Explication du film Midsommar : fin, symboles...

En 2017, le monde du cinéma a découvert le réalisateur Ari Aster avec son premier long métrage Hérédité, un film d'horreur considéré par beaucoup de critiques comme l'un des meilleurs films de l'année. Pour ceux qui voudraient voir ses première oeuvres et qui sont à l'aise avec l'anglais, ses 6 courts métrages sont disponibles en ligne.

Deux ans plus tard, Ari Aster est de retour avec un film tour à tour envoutant, glauque, drôle, dérangeant... Au casting, on retrouve l'incroyable Florence Pugh, qui ne cesse de nous éblouir rôle après rôle (elle vient "hélas" de rejoindre l'écurie Marvel) ainsi que Jack Reynor et Will Poulter.
Mais au fait, de quoi ça parle ?

Synopsis

Un couple traverse la Suède pour rendre visite à un de leurs amis et assister à un festival local. Mais les retrouvailles se transforment vite en culte païen et sordide.
Actrice florence pugh

Comme d'habitude, cette analyse est garantie 100% spoilers et nous vous recommandons vivement d'avoir vu tout le film avant de vous aventurer dans les explications et théories qui suivent.

Midsommar est ce que l'on appelle un film d'horreur folk. Le plus célèbre dans le genre est The Wicker Man avec Christopher Lee ( et pas l'affreux remake avec Nicolas WTF Cage). Plus récemment, on pourrait dire que l'excellent The Witch (Film auquel nous avions remis un prix à Gerardmer et disponible sur Netflix), rentre un peu dans cette catégorie, même si l'univers et les thèmes sont assez différents.

Florence Pugh incarne Dani, une jeune femme qui subit la perte dévastatrice de sa famille lorsque sa sœur bipolaire se suicide et tue leurs parents avec du monoxyde de carbone. Dani, dévastée, suit son petit ami Christian lors d'un voyage avec ses amis pour assister à un festival folk. C'est là que le choses vont se gâter... et que les spectateurs vont commencer à se poser de nombreuses questions !

Page suivante : Analyse du film

1 2 3 4

2 comments

  1. Doublevey 12 août, 2019 at 04:00

    Il s’agit de poils pubiens et de sang, soit de menstruation soit de coupure du sexe féminin (je n’ai pas su déchiffrer cela), qui constituent le filtre d’amour, et non de cheveux et de fleurs…

  2. Edwin 15 août, 2019 at 18:59

    Perso je me dis que le côté “tout est dans sa tête à cause des hallucinogènes” serait trop facile et je préfère croire que tout arrive pour de vrai. Et donc qu’elle a brûlé consciencieusement son compagnon pour s’en débarrasser car il est hors de la communauté qui lui fait du bien.

Leave a reply