Ready Player One : Explication de la fin et Easter Eggs

Explication de la fin du film

Vers la fin du film, après avoir gagné les trois épreuves, Perzival, alias Wade Watts, atterrit dans un succédané de la chambre d’enfant de James Halliday, et tombe sur deux versions de celui-ci : James Halliday enfant, et James Halliday âgé. Mais qu’en est-il vraiment ? Halliday est-il vivant ou mort ? S’est-il caché dans son propre jeu, où est-ce une forme d’avatar, d’ombre de lui-même ?

C’est ce que Wade demande à Halliday, mais celui-ci ne lui répond pas, et se contente de s’en aller. Nous ne pouvons dire si Halliday est véritablement vivant ou mort, bien que tout cela semble être une métaphore : Halliday serait bel et bien décédé, mais à présent, il est en paix. Il avait perdu espoir en son jeu et en la capacité des êtres humains à aimer, mais est réconforté par la venue de Wade et par sa sincérité.

Mais le créateur de l’OASIS n’est pas le seul à trouver la paix, puisque c’est aussi le cas de Wade. Le personnage principal de Ready Player One, qui jusqu’ici, a toujours fuit la réalité, a enfin fait la paix avec celle-ci. Il ne tente plus de l’échapper, puisqu’il a trouvé ce qu’il cherchait : des amis, mais aussi l’amour en la personne de Samantha. Bien que la morale soit un peu mièvre et facile, le cinéaste semble nous dire, très frontalement, que rien ne vaut la réalité, pas même l’OASIS.

Même si le film bénéficie d’une réelle conclusion, le monde de l’Oasis n’a très certainement pas dévoilé tous ses mystères. Steven Spielberg a annoncé être partant pour une suite, dans laquelle certains aspects de l’univers virtuel, mais aussi du monde réel, très peu exploité dans le film, pourront être renforcés.

Pour conclure cette analyse, nous vous proposons de retrouver sur la page suivant l’ensemble des Easter Eggs que nous avons pu référencer dans le film. Au programme : des films, des jeux vidéos, de la musique et plus encore !

 

Page suivante : Tous les easter eggs

Total
1
Shares
18 commentaires
  1. Pour compléter :

    – Clark Kent de “Superman” (déguisement de Parzival pour passer incognito)
    – “Dark Crystal” (film préféré de Halliday ou quelque chose comme ça)
    – “Breakfast Club” de John Hughes (plusieurs films du réal sont cités au cours d’un échange entre Parzival et Nolan Sorrento)
    – “SOS fantômes”
    – “Christine” (la voiture est sur la ligne de départ de la course)
    – “Terminator 2”
    – “L’agence tous risques” (véhicule)
    – “Mobile Suit Gundam” (véhicule)
    – “Robocop”
    – “2001 l’odyssée de l’espace”
    – “Le 7e voyage de Sinbad” (le cyclope fait partie des avatars prenant d’assaut le château d’Anorak)
    – “Aliens le retour” (l’arme de Art3mis dans la discothèque)

  2. Pour compléter :

    – Clark Kent de « Superman » (déguisement de Parzival pour passer incognito)
    – « Dark Crystal » (film préféré de Halliday ou quelque chose comme ça)
    – « Breakfast Club » de John Hughes (plusieurs films du réal sont cités au cours d’un échange entre Parzival et Nolan Sorrento)
    – « SOS fantômes »
    – « Christine » (la voiture est sur la ligne de départ de la course)
    – « Terminator 2 »
    – « L’agence tous risques » (véhicule)
    – « Mobile Suit Gundam » (véhicule)
    – « Robocop »
    – « 2001 l’odyssée de l’espace »
    – « Le 7e voyage de Sinbad » (le cyclope fait partie des avatars prenant d’assaut le château d’Anorak)
    – « Aliens le retour » (l’arme de Art3mis dans la discothèque)

  3. Je ne suis pas sûr mais je crois qu’il y a :
    – Tron : la moto d’art3mis au début
    -Watch dogs : les drones avec la reconnaissance faciale
    – Hello kitty au tout début du film
    -Rocket league dans la course
    -Mario bros ( les bloc avec des pic ) dans la course
    – Life is strange : même pouvoir qu’en pour le rubik’s cube
    – Final fantasy : Avatar de Parzival
    – Transfomer : la transformation en robot du samouraï pour le combat de la fin

  4. Référence à Mulan vers la fin du film avec l’armée de joueurs qui débarque d’en haut d’une “colline”, après le discours de motivation de Wade.

  5. Sur la présentation de la planète Doom il manque Raynor de Blizzard dans son skin style drapeau américain, c’est l’oncle de wade qui le joue d’ailleurs avant de se faire os

  6. Y’a aussi le skin de Nolan Sorento qui a la mèche caractéristique de Superman
    Et y’a aussi l’exosquelette jaune d’Alien dans la bataille finale, tout à gauche de l’écran

  7. Il y a une référence à Dune de David Lynch, il y a une affiche indiana Jones. Et je pense que c’est aussi un hommage aux Goonies

  8. L’oeuvre alchimique est écrit dans ce film. Merveille du monde . Comme d’hab Spielberg remplit son role de transmetteur. 3 étapes pour finir le jeux, réunir le passé et le futur pour un monde meilleur. On pourrait écrire un livre entier sur l’ésotérisme de ce film, je pensais que j’aurais vu beaucoup plus de frangins intéressé par le domaine. Si des fois certains ont travaillé dessus, hésitez pas à m’envoyez un message.
    Force et honneur. Frères et soeurs à n’importe quelle heure.
    101

    [email protected]

  9. @kuyrem1: Le “Rubik’s Cube” n’a aucun rapport avec Life Is Strange, cet artefact remonte le temps pour tous les adversaires du “groupe” alors que dans Life Is Strange, non seulement il n’y a pas d’artefact, mais le pouvoir de l’héroïne fait tout remonter dans le temps, elle y compris (même si elle garde le souvenir).
    Pour Final Fantasy, je ne suis pas sûr non plus, ça peut faire penser à pas mal de [MMO]RPG Japonais qui ont ce type de char design.

  10. Salut ! J’ai constaté qu’il manque le vaisseau “Serenity” de la série Firefly. Il se trouve à 1h40 environ et c’est précisément le vaisseau qu’utilise Daito pour entrer en scène lors de la bataille sur la planète Doom.

  11. Salut. Il y a aussi la boîte de transport de Gizmo, le célèbre mogwaï du film Gremlins, qui renferme l orbe d osuvox… Sans doute une métaphore de la boîte de Pandore qui, une fois ouverte, libère un pouvoir maléfique et destructeur.

  12. Je pense que dans le monde réel Halliday est mort mais qu’il a réussi à transcender son esprit dans le réseaux de l’oasis. Donc son corps est mort mais son esprit vie toujours dans l’oasis. Et quand Wade lui pose la question lui même connais déjà la réponse. La transcendance de l’homme en machine sera un des enjeux de demain. C’est un tres bon film, qui nous montre les dérives de notre société si on laisse le Forum de Davos aux commandes ❤️

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article précédent

Critique de L’île aux chiens de Wes Anderson

Article suivant

Festival de Cannes : films en compétition, sélections et Palmarès

Articles sur le même sujet