Interstellar : Explication et analyse du film de C.Nolan

L’amour vainqueur à la fin d'Interstellar

L’amour joue un rôle clé dans Interstellar, et Christopher Nolan ne se cache pas d’avoir voulu construire l’épopée spatiale dans le seul but de mettre l’accent sur les sentiments humains, et l’amour en particulier.

L’amour pour sa Terre

interstellar_mcconaughey_filleLe premier amour que l’on voit dans Interstellar, c’est l’amour que les hommes ont pour leur Terre nourricière. Bien que sachant cette dernière néfaste à la survie de l’Homme, ce dernier souhaite rester sur Terre, et vivre jusqu’à ce qu’elle le tue. C’est le message transmis dans le film : La Terre survivra sans les hommes, et l’inverse doit être vrai, doit être envisagé. Or, au début du film, les hommes n’envisagent pas cela et attendent leur mort quasi certaine. On retrouve alors le slogan du film : « L’homme est né sur Terre, rien ne l’y oblige à y mourir ».

L’amour pour ses enfants

La relation père/fille qu’entretien Cooper et Murph est complexe mais puissante. La souffrance de Cooper à l’idée de quitter sa fille est aussi grande que le rejet de Murph à l’idée de voir son père partir peut-être pour toujours. Leur relation est fusionnelle, à tel point que Murphy refuse de parler à son père à son départ…tout en continuant dans ses pas en travaillant à la NASA pour suivre finalement le même but que lui : Sauver l’humanité.

Le docteur Mann le dit à Cooper : Les dernières images que l’on voit avant de mourir, ce sont ses enfants. Et d'ailleurs, dans une des théories sur le tesseract, il est possible que Cooper vive une expérience de mort imminente, expérience dans laquelle il verrait avant tout le visage de la personne qu’il aime le plus : Sa fille. D’ailleurs, Cooper ne dit-il pas à TARS dans le tesseract qu’il est avant tout guidé par un sentiment d’amour infini, seule puissance qui finalement pourrait transcender le temps et l’espace ?

L'amour transcendant le temps et l'espace

interstellar_anne_hathawayEnfin, l’amour vainqueur dans Interstellar, c’est aussi et surtout l’amour qui guide Amélia Brand (Anne Hathaway). Car si aucun signe n’indique que la planète sur laquelle a atterri l’homme de son cœur, le Dr. Edmunds, est viable, elle a le pressentiment juste que c’est cette planète qui doit avant tout être explorée. Bien que le Dr. Edmunds soit mort quand elle arrivera sur les lieux, sa théorie est parfaitement juste : cet instinct totalement dominé par l’amour avait raison, et c’était bien sur cette planète qu’il fallait s’installer.

L’amour est donc une pierre angulaire dans Interstellar, et un thème majeur dans ce film bourré de références à la culture SF. Mais d’ailleurs, en parlant de ces références, quelles sont-elles ?

Lire la suite : Les références dans Interstellar

N'hésitez pas à réagir en commentaires pour contribuer aux théories et analyses.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11

4 comments

  1. Sam 28 juillet, 2019 at 17:38

    En quoi la puissance de gravitation du trou noir peut-elle permettre à Cooper de communiquer avec sa fille ? Et quelle est cette équation que Murph parvient à résoudre ?

  2. Hanakin 10 février, 2020 at 00:15

    C’est pas logique que se soit des humains du futur évolué qui tente de sauver la Terre car si ils permettent a Cooper de communiquer avec sa fille pour sauver et faire évoluer l’humanité comment ont ils évolué en premier ? on tourne en rond 🙂

  3. Stanislas Benoit 5 février, 2021 at 15:20

    Hanakin tu ne réfléchis pas ils viennent du futur comme par exemple ce serait arrivé dans la vrai vie cela s’est passé sans qu’on le sache tout simplement on ne sait juste pas, aucun rapportavec tourner en rond

Leave a reply