Analyse et explication de Bienvenue chez les Ch'tis

Car il n'y a pas que les films de Christopher Nolan, de super-héros, de science-fiction et de voyages temporels qui méritent des analyses et explications poussées, suite à la demande d'un grand nombre d'entre vous, voici donc une explication du film français recordman d'entrées avec plus de 20 millions !

Attention, comme à l'accoutumée, cette critique sera 100% SPOILERS

Les personnages de Bienvenue chez les Ch'tis

Bienvenue_chez_les_Ch_tisPhilippe Abrams : C'est un mec du sud qui pipeaute un peu et qui pense que le Nord c'est nul.

Antoine Bailleul : C'est un mec du Nord complètement stéréotypé, donc un peu débile mais gentil.

Julie Abrams : La femme de Philippe. Après une histoire pseudo tragique, en fait rien ne change.

Annabelle Deconninck : Une fille du Nord (donc un peu débile mais gentille) qui rêve qu'on la demande en mariage en disant "Annabelle Je t’m épouse moi biloute"

Les autres personnages sont totalement secondaires, et n'ont pour but que d'enfoncer le clou pour les gens du sud (pour ceux qui interprètent des gens du sud) ou de forcer les stéréotypes sur les gens du nord (pour ceux qui interprètent des gens du nord).

L'histoire de Bienvenue chez les Ch'tis

bienvenue-chez-les-chtis_Boon_meradBienvenue chez les Ch'tis est construit autour d'un arc narratif principal basé sur la découverte de la région Nord-Pas-de-Calais (désormais Hauts-de-France Nord-Pas-de-Calais-Picardie), et plus précisément de la citée de Bergue par un habitant de la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur. Réputée froide, pauvre et rustre, le personnage y arrive la mort dans l'âme avant de découvrir que les gens y sont bons.

Au-dessus de cette trame portant un message d'ouverture et de tolérance vont se nicher deux histoires d'amour, celle de Philippe avec Julie, que la distance va rapprocher, ainsi que d'Antoine et d'Annabelle. Les deux héros, par leurs personnalités et leur bienveillance aideront l'autre afin de conquérir, ou reconquérir, la femme de leur vie.

Le multivers de Bienvenue chez les Ch'tis

Si Bienvenue chez les Ch'tis peut sembler simple (voire simpliste) pour certains, il est nécessaire de voir l'ensemble de la filmographie de Dany Boon afin de comprendre que le film fait partie d'un tout.

rien_a_declarerEffectivement, les ressemblances sont trop fortes entre Antoine Bailleul et deux autres personnages de fiction, Mathias Ducatel dans Rien à déclarer et Romain Faubert de Supercondriaque. Si les trois personnages sont interprétés par Dany Boon, ils se ressemblent malgré tout trop en terme d'écriture pour être distincts : mêmes expressions, mêmes mimiques, mêmes traits de caractère.

On constatera de plus qu'Antoine et Mathias sont originaires de la même région. Antoine et Romain quant à eux partagent le même soucis : ne pas réussir à déclarer leur flamme à la femme de leur vie. Ils seront d'ailleurs tous deux aidés par un personnage partageant un rôle principal avec eux, Philippe Abrams pour l'un, le docteur Dimitri Zvenka pour l'autre, tous deux interprétés par Kad Merad.

De telles similarités dans les trois films de Dany Boon ne peuvent que cacher un choix propre à l'acteur qui est d'ailleurs assez similaire à ce que l'on peut trouver dans les multivers des univers de comics tels que DC (Batman, Superman...) ou Marvel. Il est donc possible qu'Antoine Bailleul, Mathias Ducatel et Romain Faubert ne soient finalement qu'un seul et même personnage, dans trois univers parallèles. Le lien fort unissant Antoine Bailleul et Philippe Abrams et celui du docteur Zvenka avec Romain Faubert, les personnages étant incarnés par les mêmes acteurs (ce qui peut rappeler les univers de Cloud Atlas) n'y étant certainement pas pour rien !

supercondriaqueIl est donc fort possible que cet univers créé de l'esprit de Dany Boon puisse encore s'étayer à l'avenir, et nous permettre de voir une autre expression d'Antoine Bailleul dans un nouvel univers (Eugène Froissard dans Raid Dingue ?). Et qui sait ? Peut-être que Dany Boon nous prépare une fusion cataclysmique entre ses multivers, à la manière du Crisis on Infinite Earths de DC Comics ! D'ailleurs, si un de ses films porte le nom d'un super-héros (Super-Condriaque), cela n'est pas un hasard...

Quant à savoir si cet univers à un lien avec les personnages d'Antoine Pignole et Sebastian de Bienvenue chez les Ch'tites coquines, nous ne le saurons qu'à une éventuelle fusion de ce multivers...

2 comments

  1. Anonymousse 1 avril, 2016 at 10:54

    J’avais eu énormément de mal à comprendre le film, assez intellectuel pour moi. Je suis ravi de enfin trouver une analyse précise !

  2. Antoine Godbillon 6 avril, 2016 at 16:54

    Pfiou, du coup j’ai revu « Bienvenue Chez les Chtis » en modifiant l’ordre des chapitres du DVD, et c’est une grosse claque de ouf !
    Mélangé aux autres films de Boon, c’est une grande claque digne des paradoxes de Dr Who…

    Impatient de voir le prochain film du multivers !

Laisser un commentaire