Explications et Analyse de Stranger Things

stranger_things_kids

Le monde parallèle de Stranger Things

Un des sujets les plus intéressants de Stranger Things est certainement le monde parallèle ou “Upside-down” tel que l’on l’appelle durant cette analyse. Si l’on en voit que des bribes durant cette saison 1, les frères Duffer et les scénaristes du show ont déclaré avoir pas moins de 30 pages décrivant cet univers ! Alors, que savons-nous déjà de ce monde ?

L’ouverture de la brèche

Il semblerait déjà que le portail vers le monde “upside-down” ait été ouvert par Eleven lors d’une expérimentation de ses pouvoirs. Si la brèche principale (par où le monstre semble s’être échappé) se situe sous le Hawkins Power Plant, il semble que d’autres brèches existent, comme par exemple l’arbre creux par où Nancy est passée ou le mur de la maison de Joyce et Will.

A chaque fois, les portails ressemblent à une toile d’araignée organique et visqueuse, simple à traverser mais se régénérant à chaque fois. Les portails sont-ils vivants ? Nous n’en savons rien à la fin de cette première saison, mais la théorie est valable et peut-être soulevée. Contrairement à la brèche principale du Power Plant qui est en permanence ouverte, les autres portails semblent s’ouvrir et se refermer aléatoirement… à moins qu’ils ne soient contrôlés par le monstre ?

netflixs-stranger-things-upside-down

Description du monde upside-down

Le monde upside-down semble être l’exact réplique de notre monde, mais inversé. Dans ce monde, tout est nuit et froid, mais les lieux, qu’ils soient naturels ou non (comme des constructions humaines) sont toujours présents. Pour le décrire, Eleven retourne le plateau du jeu Donjons & Dragons, et c’est réellement ce que semble être le monde, une autre dimension, invisible aux yeux humains, mais identique à la nôtre.

Quid cependant de ce qui unit les deux mondes ? Un lieu construit dans le monde “normal” comme une maison (ou une cabane) sera bien présent dans le monde inversé. Mais qu’en est-il si le lieu est détruit dans l’autre monde (comme la cabane de Will par exemple). Est-il détruit dans notre monde ? Pour l’instant nous n’en savons rien, mais il est fort possible que les deux mondes interagissent ensemble, justifiant ainsi de nombreux phénomènes paranormaux.

D’autant plus que l’on le voit dans Stranger Things, se déplacer dans un monde provoque un effet dans le second. Ainsi, quand le monstre, Will, Joyce ou le chef se déplacent dans l’autre monde, cela provoque des interférences électriques dans le notre, permettant ainsi de suivre les déplacements et/ou de communiquer (tel Joyce avec Will par les guirlandes électriques). Dans l’autre sens, il semble que l’on puisse entendre les gens parler dans notre monde depuis upside-down…

Une autre théorie autour de ce monde serait qu’il aurait pu être créé par les pouvoirs d’Eleven, créant ainsi un côté face de notre monde à un instant t. Dans ce cas, les deux mondes, identiques lors de l’ouverture de la brèche, pourraient évoluer chacun de leur côté, indépendamment de l’autre. Mais nous n’en savons pas plus pour l’instant.

Les animaux peuplant le monde

A part le monstre de la série, nous savons bien peu de choses sur ceux qui vivent à upside-down. Si il semble déjà qu’il n’y ait pas d’êtres humains (pourquoi pas des versions “dark” des habitants de notre monde par exemple ?), il y a en tout cas au moins un monstre y vivant. Nous reviendrons par la suite sur ce monstre, mais nous savons déjà qu’il est peut-être lié à l’éclosion d’un oeuf rappelant ceux d’Aliens et qu’il emprisonne ses proies dans une sorte de cocon.

Une base scientifique au monde upside-down ?

Le monde upside-down est finalement une présentation assez classique d’un monde parallèle, tel que l’on peut en voir dans l’univers Marvel (en comics) avec la zone Négative ou les mondes parallèles de la série des années 90 Sliders. Nos deux mondes coexistent, mais présentent une sorte d’imperméabilité de l’un à l’autre, du moins jusqu’à l’ouverture de la brèche par Eleven.

strangerthings-labo

Le professeur Clarke explique aux enfants la possibilité de ce monde par l’analogie de l’acrobate et de la puce. Ainsi, pour l’acrobate, le monde constitué par la corde sur laquelle il marche est un monde plat, en 2 dimensions. Il ne peut qu’évoluer vers l’avant ou l’arrière de la corde. En revanche, si l’on prends une puce le long de cette même corde, alors pour elle la corde est un univers en 3 dimensions. Elle peut évoluer en avant, en arrière, mais aussi autour d’elle. Ainsi, dans la même logique, notre monde étant la corde, les humains seraient les acrobates, et le monstre (et/ou un enfant naviguant dans l’autre monde) une puce pouvant naviguer dans une dimension supplémentaire.

Si l’analogie de la corde, de l’acrobate et de la puce n’est pas la plus judicieuse, un physicien du nom de Paul Steinhardt a décrit pour Business Insider en Angleterre d’une autre manière, présentant plutôt un sandwich (que nous qualifierons au rillettes pour les besoins de l’article, et par préférence de l’auteur). Ainsi, les êtres humains seraient de la taille d’une fourmis sur ledit sandwich. Nous pourrions alors évoluer sur le côté du sandwich où nous nous tenons (le pain du haut ou du bas, au choix), les rillettes constituant la “soudure” entre ces deux mondes parallèle, soudure qui n’est autre que l’espace temps. Alors, pour les fourmis que nous serions, la seule solution pour passer d’un point à un autre serait de presser le sandwich assez fort (et donc déformer les rillettes/espace-temps) afin de coller les deux morceaux de pain. Et seulement à ce moment, nous pourrions alors traverser vers l’autre tranche de pain.

Cette pliure de l’espace-temps est notre célèbre trou de ver, tel que nous pouvons le trouver dans l’univers des Avengers avec le Bifrost, mais aussi dans le succès de Christopher Nolan : Interstellaire.

Sauf que pour réussir à déformer l’espace-temps, il faut une force considérable, force électromagnétique capable de dérégler les boussoles… tout comme ce que l’on peut trouver au Hawkins Power Plant…

Lire la suite : le monstre de l’autre monde

N’hésitez pas à réagir en commentaires pour alimenter le débat de vos idées !

Total
2
Shares
8 commentaires
  1. On quitte les années 80 mais pour moi le monstre m’a tout de suite fait penser aux zombies Clickers du jeu The Last Of Us.

  2. ce qui est interressant dans cette série est le mystère, où les personnages enquêtent et découvrent en meme temps que nous.
    le probleme c’est que ce ne sera plus le cas pour une “suite” ou les personnages et nous, savons deja sur la presence de problemes paranormaux.
    on aurait pu croire a une série à la “True Detective”, ou chaque saison a une nouvelle histoire/personnages et qui sont a part.
    je pense notamment au jeux-video FEAR 2, ou une jeune fille ALMA subit des experimentation radioactive et qui la rend un peu comme “eleven”. or là c’est elle le “monstre” qui attaque les gens. on voit une petite fille de 12 ans mais en “réalité” elle a finalement 18 ans et pas si belle que ça avec ce qu’elle a subit.
    bref tout ça pour dire qu’il y a beaucoup d’autre domaine a chercher, et que projeter une suite (“directe”) a stranger things n’est peut etre pas une bonne chose. en esperant que je me trompe.

  3. Stranger Things a tout pour plaire : très bonne réalisation (et une très belle image/photo pour une prod TV, rien à dire), un très bon casting (surtout les enfants, je pense que tout le monde est d’accord là dessus), une ambiance 80’s assez agréable grâce aux références et à la BO, qui flattera les trentenaires/quarantenaires, sa dose de SF/Fantastique/Horreur…
    Mais je sais pas, je n’ai pas réussi à être captivé à fond, à être impliqué, cette série ne m’aura pas fait beaucoup réfléchir, douter, tellement elle est finalement assez creuse… Cet article en est la preuve , vu le nombre de fois que la phrase “mais nous n’en savons rien pour l’instant” est présente… C’est bien de faire une série avec du mystère, mais trop de mystère tue le suspense… et on a un résultat assez peu consistant… On sait rien de cet univers parallèle, rien de ce monstre, l’origine et la situation de Eleven est très confuse.. Bref, l’univers qu’ont créé les showrunners est malheureusement assez vide, tout en façade est très bien traité et réalisé, il n’y a rien à dire, mais il manque de nombreux éléments pour réellement captiver, réellement faire cogiter le spectateur, le faire vibrer… Cette série manque de maîtrise pour l’instant. Espérons qu’ils exploitent un peu plus ce qu’ils ont créé dans d’autres saisons, car pour ma part, meme si j’ai passé un bon moment, cette série ne m’a pas plus enthousiasmé que ça.

  4. Je trouve l’article plutôt intéressant, j’ai découvert certaines références que je ne connaissais pas. Mais je regrette que la section “personnages” soit si peu étoffée : pas un mot sur le trio Mike-Dustin-Lucas, qui sont quand même très importants !!
    En tant que fan de l’univers de Stephen King, les similitudes m’ont tout de suite frappée ; notamment avec le roman “Charlie”, dans lequel on retrouve des thèmes très similaires (le père et la mère qui ont participé à des expériences, leur fille avec des pouvoirs, etc.).

  5. J’ai plusieurs questions :
    Comment Will à fait pour sortir du monde à l’envers ?
    Comment Nancy et Jonathan ont tué la bête ?
    Pourquoi 11 est parti et à été adoptée par le shérif ?

  6. Bonsoir, je suis surpris que personne n’est reconnu le FPS Half life.même monstres, même univers parallèle… C est limité du plagiat. Même laboratoire et les mêmes Marines. C est impressionnant.

  7. Saerdryl, j’ai vu aussi les similitudes, mais pour moi aucun plagiat… plutôt un hommage pour ce jeu qui a marqué sa génération (et là je viens de finir Black Mesa !)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article précédent
Toni Erdmann

Critique de “Toni Erdmann” de Maren Ade

Article suivant

Critique du film Nerve avec Emma Roberts

Articles sur le même sujet