Death Note : Explications de la fin

Le moins que l'on puisse dire, c'est que l'adaptation en film du manga Death Note par la société américaine Netflix a fait couler beaucoup d'encre depuis le début du projet. Les fans purs et durs de l'oeuvre originale ont vite exprimé leurs doutes, et ce n'est ni la révélation du casting (Netflix et été accusée de WhiteWashing) ni la diffusion de la bande annonce, qui ont arrangé les choses.

Cette nouvelle version de Death Note est finalement sortie le 25 août 2017 et le verdict peut être rendu. Le film est-il à la hauteur de l'oeuvre originale ? Nous vous proposons une analyse du film et des oeuvres originales ainsi que des explications pour tout comprendre de la fin de cette oeuvre aussi dense que mythique et controversée.

Synopsis

Light Turner est un lycéen plus intelligent que la moyenne. Il souhaite parcourir le chemin de la justice comme son père, James Turner. Il finit par tomber sur un mystérieux livre qui lui confère la possibilité de tuer n'importe qui, De la manière qu'il souhaite, avec seulement pour info acquis, le nom et prénom de la personne ainsi que son visage.

Après avoir lancé sa vendetta, il finit par se faire appeler Kira. Et pour faire face à notre justicier, un homme qui résout les affaires les plus complexes et qui voit Kira comme un meurtrier. Cet homme se fait appeler L. Deux surdoués qui ne se connaissent pas, et c'est à celui qui trouvera l'autre en premier qui gagnera.

Attention, cet article est 100% spoilers sur le déroulement du film et ses enjeux. Nous vous conseillons (ou pas) de le voir avant de lire.

Ne tournons pas autour du pot, la version Netflix de Death Note n'est pas terrible, même pour quelqu'un qui n'aurait pas d'expérience avec l'animé ou le manga. D'entrée de jeu, on retrouve les codes propres aux oeuvres "teen" signées Netflix, à savoir une recherche de l'esthétique évidente mais superficielle, comme dans Riverdale et Before I fall notamment : les images sont belles mais trop lisses, les acteurs sont beaux mais clichés...

Margaret Qualley, qui joue Mia, est le choix parfait pour ce film : une coquille vide, qui, sous un faux air mystérieux induit par sa beauté, se révèle au final bien insipide et oubliable. Le décor aussi est magnifié : l'intrigue se déroule dans une Seattle ou il ne pleut pas beaucoup, et surtout pas dans les plans d'ensemble et d'ambiance. L'intrigue se déroulant sur plusieurs mois, cela ne fait pas très sérieux quand on connait le climat de la ville (vous pouvez regarder la très bonne série The Killing US pour vous faire une idée, mais en gros, il pleut beaucoup).

Comme dans les deux oeuvres citées plus haut, le scénario essaie de développer des personnages plus "nobles" que la moyenne, et une intrigue avec une certaine morale. Mais cela manque réellement de substance. Light et L sont supposés être très intelligents, mais leurs choix dans le film nous montrent le contraire. Les dilemmes moraux supposés par cette confrontation sont à peine effleurés.

Le ton du film est également plus que douteux, pour ne pas dire foireux et bancal. On commence avec une ambiance proche du grand guignolesque. Cela semble, au début, clairement être un parti pris volontaire, avec un Ryuk plus grotesque qu'effrayant, et des morts à la mise en scène proche de Destination Finale. Néanmoins, on se retrouve même à faire la filiation avec Donnie Darko dans les premières minutes du film. Mais cela ne va pas durer longtemps. Très vite, le film arrête avec le gore, ça fait quand même un peu trop sale pour un programme Netflix, et le déroulement de l'intrigue devient convenu, en essayant d'avoir des gentils et des méchants, encore une fois, dans une volonté de livrer un produit plutôt simple et formaté. Faudrait quand même pas tenter d'être aussi ambitieux, complexe et ambigu que l'oeuvre originale...

Bref, vous l'aurez compris, le film est vraiment très moyen, et s'il devrait satisfaire certains adolescents, il laissera la plupart des spectateurs insatisfaits. Il n'en demeure néanmoins certaines zones d'ombre dans le film, que nous allons tenter d'expliquer, notamment la fin du film.

Page suivante : explications et comparaison des oeuvres

Vous pensez en savoir plus que nous ? Donnez nous votre avis en commentaire pour participer aux analyses et explications de films !

1 2 3

8 comments

  1. Bryan Dev 27 août, 2017 at 21:31

    Missclik. Donc, comme je voulais le dire, vous dite qu’il pleut pas dans le flm, comme preuve de son aseptisation. Hors il pleut plusieurs fois, et ce dès les 3 premières minute. Partant de la, bonjour la mauvais foi …

  2. Christopher Guyon 28 août, 2017 at 01:39

    Tous les plans d’ensemble et d’ambiance sont de belles images d’une ville ensoleillée. Après oui, comme il pleut beaucoup, ils ont du faire avec… mais cela n’empêche pas de penser qu’il y a une recherche du beau plus que discutable et malsaine chez netflix

  3. ClickbaitBye 28 août, 2017 at 06:01

    – Clickbait, aucune explication (ou interprétation) de la fin du film
    – Article prétentieux, « ça ne va plaire qu’à quelques adolescents », sous-entendu les presque-adultes pas encore très intelligents
    – Un article dont la lecture se termine en 5 minutes, étendu sur 3 pages pour maximiser les publicités
    – La page se refresh automatiquement toutes les x minutes, j’ai rédigé ce commentaire deux fois

    J’ajoute votre blog à ma blacklist, ça m’évitera de perdre mon temps la prochaine fois.

  4. Sam 31 août, 2017 at 00:09

    Je n’ai pas aimé cette adaptation, mais je ne pense pas qu’il faille pour autant lui attribuer des défauts qu’elle n’a pas. La fin du film ne comporte pas d’incohérence.
    Il y a un scénario dans lequel ni Light ni Mia ne meurent. Light aime Mia mais ne souhaitait pas qu’elle cède à ses démons en continuant à le faire chanter pour avoir le bouquin. Il a donc écrit son nom, mais sa mort n’est que conditionnelle. S’il avait réussi à la dissuader de prendre le livre, elle ne serait pas morte, et il aurait suffit de brûler la page inscrivant la mort de Light pour que les deux restent en vie.
    La fin est plutôt ingénieuse je trouve, dommage que tu n’en aies pas compris les tenants et aboutissants avant d’écrire ton article.

  5. fairino 15 octobre, 2017 at 09:36

    Mais je me demande si vous avez bien tous compris (même dans les commentaires) Light savait depuis le début que Mia ne renoncerait pas, il savait qu’elle moura et que lui tomberait dans l’eau regardez bien la fin (une deuxième ou troisième fois si il le faut (en extrait biensûr)). Il avait tout prévu, du moment ou Mia tombe dans les fleurs et lui dans l’eau jusqu’au coma, et la restitution du death note. Il s’en foutait presque de Mia en référence a l’animé je crois ! Puis pour moi (histoire de donné mon avis sur le film) le filme est superbe après ça depend de ce que tu t’attendais. SI tu t’attendais à voir un death note version film vous serez deçu mais si vous vouliez voir une ADAPTATION ce qui est clairement dit ! Vous l’avez adoré. C’est limite si ce film a départagé la planète en deux les « inaptes à réfléchire » et « les autre ». Atention vous avez peu ne pas aimé le film pour plen de raison et pourtant ne pas être denué de bon sens comme je l’ai dit précédament, mais si vous vous serviez comme pretexte « a.. c pa com l animé c 1 meurtr envere death note ! », je ne peux plus rien pour vous.Ah aussi dans « les autres » (sans être méchant) je mets ceux qui n’ont pas aimé death note pour autre chose que « c pa com death note ».
    Et bonne journée ! ^^ (puis entre nous sur mon horloge (pc) y’a à 9H30’54 » actualisation et la deuxième à 9H34’54″… Pourquoi cette actualisation toute les 4 minutes a part pour afficher le plus de pub possible !!!)

Laisser un commentaire