Interstellar : Explication et analyse du film de C.Nolan

interstellar_mcconaughey_espaceChristopher Nolan se fait maître dans l’art de la réalisation…et celui de faire cogiter son spectateur. Qui n’est pas sorti la tête pleine de questions après Memento, le Prestige, ou encore Inception (bien que pour celui-là, nous avons apporté quelques pistes de réponse) ?

Interstellar , disponible en Blu-ray et DVD est de la trempe de ces films qui posent des questions et font réfléchir le spectateur. Nous allons donc tenter d’expliquer et analyser un peu les questions et thèmes fondateurs d’Interstellar. Et avec un peu de chance, de répondre à quelques questions…

ATTENTION : Cette analyse est évidemment 100% spoilers

Lire la suite : Le trou de ver

N'hésitez pas à réagir en commentaires pour contribuer aux théories et analyses.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11

Interstellar : Explication et analyse du film de C.Nolan

Ce sujet a 101 réponses, 3 participants et a été mis à jour par  Jeje la courgette, il y a 6 mois et 3 semaines.

  • Auteur
    Messages
  • #43433 Répondre

    Tom Delanoue
    Admin bbPress

    Christopher Nolan se fait maître dans l’art de la réalisation…et celui de faire cogiter son spectateur. Qui n’est pas sorti la tête pleine de question
    [See the full post at: Interstellar : Explication et analyse du film de C.Nolan]

    #43442 Répondre

    Nicolas

    Quelques questions :
    – si seul un ping une fois par an peut traverser le trou noir, comment Cooper revient dans notre galaxie ?
    – Comment les Rangers retrouvent ils Cooper au milieu de l’espace et comment respire t il ?
    – Où est passé le fils de Cooper a la fin et pourquoi ne s’en soucie-t-il pas ?
    – le plan des êtres du bulk n’était pas de nous offrir une nouvelle planete mais de nous transmettre la théorie. Pourquoi ne le font ils pas eux mêmes ?
    Comment la théorie peut elle etre memorisee a l’intérieur de la montre ?
    – Si les ondes gravitationnelles sont les seules a traverser le temps comment Cooper peut il voir à travers la bibliotheque ? (Voir = capter la lumiere et pas la gravité)
    – Pourquoi Cooper doit-il rejoindre Brand comme ça à la fin ?
    – Quel est le plan de Mann au juste ? J’ai compris qu’il ne voulait pas mourir seul sur sa planete sauf qu’il assassine tous les membres de l’équipe de Cooper. Quelle différence entre vivre seul sur sa planete et vivre seul sur la station (puisqu’il pense qu’il n’est pas possible de revenir sur terre)

    #43515 Répondre

    Adonis

    Bonjour et merci pour cette analyse très inintéressante.
    Je partage beaucoup de ces théories notamment concernant la fin du film et l’éventuel mort de Cooper cependant une dernière théorie m’est venu à l’esprit en sortant de la salle: « l’évolution de Cooper »
    En effet la fin quasi onirique du film laisse vraiment penser que Cooper est mort dans ce trou noir après être passé par le tesseract. 70 ans après une autre personne est sur le point de mourir: Murph.
    Or n’oubliant pas que « le fantôme » de Murph n’est autre que son père. Au bord de la mort, Murph pourrait alors voir ce fantôme, cet « être » perdu dans l’espace temps qui pourrait (par l’amour ?) rentrer en contact une dernière fois avec sa fille avant d’aller aider Brand.
    Cooper serait à la fin non plus un être physique mais une sorte d’esprit: les fantomes existent-t-ils ? Et au fond la mort est elle la même au coeur d’un trou noir où les lois d’espaces et de temps sont totalement différentes ?
    Cet esprit viendrait rendre visite à sa son amour le plus cher avant d’aller aider (il lui à déjà toucher la main sous forme inconnue) Brand à réaliser sa mission.
    Ceci est une théorie, elle n’explique pas pourquoi les autres personnes de la station spatiale voit Cooper à la fin…
    J’aimerais beaucoup avoir vos avis concernant ceci 😉

    A bientôt !

    #43516 Répondre

    Aretemis

    Pour Mann, il veut simplement aller sur la planete Edmunds pour mettre en place le plan B

    Il doit rejoindre Brand parcequ’il n’a plus sa place dans le monde actuel. Il est déphasé. Il va rejoindre Brand en tout cas essayer.

    Les etres du bulk ne sont peut etre pas capable de communiquer, seulement de faire apparaitre ce dont ils besoin. il leur faut une interface.

    #43517 Répondre

    Numod

    Salut!
    Je vais tenter d’éclairer ta lanterne. Mais attention ce ne sont là que mes propres interprétations.

    – Les données ne peuvent traverser le trou noir sans en ressortir de manière erratique. Voilà pourquoi un simple ping est envoyé sur Terre comme pour signifier « hey cette planète est la bonne! ». Cependant à cause de la distorsion du temps créée par le trou noir, les pings en question mettent plus de temps pour nous parvenir. Ainsi l’émetteur se trouvant sur la planète la plus proche du trou noir (la planète aux tsunamis) envoie régulièrement ses pings qui parviennent sur Terre avec un énorme décalage. Si un ping est envoyé toutes les heures par exemple, nous mettrions 21 ans pour en recevoir trois. C’est d’ailleurs pour cela que les protagonistes ont cru à une émission récente d’un ping par la balise du vaisseau alors que celui-ci avait été envoyé des années auparavant à l’échelle du temps terrestre.

    – Bonne question. Disons que Cooper ressort du trou noir par l’extrémité donnant sur notre galaxie. Près de Saturne donc. Mais à cause de cette foutue distorsion temporelle, il s’est passé 70 ans de plus, que lui a vécu en seulement quelques minutes à bord du vaisseau en compagnie de Brand (vers la fin du film). Pendant ce laps de temps, les terriens ont construit une station à proximité de Saturne. Donc si on veut extrapoler, on pourrait penser que des sondes l’ont aussitôt détecté et que des secours ont immédiatement été envoyés.
    Quant au manque d’air, impossible de me souvenir s’il avait encore son casque à ce moment là. Si c’est le cas, on pourrait penser qu’il avait encore de quoi tenir quelques minutes ou même quelques heures. Si ça ne l’est pas alors c’est un mystère.

    – Le fils de Cooper est probablement déjà décédé. Rappelons que sa fille est à l’article de la mort et que celle-ci, du haut de ses plus de 100 ans, est plus jeune que son frère. D’autant plus que le fils a longtemps vécu dans de mauvaises conditions, dues aux fortes tempêtes de poussière sur Terre.
    Il n’est pas dit que le père ne se soucie pas de son fils à la toute fin. Cela ne nous est simplement pas montré. La narration, depuis le début se focalise essentiellement sur le lien très fort qui unit Cooper et sa fille, avec laquelle il communique à travers le temps.

    – Une des grandes théories du temps est que tout est déjà écrit. Si par exemple je décide de voyager vers le passé afin de tuer mon père encore dans son berceau, je ne le pourrais pas, tout simplement parce qu’alors je ne naitrais pas et que mon voyage en deviendrait impossible. Donc, toujours selon cette théorie, si le voyage dans le temps existait bel et bien un jour, il faudrait se dire que nous ne pourrions rien changer et que tous les évènements passés que nous connaissons sont potentiellement déjà la cause de voyageurs temporels.
    Ainsi comme le suggère Cooper dans le film, le tesseract est la création d’êtres humains d’un futur lointain, qui ayant réussi à maîtriser les propriétés de la quatrième et de la cinquième dimension (le temps et la gravité), ont envoyé celui-ci au protagoniste principal. En effet, ces humains du futur sachant que Murphy tenait ses connaissances de son père, ils ont alors compris qu’il devaient permettre à Cooper de les partager avec sa fille à travers le temps. Murphy tient ses connaissances de Cooper, qui les tient de ces êtres du futur, qui eux-mêmes les tiennent des recherches de Murphy… qui les tient de Cooper, etc…
    C’est une boucle temporelle parfaite découlant d’une théorie contraire à celle de Retour vers le Futur à titre de comparaison. Dans la série LOST, cette théorie est illustrée par la phrase « Whatever happened, happened », voulant bien dire qu’on ne peut rien changer au passé, sinon en être la cause.
    Et pourquoi ne pas avoir communiqué ces connaissances directement à Murphy, sans passer par son père? Car le temps est une dimension au même titre qu’un plan spatial, et qu’y trouver ce que l’on souhaite se résume à chercher une aiguille dans une botte de foin. Seul Cooper savait QUAND communiquer avec sa fille.
    Afin de transmettre la résolution de l’équation à sa fille, Cooper a codé la trotteuse de la montre de celle-ci en morse. Alors admettons qu’il puisse interagir sur la montre depuis le tesseract comme il le fait avec les livres ou la poussière, cependant comment fait-il en sorte que l’aiguille des secondes de la montre continue à délivrer son message en morse alors qu’il n’a plus aucun contact avec elle? je passe bien évidemment sur le fait que coder une équation de la sorte en morse, doit prendre énormément de temps.

    – Très bonne question. Mystère. Peut-être les être humains du futur ont-ils réussi à contourner le problème.

    – Vers la fin du film, Brand et Cooper tentent de rejoindre la planète sur laquelle l’amant de Brand, Edmunds, a atterri des années auparavant. Avant cela, ils prennent la décision de passer aux abords du trou noir et d’y jeter le robot TARS afin que celui-ci y récoltent des données. Seulement à cause de la puissante distorsion du temps en cet endroit, 70 ans terrestres s’écoulent en quelques minutes. Et la gravité y est très forte. Cooper se sacrifie alors, permettant ainsi à Brand de s’affranchir de celle-ci.
    On sait que Brand a atterri sur la planète grâce aux dernières images du film. On l’y voit devant la sépulture d’Edmunds. On peut donc penser que son ancien amour était déjà mort lorsqu’elle est arrivée. Souvenez-vous, 70 ans se sont écoulés. Mais il a bel et bien trouvé une planète habitable. Quand Brand se tourne vers le camps, on voit clairement des habitations d’où nous parviennent des lumières aux fenêtres. Des gens ont grandi et vivent ici. Qui sont-ils? Des descendants de la première expédition? D’autres terriens venus après la résolution de l’équation par Murphy?
    Quoiqu’il en soit Cooper décide de se rendre sur la planète pour retrouver la dernière personne dans l’univers à venir de son époque. Cooper n’est pas de ce monde du futur, on le voit très bien à fin. Il s’en va rejoindre la seule qui pourra à jamais le comprendre.

    – Mann savait qu’il n’y avait rien d’autre sur sa planète que l’attente d’une mort lente. Aucun espoir pour l’espèce humaine. Mais par lâcheté, mue par son instinct de survie, il a tout de même activé sa balise.
    Deux options s’offraient alors à lui: tuer ses congénères et partir sur une autre planète potentiellement viable ou fonder une colonie sur la planète à l’aide des embryons rapportés par l’équipe de Cooper (et par la même occasion tuer également Cooper et sa bande). La deuxième solution se révélant impossible dû au manque de ressources naturelles de la planète, c’est la première qui fut choisie. J’imagine que Mann n’avait pas prévu que son plan se déroule ainsi. Il avait sûrement envisagé de tuer ses sauveurs un par un, comme il avait commencé à le faire avec Cooper. Malheureusement pour lui, son plan ne s’est pas déroulé comme convenu (n’est pas un tueur calculateur qui veut) et c’est dans la panique qu’il a rejoint l’Endurance dans l’espace avec les conséquences désastreuses qui en découleront.

    #43519 Répondre

    Numod

    Je m’étais arrêté à la page 4 afin de répondre aux questions de Nicolas mais finalement je me rends compte que je reprends pas mal d’éléments de cet article fort intéressant. Désolé pour le doublon 😉

    #43526 Répondre

    Numod

    Concernant les incohérences relevées dans l’article:

    – « le gap technologique entre avant et après le passage de Cooper dans le tesseract » tient de la résolution de nouvelles équations par Murphy grâce à son père.
    – Les navettes rangers décollent facilement de la planète aux tsunamis car elles sont plus petites et légères qu’une fusée. Elles se contentent juste de faire des aller-retours entre le vaisseau-mère et les planètes et ne pourraient en aucun cas traverser de longues distances, ce pour quoi une navette plus conséquente (et plus lourde) est requise. Bon ok quand on y pense, alors pourquoi les navettes rangers ne servent tout simplement pas à rejoindre l’Endurance depuis la Terre?

    #43561 Répondre

    Leydorn

    Fin de la page neuf, en deux TEMPS trois mouvements 😉

    #43564 Répondre

    Leydorn

    Les hommes bons, passée la dernière vague, criant combien clairs
    Leurs actes frêles auraient pu danser en un verre baie
    Ragent, s’enragent contre la mort de la lumière.

    en une VERTE baie

    #43571 Répondre

    Alpha Lyrae

    Il y a une maladresse dans la traduction du poème de Dylan THOMAS : « do not go gentle into the good night » se traduit par  » n’entre pas doucement dans la bonne nuit ».
    Mais c’est impossible de traduire un poème même avec le dictionnaire franco-anglais sur la troisième étagère à gauche de la bibliothèque de Murph’

    #43607 Répondre

    Vers et Noir

    Petite précision à propos du « ping » 😉

    Celui-ci traverse le trou de vers, qui dans notre système solaire se trouve du côté de Saturne. Gargantua est un trou noir dans la galaxie de « l’autre côté » du trou de vers. C’est Gargantua qui détourne spatio-temporellement les pings, qui du coup traversent le trou de vers de manière erratique.

    De même, si Cooper arrive dans la nouvelle galaxie par le trou de vers, à la fin il entre dans le trou noir, et traverse l’horizon des évènements. À partir de là, il est possible de dire ce qu’on veut, vu qu’on ne sait absolument pas ce que ça donne. L’hypothèse du film est que cela donne accès à un niveau de dimension supérieur. Mais techniquement, pour ce qui est de sortir de cette dimension, rien ne semble imposer de ressortir par le trou noir. Contrairement au trou de vers, il ne s’agit pas d’un simple passage ^^

    #43797 Répondre

    sebnutt

    finalement, Nolan a trouvé un autre moyen de faire varier le temps en fonction du lieu occupé par ses personnages, comme dans Inception.
    Pas folle, la guêpe.

    Très intéressante analyse, au passage !

    #43843 Répondre

    Jean bon

    Pourquoi brand est toute seule comme une merde sur sa planète a la fin ? Pas compris. Elle est là depuis 75 ans ou qqch comme ça. Personne pouvait partir la chercher ou la rejoindre à part cooper? Why ? Putain pour moi la dernière demi heure démolit tout le film avec toutes ses incohérences.

    #43866 Répondre

    Alpha Lyrae

    En fait la seule VRAIE INCOHERENCE de ce superbe film, c’est la scène où Cooper père retrouve sa fille sur le lit de mort de celle-ci. Il entre dans la pièce où est réunie toute la famille et personne de ses descendants ne réagit à l’apparition de l’ancêtre. S’ensuit une scène de retrouvailles/adieu déchirante et Cooper s’en va sans un regard pour ses descendants………..
    Mais j’ai peut-être raté quelque chose..

    PS : mon avatar est immonde, je n’en suis pas responsable…

    #43943 Répondre

    Joe Joe

    Cooper est mort à la fin, il ne peux pas sortir du trou noir à cause des forces gravitationelles à l’intérieur. La scène des retrouvailles avec sa filles est une projection qu’il a de sa fille comme évoqué dans le film, un lieu utopique ou il revoit sa fille.

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 102)
Répondre à : Interstellar : Explication et analyse du film de C.Nolan
Vos informations: