Mon top 10 des films attendus pour 2016

10.  La Prunelle de mes yeux, d’Axelle Ropert (France)

La réalisatrice française de La Famille Wolberg (2009) et de Tirez la langue, Mademoiselle (2013) et critique à « La Lettre du cinéma » et aux « Inrocks » nous revient avec un troisième film qui semble aussi délicat que sensible que ses deux premiers. Apparemment il y est question d’une histoire d’amour entre une aveugle et un voyant, le tout sur fond de rebeketiko grec. Avec Bastien Bouillon – vu dans 2 automnes, 3 hivers de Sébastien Betbeder (2013) -, Mélanie Bernier, Swann Arlaud – vu notamment et nommé aux César pour sa prestation dans Les Anarchistes d’Elie Wajeman.

 

9.  Paterson de Jim Jarmusch (Etats-Unis)

Après son film de vampires Only Lovers Left Alive (2013), Jim Jarmusch revient avec l’histoire d’un chauffeur de bus de New Jersey qui est aussi poète à ses heures. Pour le rôle principal, il a engagé l’acteur Adam Driver, qui jouait avec brio et charisme dans While We’re Young de Noah Baumbach (2015) mais interprétait également le méchant du dernier Star Wars. A ses côtés évolueront la divine Golshifteh Farahani ainsi que Kay Hayward, révélée par Moonrise Kingdom de Wes Anderson (2012). Le film devrait être projeté au prochain Festival de Cannes.

 

8.  Everybody wants some de Richard Linklater (Etats-Unis)

Le réalisateur de l’oscarisé Boyhood propose ici une suite à son film Dazed and confused qui semble dynamique, drôle, et bien interprétée par un parterre d’inconnus. La bande-annonce est visible ici.

 

7.  The Lost City of Z de James Gray (Etats-Unis)

James Gray réalise peu de films – six en une vingtaine d’années – et c’est pourquoi chacun d’entre eux constitue un événement. Ici, il est question de l’expédition menée en 1925 par l’explorateur Percy Harrison Fawcett au coeur de l’Amazonie à la recherche d’une cité perdue et du livre qu’il en a tiré. C’est la première que fois que le réalisateur né à New York ne tourne pas dans sa ville natale, et on l’attend donc au tournant pour ce film qui ressemble à une des grandioses embardées dont Werner Herzog avait le secret lorsqu’il tournait avec Klaus Kinski. Au casting figurent Charlie Hunnam, Sienna Miller et Robert Pattinson, et l’on devrait aussi entendre parler du film à Cannes.

 

6.  La Loi de la jungle d’Antonin Peretjako (France)

On attend avec impatience la nouvelle comédie du réalisateur de La fille du 14 juillet et parlant d’une piste de ski artificielle en Guyane, avec un casting de luxe, à savoir Vincent Macaigne, André Dussollier, Mathieu Amalric ou encore Pascal Légitimus et Jean-Luc Bideau ainsi que la pétillante Vimala Pons, également à l’affiche cette année de Marie et les naufragés réalisé par Sébastien Betbeder, le réalisateur du formidable 2 automnes, 3 hivers (2013). Le réalisateur issu de l’Ecole Louis Lumière est un héritier très doué du Burlesque.

La suite du top 5 en page suivante 🙂

Pages : 1 2

Articles similaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :