Explication du film Midsommar : fin, symboles...

Explication de la fin

À la fin de Midsommar, nous voyons la dernière partie des traditions tordues du festival et l'aboutissement de ces rituels et cérémonies. Neuf sacrifices humains sont offerts aux dieux. Selon la tradition, ces neuf sacrifices humains doivent être constitués de quatre nouveaux sangs, de quatre Hårgans et d'un dernier sacrifice, choisi par la reine de mai entre un Hårgan choisi au hasard et un nouveau sang. À la fin du film, quatre des nouveaux sacrifices de sang ont déjà été faits : Connie et Simon ainsi que les amis de Christian, Josh et Mark.

Deux Hårgans ont également déjà été sacrifiés, démembrés et transformés en œuvres d'art étranges qui sont exposées lors de la cérémonie finale. Deux autres Hårgans sont choisis pour le sacrifice parce qu'ils ont réussi à apporter de nouveaux sangs à la communauté: Ingemar, le frère de Pelle, et un autre homme appelé Ulf. On peut d'ailleurs supposer que les parents de Pelle, morts selon lui dans un incendie, ont en fait été sacrifiés dans le cadre du rituel. A moins qu'il ne s'agisse que d'un mensonge pour manipuler Dani.

rituels midsommar

Christian tente de s'échapper après le rituel de l'accouplement et se découvre le corps de Simon suspendu dans les airs. Il est récupéré et amené devant Dani à qui l'on offre le choix de sacrifier soit Christian, soit un Hårgan choisi au hasard. Dani choisit Christian. Il est recouvert d'une peau d'ours et conduit dans un temple, où il devient l'élément central du rituel et du sacrifice.

La paille dans le temple sacré est incendiée et commence à brûler tout le bâtiment. Christian, paralysé par les drogues, ne fait pas de bruit alors qu'il prend feu, mais Ingemar et Ulf hurlent tandis que le feu les consume. Les Hårgans observant à l'extérieur du temple hurlent pour partager cette douleur. Dani, dans son costume de Reine, sanglote avant de réussir à se calmer puis sourit en regardant le temple brûler, et le film se termine sur cette image, sur ce visage ambigu.

En dépit de son attachement à Christian, Dani fait le choix de le sacrifier pour en finir avec sa souffrance, avec cette relation et cette personne qui ne lui apporte pas le soutien dont elle a tant besoin. Ce sourire affiché par le personnage en dernier plan du film illustre son allégresse. Elle est libérée de son passé, de sa douleur, de ses traumas, grâce à cette nouvelle famille, cette nouvelle philosophie de vie. Pour elle, le cauchemar des visiteurs (et de la plupart des spectateurs) se révèle être un conte de fée, un échappatoire à toutes ses peurs.

La scène où Dani sanglote et ses nouvelles amies se blottissent autour d'elle, transformant ses cris en choeur, est un parallèle avec la scène au début du film lorsque Christian tient Dani en silence alors qu'elle pleure sur le sort de sa famille. Elle trouve enfin ce que celui-ci ne pouvait, ne voulait pas lui donner.

C'est pourquoi Dani sourit à la toute fin de Midsommar, malgré les horreurs de ce qui se passe autour d'elle. Au début du film, elle s'est sentie rejetée et abandonnée, par sa famille, par Christian, par ses amis. Elle est maintenant aimée et vénérée. Elle est venue à Hårga sans famille et elle a maintenant toute une communauté qui l'entoure. Le sacrifice rituel est une catharsis non seulement pour Hårga, mais également pour Dani. Alors que Christian brûle dans sa peau d'ours, il représente l'exorcisme de la douleur et du chagrin de Dani. La fin de Midsommar est un peu comme l'abandon d'une mauvaise relation pour se diriger vers une plus saine.

On peut même aller plus loin et se demander si les évènements dans la dernière partie sont réels. Dani est sous l'emprise d'hallucinogènes puissants et ce que nous voyons à l'écran est peut être simplement un délire psychédélique, une représentation visuelle de son monde intérieur et sa quête de paix. Le film peut se lire de deux manières : La communauté apporte les réponses que Dani recherchait pour avancer / ou bien Dani se créé son propre univers dans laquelle elle se sent bien et réussi à vaincre ses démons.

1 2 3 4

9 comments

  1. Doublevey 12 août, 2019 at 04:00

    Il s’agit de poils pubiens et de sang, soit de menstruation soit de coupure du sexe féminin (je n’ai pas su déchiffrer cela), qui constituent le filtre d’amour, et non de cheveux et de fleurs…

  2. Edwin 15 août, 2019 at 18:59

    Perso je me dis que le côté “tout est dans sa tête à cause des hallucinogènes” serait trop facile et je préfère croire que tout arrive pour de vrai. Et donc qu’elle a brûlé consciencieusement son compagnon pour s’en débarrasser car il est hors de la communauté qui lui fait du bien.

  3. EvilPizza 30 septembre, 2019 at 12:13

    L’article est vraiment inutile, tout ce qui est raconté là se comprend en regardant simplement le film. Rien de très profond dans cette analyse. De plus l’auteur n’a pas compris que ce sont des poils de pubis et du sang venant des régles qui sont utilisés, on peut le voir sur la peinture peinte sur la grande toile lors d’une des scénes.

  4. RoxT 9 mars, 2020 at 02:56

    Il ne faut pas oublier l’analyse du tableau au début du film qui résume de manière très précises les 5 grands actes du film. Sans compter la théorie que tous les personnages sont morts à la suite du crash de l’avion. Il s’agit pas bien de poil pubien et non de cheveux. Analyse à refaire et non précise…. Rare sur ce site :p

  5. Khei 20 avril, 2020 at 03:55

    Enfaite, l’article écrit est tout bonnement un résumé du film et non une explication quoi.

  6. AngelDemmy 20 mai, 2020 at 13:13

    Pour comparer les séries et les films, la tâche du spectateur est de comprendre ce que le plan directeur est …

  7. June 29 mai, 2020 at 23:39

    Les commentaires sont d’une condescendance affligeante. Certes le film n’est pas dur à comprendre, mais lire une analyse aussi claire et précise juste après le visionnage permet de mettre ses idées/impressions au claire et de mieux assimiler le tout. Je remercie donc son auteur.ice, cela m’a bien aidé ! 😉

    Pensez que de jeunes ados peuvent tomber dessus sans forcément avoir le recul ou la maturité pour le comprendre aussi.

    Bref, il faudrait peut-être soigner vos égaux de cinéphiles fragiles et arrêter de prendre les gens de haut à un moment haha.

    Merci encore pour cette article 🙂

Leave a reply