Donnie Darko: Analyse et Explications de la fin

film donnie darko

Le surnaturel dans le film

Le compte à rebours

Tout au long du film, nous percevons des titres séquentiels représentant un compte à rebours. Que représente-t-il donc ? En regardant le film, nous savons donc que le temps est compté, mais nous ne savons ni celui de qui et ni ce qu’il enclenchera. Nous supposons ainsi qu’il s’agit d’une deadline pour Donnie lui, et même que quelque chose d’horrible est sur le point de se passer. Le film est construit sur la base d’un puzzle géant dont Donnie retrouve les pièces petits à petits durant le film. Celles-ci sont tout d’abord le réacteur géant tombé dans la chambre de Donnie en tout début de film, la problématique sur l’espace-temps, Roberta Sparrow, communément appelée « Grandma Death » qui aurait écrit un livre sur l’espace-temps, les tragédies et secrets qui entourent les personnages, la métaphore du lapin vue à la télévision, la « cellar door », le Deus Ex Machina,… Pourquoi donc associer tous ces mots-clés ? Si l’on mélange réellement la signification de ces mots pour qu’en découle un mot, un seul : ce serait le destin.

Richard Kelly, à nous faire croire que notre destin n’est régit que par des micro-éléments et des croyances spécifiques, nous invite à réfléchir à son jeu de mise en abyme et de puzzle.

La thématique de l’espace-temps – le trou de vers

Il existerait plusieurs théories concernant cette thématique du trou de vers. L’une des plus émises consisterait à diviser le film en deux univers : le monde d’aujourd’hui vs celui d’hier ou de demain. Ces deux mondes seraient reliés par les fameux trous de vers que Donnie voit constamment se former à l’intérieur des gens et qui serviraient, en réalité, de portail.

Avion dans donnie darko

Au tout début du film, un événement des plus étranges se produit : un réacteur d’avion s’écrase dans une chambre qui se trouve être celle de Donnie. Mais d’où vient ce réacteur ? Cela semble vraiment improbable qu’un tel appareil atterrisse dans une chambre d’ado. D’autant plus que le sujet est survolé tout au long du film. Là, où le film aurait pu aller plus loin et littéralement théoriser sur une forme de vie extérieure à celle de l’univers tel que nous le connaissons, nous avons juste le droit à des « ils n’en savent pas plus » par ci, par là. Et, comment cela se fait-il que Donnie ait été absent à ce moment puisque nous savons que ses crises de somnambulisme sont liées directement à cet événement en particulier ? C’est à dire, comment a-t-il fait pour être absent alors que l’élément surnaturel tant attendu n’avait pas encore eu lieu ?

C’est aussi l’apparition de ce réacteur qui provoque un échange constant durant le film entre une véritable théorie scientifique et une « manifestation divine ».

Deux univers parallèles

La création de deux univers bien distincts change également le comportement de Donnie.

Dans le monde n°1, Donnie n’est pas dans sa chambre au moment où le réacteur supposé provoquer sa mort s’écrase. A partir de ce moment, il continue son train-train quotidien, en allant à l’école, faisant la connaissance de nouvelles personnes, en allant chez sa psy et en assistant aux dîners de famille.

Dans ce premier monde, Donnie est également un psychopathe : il inonde son école, brûle la maison de Jim Cullingham, ne pouvant plus supporter sa manière de prêcher la bonne parole et le bon comportement. Acte qui révèle d’ailleurs que cet homme est un pédophile. C’est en sortant du film « the Evil dead : the last temptation of christ » que Donnie va brûler la maison de Cunningham (qui prèche le savoir-vivre, et le vivre ensemble alors qu’il s’avère être un pédophile!) Et c’est là que tout devient confus : nous ne savons plus si les actes de Donnie lui sont dictés pour qu’il fasse le bien ou pour qu’il fasse le mal.

C’est le monde n°2 qui est le monde surnaturel du film à vrai dire. Dans ce second monde, Donnie a explicitement été choisi par Dieu, ou par une force surnaturelle inexplicable pour faire un pont entre le monde n°1 et le monde n°2 et en faisant en sorte que Donnie comprenne la création des trous de vers pour former la création d’un vortex entre les deux mondes. Mais pourquoi donc un adolescent doit-il subir une telle pression ?

Toute la trame scénaristique du film tend littéralement à nous emmêler les pinceaux et nous fait même croire que nous avons une réponse à la fin du film alors qu’il n’en est rien ! Nous ne savons toujours pas si Donnie est fou, où s’il a rêvé, si nous observions l’univers 1 ou 2 ou si les deux ont toujours été étroitement liés…
Nous avons simplement une réponse concernant le choix de Donnie et de ses actions, pas sur ce qu’il représente réellement cependant.

Page suivante : Explications de la fin

Vous pensez en savoir plus que nous ? Donnez nous votre avis en commentaire pour participer aux analyses et explications de films !

Total
1
Shares
6 commentaires
  1. Vos explications sont admirables. Merci de démêlé un minimum ce bourbier si complexe… Je compte le revoir une bonne 10ene de fois avant de mie faire une réel avis

  2. Donald ca fait penser à Donald Trump, mais au final c’est pareil ca fait aussi penser à de la naiveté enfantine du coup haha

  3. A savoir que la scène du dessin animé visionné en classe n’existe que dans la version Director’s cut !!!
    J’ai revisionné mon DVD hier soir et elle n’était pas inclue 🙂

  4. Le “dessin animé” visionné en classe n’est autre que l’adaptation animer du livre Watership Down, livre lui- meme etudié dans cette classe dans le courant du film! (Très bon livre au passage, mais gros pavé!)

  5. un film esthetisant, de maniere decalée, le suicide a travers un regard adolescent darko sur le monde et sur soi. le reste est metaphores et projections. tres beau film a montrer aux ados et jeunes adultes pour nourrir l esprit critique sur son choix

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Article précédent
tunnel_Kim Seong-hun

TUNNEL : un film catastrophe parfaitement exécuté

Article suivant
alien_covenant_explication

Alien Covenant : explication du film et de la fin

Articles sur le même sujet