#Deauville2016 : War on Everyone de John Michael McDonagh

Un duo de flics pas tout à fait recommandables, un méchant Lord britannique, une histoire rocambolesque aux personnages hauts en couleur... vous l'avez compris, on va vous parler aujourd'hui d'un film dans la plus pure ambiance buddy movie des années 70's. Prêts ?

Synopsis

Deux flics corrompus de l'Alabama font vivre un enfer à la communauté qu'ils sont censés protéger...jusqu'à ce qu'ils rencontrent un bandit pire qu'eux.

Critique

war_on_everyone_alexander_skasgard_michael_penaL'inspiration assumée du réalisateur John Michael McDonagh pour War on Everyone est le film Hickey & Boggs de 1972, réalisé par Walter Hill et avec Bill Cosby. On sort un peu donc des classiques des années 90 tournés autour de la comédie (on pense notamment à Die Hard, l'Arme Fatale ou plus récemment les excellents Bad Boys de Michael Bay) pour aller vers un film d'apparence plus sombre. Ici, le duo de flic n'est clairement pas une réunion d'enfants de choeur et ils n'hésitent pas à assumer la corruption et le plaisir de frapper des gens sans avoir à donner de justifications.

Malgré tout, nos deux héros s'associeront pour faire le bien une fois confrontés à plus puissant, et plus méchant qu'eux, revenant ainsi à une structure plus classique pour un buddy movie policier. D'ailleurs, c'est ici certainement la principale critique que l'on peut faire au film : sa trame très (trop ?) attendue. Derrière le côté "badass" de Bob & Terry, le film se déroule sans aucune surprise ni anicroche. Attention, spoilers : situation de départ où les deux flics font leur travail du quotidien, rencontre d'un méchant puissant, première confrontation échouée, perte de leurs insigne suite à l'influence du méchant, ils font finalement justice seuls et gagnent. Simple, rapide et efficace, il ne manque donc que leur réinsertion dans le corps policier pour proposer un film à la trame parfaitement identique à un 21 Jump Street pour citer le plus récent.

war_on_everyone_buddies

Malgré cela, le film se laisse regarder, sans réelle longueur, avec une facilité et une sorte de plaisir coupable assumé. C'est un film d'action de dimanche après-midi/soir sans aucune autre espèce de prétention. Le duo Michael Peña et Alexander Skarsgård fonctionne bien, entre le petit drôle et presque sérieux et le grand dégingandé presque sans aucune morale. La bonne entente entre eux est évidente, devant comme derrière les caméras, ce qui donne un côté authentique au film appréciable. Si la gouaille de Michael Peña ne nous étonne pas, la performance d'Alexander Skarsgård en flic est inattendue pour les fans de True Blood. Pour ces deux acteurs, c'est un plaisir que de les voir occuper le devant de l'affiche, nous montrant qu'ils ne sont pas limités à des rôles quasi muets (Alexander) ou de sidekick rigolo (Michael).

war_on_everyone_danceEn conclusion, War on Everyone est un buddy movie des plus classiques, sans surprise mais plaisant à voir pour les amateurs du genre. A ranger donc à côté des Terence Hill et Bud Spencer, des Armes Fatales, Bad Boys, Miami Vice, de votre intégrale de Starsky & Hutch et évidemment de Hickey & Boggs !

Laisser un commentaire