True Detective Saison 02 - Episode 01 : Retour classique

True Detective est la création 2014 de HBO de loin la plus originale et a plus audacieuse de 2014. Dramatique, intrigante, révoltante et surtout laissant place à une belle ouverture ou de nombreuses interprétations... Le saison 01 avait réussi à conquérir le public et la presse.

true detective saison 2 rachel mcadams

La saison 02 pose de nouvelles bases en renouvelant totalement l'intrigue, les acteurs et le sujet. Pari osé que de surfer sur un succès retentissant en repartant d'une page blanche. Nous dressons le bilan du premier épisode de la saison 02 de True Detective toujours dirigée par Nic Pizzolatto.

Il est difficile de se livrer à l'exercice de critique sans tomber dans les travers de la comparaison avec une magnifique première saison. L'approche de cette nouvelle saison est totalement différente : de nombreux personnages, une intrigue politico-mafieuse, un paysage urbain. Là sont posées les bases d'un univers bien plus classique que les marécages crasseux de la Louisiane de Matthew McConaughey.

true detective saison 2

L'environnement est bien plus industriel et le poids de la ville se fait ressentir dès le début. Entre les usines, les grandes avenues et les bars miteux, les lieux de tournages sont très oppressants. Encore une fois, le travail de réalisation est remarquable et rien que cela suffit à créer un univers complexe, pesant. Souvent, on pense à une inspiration issue de l'univers des comics, alternant entre propreté des grands axes et crasse des petites ruelles...

Le premier épisode intitulé "The Western Book of the Dead" présente de nombreux personnages qui semblent tous pus ou moins perdus dans cette grande cité aux allures de Sin City. Pas moins de quatre personnages sont introduits. Le flic véreux Ray Velcoro incarné par Colin Farrell est assez cliché en son genre : il est annoncé dès le départ qu'il a un lourd passif avec la mafia, sans plus de détails... Le deuxième homme est déjà plus intriguant : Taylor Kitsch entre dans la peau de Paul Woodrugh, un ancien militaire que l'on sait ravagé par une histoire de guerre. Peu original mais pourrait-il donner de bons arcs narratifs sur la folie ? Pour ajouter une touche de féminité, Rachel McAdams entre au casting pour jouer Ani Bezzerides, une fliquette pas mieux lotie que ses deux confrères. Bien sûr, on devine d'avance que ces trois peu brillants flics se retrouveront sur une sale histoire...

True-Detective-saison2

Le quatrième personnage n'est pas le moins important puisqu'il s'agit de Vince Vaughn qui entre dans les bottes du criminel Frank Semyon. Son rôle est assez peu clair dans ce premier épisode. On sait surtout qu'il a des connexions, notamment dans le police. Il faut saluer le jeu d'acteur qui est excellent et qui permet de bien rentrer dans les personnages et d'en oublier les acteurs très connus qui les incarnent.

Quatre personnages, donc, qui vont très certainement travailler ensemble, se tirer dans les pattes, s'aimer ou se haïr... Car du côté du scénario, il ne se passe pas grand chose dans cette introduction. C'est surtout l'occasion de poser les personnages et l'ambiance. L'intrigue se veut bien plus classique et linéaire que la saison précédente. On devienne déjà une enquête d'envergure impliquant de la politique, la police et bien sûr la mafia locale.

Ce premier épisode donne franchement envie de découvrir la suite des événements, en espérant que le rythme s'intensifie. En effet, la série ne peut plus se reposer sur le jeu d'un acteur en particulier et capable de remplir l'écran. Les relais devront s'opérer autrement.

En tout cas, malgré un générique fort sympathique et accrocheur, cette saison deux de True Detective s'annonce déjà bien moins originale que la première. Le style semble plus conventionnel et moins troublant. C'est donc pour le moment bien gaulé sans être trop excitant.

Laisser un commentaire