Devs : explication de la série et de la fin

Explication du programme Devs

Notre point d'entrée dans le monde de la tech à San Francisco est Sergei, un programmeur doué qui accède au programme de développement hautement sécurisé et secret au sein de la société pour laquelle il travaille, Amaya. Il a réussi à cartographier le comportement d'un organisme simple dans un programme informatique, qui a pu prédire le comportement de la créature à près de 100%, pour quelques secondes…

Mais on le découvre assez vite, Sergei n'est pas le héros de Devs, ni même l'un des personnages principaux. C'est un espion qui meurt à la moitié du premier épisode, pour avoir tenté de voler le code source du projet Devs.

serie devs

Pendant ce temps, Lily - la réelle héroïne de l'intrigue - est en train de lire le livre de science fiction Colossus de l'auteur D.F. Jones. L'intrigue de celui-ci est d'ailleurs un très gros indice sur ce qui nous attend dans la suite de la série :

Charles Forbin a consacré les 10 dernières années de sa vie à la construction de son propre super ordinateur, Colossus, rejetant d'autres aspects de la vie comme la romance et les rapports sociaux. Son but est clair : créer le tout premier système de défense des États-Unis à intelligence artificielle.
Colossus est un super ordinateur capable de recueillir et d'analyser rapidement des données, ce qui lui permet de prendre des décisions en temps réel sur la défense du pays. Mais Colossus dépasse rapidement les attentes calculées de Forbin, apprenant à penser indépendamment du modèle de programmation initial, et traitant les données 100 fois plus rapidement que Forbin et son équipe ne l'avaient prévu à l'origine.
Le président confie le contrôle total des missiles et autres protocoles de défense du pays à Colossus et annonce au monde que la paix est garantie.
Cependant, l'URSS annonce rapidement qu'elle dispose également d'un super ordinateur, Guardian, avec des capacités similaires à celles de Colossus.
Forbin est encore plus inquiet lorsque Colossus demande à communiquer avec Guardian.

Devs s'éloigne bien sûr des enjeux politiques et militaires pour se consacrer à des thèmes plus humains, mais les liens entre les deux œuvres sont réels, et le livre peut être un bon moyen de découvrir une histoire différente avec des problématiques similaires.

Devs est un gigantesque simulateur du passé et du futur

Grosso modo, on l'apprend assez tôt dans l'intrigue, Devs est le programme informatique le plus avancé au monde, chargé de calculer et "lire" ou "prédire" tous les événements sur terre, dans le passé comme dans le futur. Ils réussissent à remonter jusqu'au Christ crucifié dans une simulation tant visuelle que sonore. Plus tard, dans les derniers épisodes de la série, il remontent encore plus loin, dans le temps comme dans l'espace.

Le programme de Devs est donc une gigantesque simulation des événements passés et des événements à venir. Simulation au sens "reproduction" plutôt que approximation.

Ils peuvent donc voir dans le futur, le super programme permettant de prédire les événements à venir. Mais ils sont confrontés à une limite : dans quelques jours, Lily va se rendre dans les locaux de Devs, elle va mourir... et ils n'ont plus aucune visibilité sur ce qui va se passer au-delà, comme si les lois de l'univers s'effondraient.

Pour synthétiser, Devs (ou Deus) est un super-ordinateur quantique chargé d'analyser des ensembles de données gigantesques afin de reconstruire le passé et de prédire avec précision le futur. Tout est prédéterminé, il n'y a pas de libre arbitre, et cet ordinateur est donc capable de tout prévoir. C'est d'ailleurs le postulat et l'obsession de Forest : si tout est prédéterminé, alors quel que soit le choix qu'il ai pu faire dans le passé, il ne peut pas être considéré comme responsable de la mort de sa femme et de sa fille. L'accident de voiture montre clairement que ses propres actions ont incité sa femme a rester au téléphone, et donc accentuer son inattention sur la route... précédent le violent accident. Au contraire, si le monde était régit par le libre arbitre uniquement, alors Forest est totalement responsable du déroulement des événements.

Devs est pour Forest le moyen de recréer, ou simuler sa fille de nouveau. Ce qui vient avec son lot de problèmes.

Everett et les mondes multiples

A la redak Oblikon, nous ne sommes pas physiciens, loin de là. Et pourtant la série Devs et ses complexités sont plutôt accessibles. Le programme Devs ne semble pas bien fonctionner au début de la série. Le rendu graphique est très flou. Le son est quasi inexistant sauf pour un léger crépitement inaudible. Un débat s'instaure alors dans l'équipe de Devs sur l'application de la "bonne" théorie aux problèmes de physique quantique.

Forest est un détracteur de la théorie des mondes multiples (many worlds) car il considère qu'il peut et ne doit exister qu'une seule version de l'Histoire. Que les mondes multiples amènent une distorsion de la lecture des événements. Que chaque simulation pourrait potentiellement montrer des variations et donc ne pas être en phase avec le monde actuel. Dans le fond, Forest n'a pas tord ! Ecouter un discours de Jesus Christ - via la simulation - dont chaque version n'utiliserait pas exactement les mêmes mots serait problématique plus de 2000 ans après. Quelle serait la bonne version et interprétation de la "multiple parole" du Christ ?

Malheureusement pour Forest, la théorie des mondes multiples de Hugh Everett est, semble-t-il, la seule viable permettant une simulation de qualité tant sur l'image que sur le son. C'est Lyndon qui finira par trouver cette solution avant de se faire virer.

Dans Devs, il existe donc une infinité de réalités, avec tous les choix possibles. Prenons un exemple concret :

Là, maintenant, je peux choisir de continuer à écrire ce texte ou je peux sortir acheter du pain. Comme vous le voyez en lisant ces mots, je fais le choix de rester et continuer à écrire. Est-ce que cela signifie que j'ai réellement fait ce choix ? Non, puisque d'après la réalité de Devs, il y a bien une réalité dans laquelle je suis parti acheter le pain. Je n'ai pas vraiment fait ce choix, mais cela a été déterminé, un peu comme les actions d'un personnage non joueur dans un jeu vidéo.

devs ou deus

Les rôles de Katie et Forest

A un moment dans la série, nous comprenons que Katie est plus intelligente que Forest, et qu'elle semble même avoir un contrôle aussi, sinon plus important que lui sur Devs. A la fin, nous comprenons qu'ils fonctionnent vraiment main dans la main, au même niveau, avec les mêmes informations, mais que c'est belle et bien pour suivre le projet de Forest. Katie est plutôt bouleversée par ce qui se passe à la fin, alors même qu'elle l'avait vu via le programme.

Nous reviendrons plus tard sur la simulation et la fin, mais nous pouvons déjà confirmer ici que le rôle de Katie est bien de veiller à ce que le programme Deus (et donc la simulation) restent en état de fonctionner. Pour cela, elle échange avec une députée. De là à imaginer une utilisation militaire par les USA ? A chacun de voir...

Kenton, quant à lui, n'était qu'un rouage dans la machine qui était Devs. Le jeune Lyndon, pour sa découverte, ou encore Stewart, pour sa décision fatale à Lily et Forest, ont des rôles finalement beaucoup plus importants. Certes, Lily croit faire le choix de jeter le pistolet, mais nous voyons bien que les évènements, dans leur ensemble, se passent de la même manière.

Forest et Katie ont vu une prédiction du futur, un point fixe, qui n'était pas exactement ce qu'il va se passer.

Page suivante : La fin de Devs

1 2 3 4

Leave a reply