aveugle, mais délibérée. Mais enfin, il suffira à toute personne un peu dégourdie de faire un tour sur Allociné pour se faire une idée plus objective de la diversité des critiques émises à l’encontre de Valerian.

    il est enfin trop facile de se dire incompris ou mal compris pour esquiver les nombreux autres points de ma critique que vous avez sciemment passé sous silence.
    Que cet article reflète votre pensée, je n’en doute pas. Il reflète aussi un manque extrême d’humilité. Et je ne parle même pas du style…

    Passez une bonne journée également.

  20. nathansionniere 23 octobre, 2018 at 19:44

    Bien le bonjour Euler,

    Merci pour votre réponse tardive. Tout d’abord, j’aimerais m’excuser si le style de l’article n’est pas de votre goût, je ne peux pas plaire à tout le monde cela va de soi. Je constate aussi que vous avez un blocage avec mon passage sur le Figaro, vous qui devez adorer de ce journal réputé. Relisez le début de mon article, je ne fais aucune généralité, je sais que le film a reçu des critiques positives, pas seulement du Figaro. Je m’intéresse seulement à leur point, car je le trouve fondamentalement à l’ouest, mais ce n’est que mon avis. Mais apparemment, une personne avec un avis différent vous gêne. Donc je m’excuse encore une fois pour nos divergences. Vous avez votre opinion, j’ai la mienne, respectez cela.
    Pour répondre point par point à votre commentaire, je n’ai absolument pas une seule vision de l’Art. Mais quand un film est mauvais, je ne vais pas chercher à droite et à gauche de fausses qualités. Je ne vais pas vous attaquez rassurer vous je suis poli ,ni déformez vos propos d’ailleurs. Valerian n’est donc pas un film à message, d’accord. Mais c’est quoi son but alors? Un simple divertissement? Sûrement. Mais le divertissement dans le film est médiocre, ce n’est que mon point de vue.
    Oui, je me “cache” derrière un point de vue subjectif, car on ne peut être objectif face à un film. Comme vous présentement, vous n’êtes aucunement objectif. De plus, je n’ai jamais dit que j’étais incompris, je vous ai simplement conseillé de mieux relire l’article, car certains de vos arguments étaient infondés. Manque d’humilité? Non je ne pense pas désolé, je pourrais dire la même chose de vous d’ailleurs, mais bon. Nous avons deux avis opposés qui ne changeront pas, vous avez aimé, moi non. J’aimerais vous donner un conseil aussi, attaquer une personne comme cela relève d’un amateurisme pur, mais ne dites pas que mon article est amateur ce serait trop facile 😉 Il y a des caractères plus sensibles que moi, essayer d’écrire un commentaire plus constructif la prochaine fois.
    Merci et bonne journée,
    Nathan Sionniere

Leave a reply